Archives de Tag: Hippopotamus

Toulouse : Occupation du restaurant Hippopotamus

La Dépêche, 5 juin 2016 :

Le collectif «Y’a pas d’arrangement», auquel appartient «Nuit debout», le DAL 31 ou encore Attac 31, a occupé hier à l’heure du déjeuner le restaurant «Hippopotamus» de l’avenue de Strasbourg à Toulouse. L’opération baptisée «Roland-Garros» était destinée à «soutenir des salariés de l’enseigne, en lutte contre un «plan social déguisé», expliquaient dans un tract les membres du collectif. L’occupation a débuté à 12 heures et s’est terminée à 13 heures, dans le calme, sous la surveillance d’un cordon de policiers. Aucune dégradation n’a été constatée.

Il est 12 heures pétantes quand dans son mégaphone, un jeune homme annonce «Jeu, set et match». C’est le signal pour la centaine de personnes, rassemblées devant la sortie du métro Jean-Jaurès. Ils se précipitent vers le restaurant Hippopotamus. Là, surprise, un cordon de policiers les attend et les empêche de pénétrer dans le restaurant. Mais une quinzaine de membres du collectif, déjà à l’intérieur, peut quand même déployer une banderole au premier étage : «Contre la loi Travail et son monde, Y’a pas d’arrangement». Devant le restaurant, une sono fait retentir des chansons festives. Les manifestants chantent, dansent et lancent des confettis sur les policiers. Les slogans contre la loi Travail retentissent, ainsi que les appels à la démission du gouvernement. Aux passants interloqués, les membres du collectif distribuent un tract. «Les grands groupes de restauration comme Hippopotamus, Mac Donald’s ou Quick sont un exemple criant de l’exploitation que subissent aujourd’hui les salariés : conditions de travail dégradées, pressions, multiplication des contrats précaires, temps partiel, licenciement tous azimuts… Une exploitation que la loi «Travail» ne pourra que faciliter, avec l’inversion de la hiérarchie des normes, les possibilités de rallongement du temps de travail et des heures supplémentaires payées seulement 10 % de plus (contre 25 à 50 % aujourd’hui).»

Lire la suite

Publicités

Toulouse : Les salariés de chez Hippopotamus en colère

La Dépêche, 20 décembre 2015 :

«C’est de la banlieue toulousaine qu’est venu le premier signe de résistance en France : en août dernier, les salariés de l’Hippopotamus de Blagnac organisaient la première grève destinée à contrer une violence patronale inédite», rappellent les salariés toulousains de la chaîne de restauration. Venus des sites de Toulouse, Blagnac et Roques, ils étaient hier midi devant le restaurant du centre-ville de Toulouse pour redire leur exaspération «face au plan social déguisé que notre direction nous propose».

Outre les conditions de travail largement dégradées de ces derniers mois chez Hippopotamus, les salariés évoquent des contrats précaires (temps partiel), ainsi que plusieurs licenciements opérés par le groupe Flo, qui gère la célèbre chaîne de restaurants. «On aimerait bien que la direction de chez Flo réponde aux conclusions de l’enquête du cabinet Secafi, qui relève beaucoup d’anomalies dans l’exercice normal de nos fonctions», indique Nicolas Jolibois, représentant syndical CGT du comité groupe Flo.

Lire la suite