Archives de Tag: Gatineau

Une grève rotative paralyse l’Outaouais

Le Droit, 26 octobre 2015 :

L’Outaouais était paralysée lundi par une première grève tournante du Front commun de quelque 12 000 employés du secteur public, les lignes de piquetage se comptant par centaines devant les établissements scolaires, de santé et de services sociaux de l’Outaouais.

Dès l’aube, les syndiqués ont bravé le temps froid et ne se sont pas gênés pour faire du bruit.

Drapeaux, pancartes, sifflets et trompettes en main, ils ont voulu démontrer qu’ils en ont ras-le-bol de l’impasse dans les négociations avec Québec. Dans une ambiance bon enfant, les syndiqués cherchaient à lancer un message à la population qui, dans les lieux visités par LeDroit, semblait répondre positivement à l’appel avec le pouce levé ou des coups de klaxon.

Lire la suite

Publicités

Québec : Les salariés de la santé manifestent devant le bureau de la ministre Vallée

Radio Canada, 19 mai 2015 :

La pression monte dans le réseau de la santé. La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) a organisé, ce matin, une activité de protestation devant les bureaux de la ministre de la Justice du Québec, Stéphanie Vallée, à Gatineau.

Les membres de la FIQ se sont d’abord rendus au bureau de Mme Vallée, dans le secteur de Hull, puis aux hôpitaux de Gatineau et de Buckingham, afin de prendre le pouls des passants.

Lire la suite

Quelques affiches pour le 1er Mai 2015

Quelques affiches et rendez-vous pour le 1er Mai 2015, journée internationale de lutte des travailleuses et travailleurs à travers le monde :

Australie :

– Adelaïde

1mAdelaide-AUS

Lire la suite

Québec : une semaine d’actions «dérangeantes» contre l’austérité est lancée

98,5 Montréal, 23 février 2015 :

MONTRÉAL — Une manifestation organisée symboliquement dimanche au parc Émilie-Gamelin, lieu de départ de plusieurs marches étudiantes au printemps 2012, a donné le coup d’envoi de la semaine nationale d’«actions dérangeantes contre l’austérité».

Des représentants de 85 groupes sociaux voulaient ainsi avertir le gouvernement Couillard qu’il fera face à un printemps «chaud». Des coups d’éclat sont prévus chaque jour de la semaine, un peu partout au Québec, notamment devant des bureaux de circonscription de députés. Et chaque samedi à compter du 21 mars, une manifestation aura lieu pour dénoncer l’austérité, un mot que n’utilise pas le gouvernement Couillard, préférant parler de «rigueur budgétaire».

Lire la suite

450 garderies en milieu familial en grève en Outaouais lundi

94,9 Rouge FM, 7 juillet 2014 :

En Outaouais, 450 garderies en milieu familial affiliées à la CSQ seront fermées. Jusqu’à 500 responsables en service de garde sont attendues devant les bureaux du ministère de la Famille, à partir de 13 h, en face de l’édifice Jos-Montferrand.

Elles dénoncent l’impasse dans les négociations pour le renouvellement de leur convention collective, échue depuis le 30 avril.

Lire la suite

Rendez-vous du 1er Mai en Ontario

Place du Portage, Gatineau:

– Midi : BBQ intersyndical. Rendez-vous entre le 156 et le 200 Promenade du Portage (près du restaurant Mirage).

1M_Ottawa

– 16 h 30 : Rassemblement au même endroit (entre le 156 et le 200 Promenade du Portage). Le groupe ira joindre la manifestation du 1er mai organisée par Solidarité contre l’austérité vers Ottawa. Les manifestants circuleront dans les rues de Gatineau et d’Ottawa, pour se retrouver devant le Cabinet du premier ministre, à 18 h 30.

Lire la suite

Québec : 84 arrestations pendant les négociations

Métro, 29 mai 2012 :

Alors que les négociations entre le gouvernement québécois et les associations étudiantes ont repris leurs cours, des milliers de Québécois sont redescendus dans les rues pour faire entendre leur insatisfaction, lundi soir.

La soirée s’est déroulée sans incident sauf à Québec où 84 manifestants ont été interpellés après avoir été pris en souricière alors qu’ils marchaient pacifiquement devant l’immeuble où se déroulaient les négociations. Ils ont été interpellés pour avoir contrevenu à l’article 500.1 du Code de la sécurité routière, selon Marie-Ève Painchaud, du Service de police de la ville de Québec. Ils ont été amenés un à un dans des autobus du Réseau de transport de la Capitale. Aucun acte de violence n’avait été commis par des manifestants.

Le premier à être interpellé est un homme qui semblait ne vouloir que parler au président de la FECQ, Léo Bureau-Blouin, qui sortait de l’édifice à ce moment-là. D’ailleurs, M. Bureau-Blouin, qui a été accueilli comme un véritable héros par les manifestants, a tenté de venir à leur rescousse. Mais, alors qu’il tentait de persuader des manifestants de se disperser en disant que les policiers les laisseraient s’en aller, les agents procédaient à d’autres interpellations. Après s’être excusé auprès des gens, il s’est dit déçu de ne pas avoir pu les aider.

Lire la suite