Archives de Tag: Genk

Belgique : Une quinzaine de magasins Delhaize en grève aujourd’hui

L’Avenir, 26 septembre 2014 :

Une quinzaine de Delhaize devraient rester portes closes aujourd’hui en raison d’une action syndicale. Cinq magasins en Wallonie, cinq à Bruxelles et cinq en Flandre devraient être concernés, a-t-on appris de sources syndicales.

Concrètement, devraient être touchés, en Wallonie, les magasins de Dinant, La Louvière, Verviers, Liège (Quai de Rome) et Waterloo.

Lire la suite

Ford Genk : police contre travailleurs

Le Soir, 21 janvier 2013 :

La police fait face, depuis 9 heures lundi matin, au piquet de grève dressé par des travailleurs des fournisseurs de Ford Genk. Les forces de l’ordre ont pour mission de libérer l’accès aux 4 entreprises sous-traitantes.

Environ 200 travailleurs font face à la police. Un porte-parole du comité d’action les a appelé à ne pas se montrer violents. Un huissier est également sur place.

Colère des ouvriers de Ford Genk à Cologne

AFP, 7 novembre 2012 :

Six personnes ont été arrêtées et trois policiers blessés lors d’échauffourées entre des salariés d’une usine belge de Ford appelée à fermer et la police devant le siège européen du groupe automobile américain à Cologne, dans l’ouest de l’Allemagne, a annoncé celle-ci.

Jusqu’à 250 salariés de l’usine de Genk, dont Ford a annoncé la fermeture d’ici à la fin 2014, sont venus crier leur colère devant l’entrée de site de Cologne-Niehl, mettant le feu à des pneus et bloquant l’accès au site, selon la même source. (…)

Lire la suite

Ford : 20.000 personnes dans les rues de Genk

7 sur 7, 11 novembre 2012 :

Après une promenade d’environ deux kilomètres, les participants de la « marche pour l’avenir » ont atteint les mines de Winterslag (C-mine). La manifestation s’est déroulée dans le calme. La solidarité envers les travailleurs de l’usine genkoise et la crainte quant à l’avenir étaient les sentiments dominants parmi les manifestants. Peu de slogans ont été entendus pendant la marche.

Les organisateurs estiment le nombre de participants à 20.000. La police l’évalue quant à elle à un nombre entre 13.000 et 15.000 personnes.

Lire la suite

Genk : Manifestation contre la fermeture de l’usine Ford le 11 novembre

A l’appel du front commun syndical (FGTB, CSC, CGSLB), une « Mars voor de toekomst » (Marche pour l’avenir) est organisé le 11 novembre 2012 en solidarité avec les ouvriers de l’usine Ford.

Rassemblement à partir de 12h00 dans le centre de Genk (Limbourg), départ : 13h30.

Plus d’infos (en néerlandais) à cette adresse

Ford publie un bénéfice record

La semaine dernière, Ford a annoncé la fermeture de trois sites industriels, dont l’usine de Genk en Belgique. Au global, le groupe va ainsi supprimer 6.200 emplois, soit 13 % de ses effectifs.

Et pourtant, le journal « Les Echos » du 30 novembre 2012 nous apprend :

« Le géant américain a fait état, au troisième trimestre, d’un résultat opérationnel de en hausse de 15,7 %, à 2,2 milliard de dollars, un record. Le dynamisme des ventes en Amérique du Nord, où le groupe affiche une marge historique de 12 %, compense les pertes européennes.

Lire la suite

Tous ensemble pour la défense des emplois

Edito de « Bonnes Nouvelles », bulletin de la CGT de l’usine Ford Blanquefort :

Peut-on avoir confiance en Ford ? Son lourd passif à FAI tendrait à démontrer que non. Mais où en est la crédibilité de Ford dans ces engagements ailleurs ? Cette semaine, une réponse nous vient de Genk et elle est accablante ! Au point que des syndicalistes constatent et déclarent là-bas que « Ford n’est pas un partenaire digne de confiance.»

Éclairage : Ford a annoncé mercredi 24 octobre la fermeture d’ici fin 2014 de son usine belge de Genk. 4300 emplois directs supprimés soit plus de 10 000 dans la Région avec les indirects.

Un véritable « saccage » social. Les dirigeants de Ford Europe n’ont même pas assisté à la réunion extraordinaire du CE annonçant la sentence, laissant la direction de l’usine lire une simple déclaration. Méthode encore plus douteuse
et peu courageuse lorsqu’on découvre que Ford a attendu que les salariés subissent au même moment une période de trois semaines de chômage partiel pour dévoiler son plan !

Lire la suite

Ford Genk : les ouvriers en colère bloquent des pièces détachées cruciales

Le Vif, 25 octobre 2012 :

Une centaine de personnes se trouvaient devant l’entrée de l’usine Ford de Genk jeudi matin. Une deuxième carcasse de Ford Mondeo, destinée à être brûlée pour montrer le mécontentement des travailleurs, a été déposée devant les portes de l’usine tandis que des pièces détachées destinées à d’autres entreprises européennes sont bloquées par les ouvriers en colère.

Les syndicats se sont réunis jeudi avant midi avec deux membres de la direction de Ford Genk. Cette réunion était destinée à dégager un accord concret pour les 200 personnes qui devaient venir travailler ces mercredi, jeudi et vendredi. « Lors de cette réunion, l’émotion était palpable, également du côté de la direction locale. L’incertitude régnait pour ces 200 personnes et celle-ci devait être éliminée. Selon l’accord, les gens seront payés s’ils se manifestent auprès de leur superviseur, soit par téléphone, soit en personne à l’usine », a indiqué jeudi le délégué principal de la CSC, Eddie Martens.

« Les gens seront payés pour les journées de mercredi, jeudi et vendredi s’ils montrent qu’ils sont prêts à travailler. Ces personnes travaillent notamment dans la fabrique de roues, dans les opérations de presse et dans les équipes de maintenance. Je comprends les réactions de colère et la frustration chez les gens d’ici, mais la situation ne doit pas dégénérer. Nous nous réunirons ce soir avec les cinq syndicats pour déterminer la stratégie à suivre pour les jours et semaines à venir », a ajouté M. Martens.

Lire la suite

Ford Genk : un nouveau drame social

Communiqué de la FGTB, 24 octobre 2012 :

La FGTB a appris avec stupéfaction l’annonce de la fermeture programmée de Ford Genk. C’est à un nouveau drame social que nous assistons.

Rudy De Leeuw et Anne Demelenne assurent les 4.639 travailleurs de Ford Genk, ainsi que les quelque 5.000 autres travailleurs concernés, de leur plein soutien et de leur sympathie dans le drame humain et professionnel qu’ils sont en train de vivre.

Après que les pouvoirs publics aient financièrement contribué à la préservation de l’outil et que les travailleurs aient fait le maximum de concessions possibles pour sauver leur emploi (flexibilité accrue, coûts salariaux inférieurs à ceux de l’Allemagne, aides d’Etat), le constructeur automobile décide unilatéralement de fermer l’usine.

Lire la suite

Solidarité des travailleurs de Ford Lommel avec les ouvriers de Genk

La Libre Belgique, 24 octobre 2012 :

Les travailleurs de Ford Lommel arrêteront le travail jeudi pour une période de 24 heures en solidarité avec leurs collègues de Genk, a annoncé mercredi le délégué principal ACV (CSC) Eddie Martens, au nom du front commun. L’annonce a été faite par mégaphone, sur le site de Genk, après une réunion de concertation avec les syndicats. « Par solidarité, Ford Lommel sera paralysé jeudi durant 24 heures ».

À Lommel, Ford dispose de pistes d’essai ainsi qu’un centre de développement.