Archives de Tag: hiérarchie

Grand Chalon : les éboueurs en colère

Le Journal de Saône-et-Loire, 4 octobre 2013 :

Depuis environ 9 heures ce vendredi matin, les éboueurs du Grand Chalon sont en grève. Ils campent devant la mairie pour protester contre une sanction disciplinaire.

« C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, et c’est parce que la mairie ne cesse d’exacerber les tensions que nos réactions sont épidermiques ». Pour Edwige Langrenier, secrétaire FO des territoriaux du Chalonnais, « on touche désormais à la dignité ». Car depuis une note de service datant d’il y a une quinzaine de jours, « l’administration demande à ce que les vingt minutes de pause, en contre-partie d’une prime casse-croûte de 3 €, soient faites en route, et non plus au dépôt ».

Lire la suite

Saint-Amand : débrayage solidaire d’une salariée mise à pied chez Outinord

La Voix du Nord, 17 septembre 2013 :

Depuis 10h ce mardi matin, une grève est lancée au sein de la société de fabrication de coffrage métallique Outinord, à Saint-Amand-les-Eaux. En cause : la mise à pied à titre conservatoire, jugée « totalement abusive et inacceptable » d’une salariée, dans un contexte de climat social dégradé.

« C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. » Pour Patrick Dufour, secrétaire du comité d’entreprise, la décision de la direction d’Outinord de mise à pied à titre conservatoire d’une salariée « fragile » ne passe pas. Revenue dans l’entreprise en mi-temps thérapeutique après plus d’une année d’arrêt de travail, cette salariée, « empêchée de faire son travail », aurait prononcé une injure entraînant la mise à pied.

Lire la suite

Grève sauvage à l’usine Mercedes d’East London

Plus d’un millier d’ouvriers de l’usine Mercedes-Benz d’East London, en Afrique du Sud, se sont mis en grève sauvage vendredi 17 mai. Cette grève a éclaté après une semaine de tensions avec la direction pendant laquelle les travailleurs refusaient les heures supplémentaires. Les travailleurs protestent contre un projet de la direction qui externaliserait la logistique menaçant ainsi 300 emplois sur les 1.600 de l’usine.

SAf

Ouvrier de l’usine Mercedes qui réclame un mot d’ordre de grève du syndicat

Mais la grève se dirige aussi contre le nouveau directeur de la peinture. Anhelm Mittelbach, le nouveau directeur, se décrit lui-même comme « un soldat de l’Allemagne à qui les travailleurs doivent obéir » et multiplie les actes d’autoritarisme. Ainsi il a ordonné aux ouvriers de l’atelier peinture de retirer leurs salopettes lorsqu’ils devaient quitter l’atelier pour éviter qu’ils ramènent de la poussière. En solidarité avec leurs collègues de la peinture, tous les ouvriers de l’usine ont alors décidé de refuser les heures supplémentaires.

Lire la suite

Tramway d’Alger : les travailleurs poursuivent leur mouvement de protestation

Maghreb Emergent, 16 avril 2013 :

Les travailleurs du tramway d’Alger ont affirmé lundi qu’ils poursuivront le mouvement de protestation entamé dimanche jusqu’à la satisfaction de leurs revendications, notamment « le départ du staff dirigeant représentant la société d’exploitation des tramways (SETRAM).

A cet effet, Zebara Mohamed Salah, un coordinateur du mouvement de protestation- a déclaré à l’APS que les travailleurs du tramway d’Alger avaient entamé dimanche un mouvement de protestation pour dénoncer « les pratiques inadmissibles » du staff dirigeant représentant la société SETRAM, affirmant la poursuite de ce mouvement jusqu’au départ du staff dirigeant actuel.

M. Zebara a dénoncé, au nom des protestataires, les conditions de travail « déplorables », notamment pour les conducteurs, au nombre de 90, qui « souffrent en permanence du problème d’insécurité lors de l’exercice de leur mission ».

Lire la suite

Mouvement de grève chez Dispano

La République des Pyrénées, 16 janvier 2013 :

Lons (banlieue de Pau) : Lons Hier, les salariés de Dispano, groupe Saint-Gobain de l’agence lonsoise ont observé un mouvement de grève. Ils invoquent trois motifs à leur mouvement de colère : la mise à pied d’un magasinier pour des raisons « illégitimes, les restrictions forcées et les pressions de la direction envers le commercial », et l’atteinte aux fonctions d’un chef d’atelier « à qui l’on a enlevé l’essence même de sa fonction ».

Les grévistes, assistés hier de la CGT, n’acceptent plus le fait de pousser les gens dehors avec les fameuses ruptures conventionnelles, 47 en 2012 dans toutes les agences de Dispano. Les salariés en grève indiquent être prêts à reconduire le mouvement tant que le dialogue ne sera pas rétabli.

Débrayage en soutien à un salarié chez Téléperformance

Juri Travail, 31 octobre 2012 :

Le 30 octobre, la CGT a appelé à un débrayage pour soutenir l’un des salariés de la société Téléperformance et demander l’arrêt de la procédure disciplinaire engagée à son encontre. Ce salarié, agent de maitrise dans le service informatique de la société depuis 12 ans, aurait insulté et menacé son supérieur hiérarchique, le 9 octobre.

Joël Manceron, délégué syndical SUD, estime que l’histoire de ce salarié représente la situation existante au sein de l’entreprise. Il explique que l’entreprise fait coexister une activité fliquée avec un management autoritaire où le salarié est culpabilisé dès le moindre problème.

Lire la suite

Grève au supermarché Mbolo de Libreville

Gabon Actu, 22 septembre 2012 :

Le super marché Mbolo, la plus grande surface commerciale du Gabon, basée à Libreville, a été perturbé vendredi par une grève du personnel réclamant le départ du chef de sécurité au comportement rappelant les années coloniales, ont affirmé des employés grévistes.

Le départ de l’agent qui manque de respect aux travailleurs, du reste très mal payés, selon eux même, était l’unique condition des grévistes.

Une bonne partie de la matinée, tous les accès étaient bouclés. Des agents de la police judiciaire étaient à l’intérieur pour enquêter, semble-t-il sur la disparition d’argent dans les caisses.

Lire la suite

Héricourt : « Place de la grève » symbolique au centre de tri

Le Pays, 11 juin 2012 :

Héricourt (70) : Tous les Héricourtois se souviennent du conflit de la poste en septembre-octobre 2010 durant lequel le courrier avait été bloqué pendant trois semaines. À l’origine de la grève, une sanction lourde prononcée à l’encontre d’un facteur, délégué CGT, Philippe Hograindleur qui écopait, au terme d’un conseil de discipline de la poste, de quinze jours de mise à pied et d’une mutation d’office.

À l’époque, l’intéressé avait indiqué : « J’ai juste dénoncé le harcèlement, l’attitude méprisante de la part des responsables d’encadrement, les cadences de travail intenables, la non prise en compte des heures supplémentaires, le mépris des droits des agents. » Depuis cette date, Philippe Hograindleur exerce ses fonctions à Montbéliard.

Lire la suite

Espionnage à Ikea : Une cadre en garde à vue.

Une cadre d’Ikea France a été placée jeudi matin en garde à vue, a indiqué une source proche du dossier. Cette interpellation intervient dans le cadre de l’affaire des soupçons de surveillance illégale de salariés et de clients du géant suédois de l’ameublement.

Un rebondissement de plus dans l’affaire Ikea France. Alors que le géant suédois de l’immobilier est soupçonné de surveillance illégale de salariés et de clients, une de ses cadres a été placée en garde à vue ce jeudi matin. Selon une source proche du dossier confirmant une information de L’Expansion, cette salariée est l’adjointe du responsable du département « gestion du risque » d’Ikea France. Ce même cadre ayant lui-même interpellé il y a une quinzaine de jours. Son interrogatoire avait duré duré quelques heures.

Des perquisitions ont eu lieu dans le bureau et au domicile de cette cadre, selon la source. Pour le moment, aucune autre information n’a filtré à ce sujet. Impossible de savoir pour quelles raisons cette cadre a été interpellée. Depuis le 1er mars, le parquet de Versailles a ouvert une enquête préliminaire après une plainte contre Xdu syndicat FO, à laquelle s’est ensuite associée la CFDT et la CGT.   Lire la suite

Des salariés d’une mutuelle dénoncent des méthodes de management « pousse au crime »

Des salariés d’une mutuelle dénoncent des méthodes de management « pousse au crime »

SOCIAL – « Individualiste, sournoise » ou « gère mal l’échec » : des salariés de la Macif à Vénissieux (Rhône) se sont reconnus dans les notes prises par leur chef d’équipe sur un cahier qui a été découvert par hasard en juin, a-t-on appris vendredi de source syndicale, alors que le cadre a été muté. « Déficient visuel (…) cherche le négatif », « Intelligent, ambitieux, décrédibilise les autres pour expliquer ses échecs », peut-on lire sur ces écrits publiés par http://www.rue89.com.

« L’entreprise condamne fermement » ces faits, a déclaré à l’AFP le directeur régional de la Macif Rhône-Alpes, Jean-Octave Dupont. Le chef d’équipe, qui supervisait une trentaine de salariés d’un centre de renseignements téléphoniques, a été muté quelques jours après la découverte de ses écrits et ne fait plus de management. Il a fait l’objet d’une procédure disciplinaire et a reçu un avertissement.

Lire la suite