Archives de Tag: Hassaké

Daesh chassé d’Hassaké par les forces de l’YPG et de l’YPJ

Selon un communiqué daté du 1er août, malgré les opérations soi-disant « anti-terroristes » du régime AKP qui, en visant les forces kurdes, viennent en aide aux terroristes obscurantistes de Daesh, les forces de l’YPG (Unités de Protection du Peuple) et de l’YPJ (Unités de Protection des Femmes) ont entièrement libéré la ville d’Hassaké au nord-est de la Syrie. Le 31 juillet, les forces kurdes continuaient d’affronter les gangs de Daesh dans le quartier de Zohur. Au matin du 1 août, une offensive des combattantes et combattants de l’YPG et de l’YPJ ont permis de chasser définitivement les obscurantistes et de les repousser à plus de quatre kilomètres de la banlieue d’Hassaké.

YpgHA1YPGHA2 Lire la suite

Publicités

Syrie – L’EI chassé de Hassaké

ledevoir.com, 29/07/2015

Beyrouth — L’armée et les forces kurdes syriennes, alliées de circonstances face à un redoutable ennemi commun, ont porté un coup dur au groupe djihadiste État islamique (EI) en le chassant mardi de Hassaké, une ville clé du nord-est du pays en guerre.

Après des victoires retentissantes dans le sillage de sa montée en puissance en 2013, EI a perdu ces derniers mois au profit des forces kurdes des localités du nord et l’est syriens, échouant à agrandir son «califat». Photo: Delil Souleiman Agence France-Presse

Après des victoires retentissantes dans le sillage de sa montée en puissance en 2013, EI a perdu ces derniers mois au profit des forces kurdes des localités du nord et l’est syriens, échouant à agrandir son «califat».
Photo: Delil Souleiman Agence France-Presse

Mercredi, le médiateur de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, doit s’adresser au Conseil de sécurité pour faire le bilan de ses consultations avec les acteurs du conflit en vue d’une éventuelle solution politique qui reste néanmoins très lointaine. Lire la suite

Syrie : Protestations et répression

AFP, 2 avril 2011 :

Plusieurs milliers de Syriens ont manifesté vendredi en faveur de la liberté et au moins neuf personnes ont été tuées et des dizaines blessées par les forces de l’ordre, selon des militants des droits de l’homme et des témoins.

Les manifestations ont eu lieu à l’appel d’opposants déçus par l’absence d’annonce par le président Bachar al-Assad de réforme démocratique majeure face à la contestation sans précédent lancée le 15 mars contre son régime.

Pour la première fois, il y a eu des défilés dans la région à majorité kurde du Nord, alors que les autorités ont annoncé leur intention d’examiner la situation de quelque 300.000 Kurdes qui se sont vus dénier la nationalité syrienne depuis un demi-siècle.

Lire la suite