Archives de Tag: Hermès

Les 500 plus fortunés de France se sont enrichis de 25 % en un an

Le Monde.fr avec AFP, 31 août 2014 :

Les 500 premières fortunes de France ne connaissent pas la crise et ont même vu leur richesse globale augmenter de près d’un quart en un an, rapporte l’hebdomadaire Challenges à paraître jeudi 11 juillet.

Leur richesse cumulée s’établit désormais à 330 milliards d’euros et n’a jamais été aussi élevée depuis 1996, année où Challenges a lancé le classement des « 500 ».

Elle a quadruplé en une décennie et représente 16 % du produit intérieur brut du pays.

Lire la suite

Publicités

Bogny-sur-Meuse : Fin de la grève à l’usine Hermès

L’Union, 21 décembre 2012 :

Retour à la normale sur la zone de Braux, à Bogny, où les abords du moderne bâtiment de la Maroquinerie des Ardennes qui semble presque défier la forêt étaient fort agités ces derniers jours.

Hier matin, la production a repris après qu’un accord fut trouvé mercredi soir.

La moitié des quelque 300 salariés avait débrayé mardi matin pour appuyer des revendications d’ordre essentiellement salarial. Faute d’avancée significative, le mouvement s’était prolongé mercredi.

Lire la suite

Les salariès d’Hermès se battent pour une augmentation de 60 euros

RTL Infos, 20 décembre 2012 :

Plus de la moitié des salariés du maroquinier Hermès employés dans l’usine de sacs de luxe de Bogny-sur-Meuse dans les Ardennes ont cessé le travail depuis mardi pour réclamer une revalorisation salariale. Ils réclament une réévaluation du salaire de base de 60 euros brut.

Hermès : Grève pour une hausse de salaire

AFP, 18 décembre 2012 :

Plus de la moitié des salariés du maroquinier Hermès employés dans l’usine de sacs de luxe de Bogny-sur-Meuse, dans les Ardennes, ont cessé le travail mardi pour réclamer une revalorisation salariale à l’appel de la CGT et de FO, a-t-on appris de source syndicale.

« Nous réclamons une réévaluation du salaire de base de 60 euros brut et le mouvement va se poursuivre tant que nous n’aurons pas obtenu satisfaction », a-t-on déclaré à l’intersyndicale du site qui emploie près de 300 personnes. Selon cette source, les négociations sont « très difficiles avec la direction qui ne propose pour le moment qu’une augmentation de 41 euros ».

Lire la suite