Archives de Tag: Guangzhou

La révolte contagieuse d’un ouvrier chinois

Le Devoir, 16 mai 2015 :

L’énergique virage à la hausse qu’ont connu les salaires chinois à partir de 2010 a bouleversé les équilibres de la chaîne de valeur du commerce mondial. Mais ce virage aurait-il pu advenir sans la volonté d’un individu ? En l’occurrence celle d’un homme de 24 ans, originaire du Hunan, identifié par deux journalistes du China News Weekly sous le pseudonyme de Tan Zhiqing.

À partir de mai 2010, les grèves se sont multipliées en Chine, comme ici dans une usine à Kunshan, où les ouvriers exigeant de meilleurs salaires avaient affronté la police.

À partir de mai 2010, les grèves se sont multipliées en Chine, comme ici dans une usine à Kunshan, où les ouvriers exigeant de meilleurs salaires avaient affronté la police.

Début mai 2010, la révolte gronde dans le delta de la rivière des Perles, l’une des régions les plus industrialisées de la Chine où sont implantés les équipementiers des constructeurs automobiles comme Volkswagen ou Toyota.

Lire la suite

Publicités

Guangzhou : une grève des convoyeurs met les banques en rupture de cash

China News, 12 février 2014 :

Des centaines de convoyeurs de fonds se sont mis en grève hier matin, bloquant les rues de Guangzhou, la capitale de la province du Guangdong (sud de la Chine). Ce mouvement a ralenti les activités des banques de la ville et causé des ruptures d’espèces.

Vers 11h du matin, de nombreuses succursales locales n’avaient plus de billets à donner aux déposants, et ignoraient à quel moment le service reprendrait son cours normal, selon le site d’informations Gd.qq.com.

Lire la suite

Grèves pour les salaires en Chine

Dans un article publié le 9 avril, le « China Labour Bulletin » fait le point sur les grèves au mois de mars, grèves qui portent essentiellement sur les salaires. Sur 50 grèves à travers la Chine en mars 2013, la moitié (25) ont touché le secteur de la production industrielle et 21 ont eu lieu dans les services. 11 grèves ont touché des usines d’Etat et les services publics, 8 des entreprises à capitaux étrangers, 5 ont eu lieu à Hong Kong ou dans des entreprises à capitaux de Taïwan et 7 dans des entreprises à capitaux chinois.

Fin mars, plus de 250 ouvriers de différentes branches ont signé une pétition à Shenzhen dénonçant le nouveau montant du salaire minimum de 1.600 yuans ; ces travailleurs ont calculé que le salaire décent qui permettrait à un travailleur de faire vivre sa famille devrait être au minimum de 2.892 yuans.

Une des grèves les plus notables est celle qui a éclaté le 18 mars à l’usine automobile Nanhai Honda à Foshan. Plus d’une centaine de jeunes ouvriers ont stoppé le travail contre l’accord entre le syndicat et la direction pour une hausse de 10,2%. Ce débrayage a forcé la direction a accordé une hausse de 14,4% le lendemain.

Lire la suite