Archives de Tag: Fribourg

Des deux côtés du Rhin, une seule classe ouvrière !

Après une action le 27 mai à Stuttgart, plusieurs initiatives sont prévues en Allemagne en soutient à la lutte menée en France contre la loi travail.

Le 14 juin, jour où nous manifesterons dans les rues de Paris pour le retrait de la loi travail, plusieurs rassemblements sont programmés :

  • Leipzig : 18 heures, Augustusplatz
  • Düsseldorf : 16 heures, Martin Luther Platz (voir l’appel)
  • Munich : 16 heures devant le consulat général de France,  31 Heimeranstrasse. Rassemblement avec déclarations de solidarité et musique.

Lire la suite

Cinquième série de photos du 1er Mai 2016 à travers le monde

Cinquième série de photos du 1er Mai 2016, journée internationale de lutte des travailleuses et des travailleurs, à travers le monde (voir ici pour la première série , ici pour la seconde ,à cette adresse pour la troisième et ici pour la quatrième). Sur tous les continents, nous ne formons qu’une seule classe ouvrière. Prolétaires de tous les pays, unissons-nous !

Ankara (Turquie) :

1m16eAnkara

Berlin (Allemagne) :

Thousands of activists took part anti-capitalism march in Berlin-Kreuzberg during the International Labor Day.

Lire la suite

Allemagne : Bienvenue aux réfugiés !

L’élan de solidarité de la population allemande envers les réfugiés ne faiblit pas. Au-delà des grandes gares, des rassemblements pour souhaiter la bienvenue aux réfugiés sont aussi organisés devant les centres d’hébergement. Hier, par exemple, des ballons et des banderoles « bienvenue » ont accueillis un groupe de réfugiés à Fribourg. A Neu-Isenburg (Hesse), 200 habitants se sont portés volontaires pour aider les réfugiés qui viennent d’arriver.

Accueil du train de réfugiés à Düsseldorf

Accueil du train de réfugiés à Düsseldorf

Cette nuit, un premier groupe de cent réfugiés est arrivé dans le quartier de Spandau à Berlin. Il était 3 heures du matin, mais malgré l’heure, plusieurs dizaines de berlinois les ont accueillis avec une banderole « Bienvenue à Berlin » et des ballons multicolores.

Lire la suite

Allemagne : Mobilisation du personnel des crèches et de l’action sociale

Lundi 1 juin, des négociations se tiendront sur les salaires pour le secteur de la petite enfance et de l’action sociale, secteur employant 240.000 salariées en Allemagne. Les salariées revendiquent une hausse de 10% des salaires. Depuis début mai, les travailleuses de la petite-enfance et de l’action sociale se battent pour leurs salaires en Allemagne. Commencée le 8 mai, la grève est reconduite depuis dans plusieurs villes et crèches.

Dans le Bade-Wurtemberg, le secteur regroupe 30.000 salariées dans la petite enfance, à 98% des femmes et à 60% à temps partiel, ainsi que 10.000 salariés des centres pour jeunes. 2000 salariées étaient en grève le 28 mai dans les seuls arrondissements de Stuttgart, Böblingen, Ludwigsburg, Rems-Murr et Ulm. Dans plusieurs villes, comme à Munich et à Lünen par exemple, les parents ont manifesté leur solidarité avec les grévistes des « Kita ».

Lire la suite

Fribourg : Manifestation de soutien aux grévistes de la Buanderie de Marsens

La Gruyère, 15 mars 2015 :

Près de 200 sympathisants (selon le SSP, 150 selon la police), ont manifesté leur soutien aux lingères de Marsens, samedi sur l’esplanade de l’Ancienne gare, à Fribourg. Si le travail reprend demain lundi à 7 h, les négociations vont continuer.

«Une lutte pour la dignité», scandait une pancarte. «Une lutte couronnée de succès», a salué Armand Jaquier, secrétaire régional du syndicat Unia. «Une lutte tout de même difficile à vivre», confiait Jacqueline Pugin, l’une des grévistes. Avec ses collègues de la Buanderie de Marsens, elle a relevé les bienfaits pour le moral du soutien de ces quelque 150 personnes présentes samedi après-midi à la manifestation, sur l’esplanade de l’Ancienne gare, à Fribourg. «Faire grève, ça paie au final, mais c’est tout de même un tourbillon d’émotions à traverser.»

Lire la suite

Suspension de la grève à la Buanderie de Marsens

ATS, 14 mars 2015 :

Après une semaine de grève, les employés de la Buanderie de Marsens (FR) reprendront leur travail.

Les employés de la Buanderie de Marsens (FR) reprendront leur travail lundi après plus d’une semaine de grève. Le même jour, soutenus par le Syndicat des services publics (SSP), ils devraient finaliser un accord avec le Conseil d’Etat fribourgeois qui leur a présenté vendredi lors d’une première rencontre.

Lire la suite

Fribourg : La grève se poursuit à la Buanderie de Marsens

Liberté, 10 mars 2015 :

Marsens • Les employés de la buanderie sont déterminés à ne pas reprendre le travail tant que l’Etat n’entre pas en matière sur leur revendication. Un rassemblement est prévu aujourd’hui.

Fribourg : Bras de fer entre l’Etat et les grévistes

Liberté, 7 mars 2015 :

Marsens • Censés travailler pour une société privée dès l’automne, les employés de la buanderie veulent rester dans le giron de l’Etat. Ce dernier exige l’arrêt de la grève lancée hier, avant toute discussion. Le personnel persiste.

Grève à la buanderie de Marsens dans le canton de Fribourg

ATS, 6 mars 2015 :

Le personnel de la buanderie de Marsens, qui sera privatisée cet automne, est en grève depuis ce vendredi matin. Il demande que l’Etat de Fribourg ou le Réseau fribourgeois de santé mentale des postes équivalents aux treize employés concernés au total. Une rencontre avec les autorités fribourgeoises a été refusée.

En passant dans l’entreprise Les Blanchisseries Générales (LGB), les collaborateurs seraient pénalisés en termes de salaire, de conditions de travail et de sécurité de l’emploi, a souligné vendredi le Syndicat des services publics (SSP) qui soutient leur mouvement.

Lire la suite

20.000 personnes à Fribourg contre le racisme

En Allemagne, la mobilisation contre les racistes de Pegida ne faiblit pas. Le vendredi 23 janvier, ce sont 20.000 personnes qui ont manifesté contre Pegida, le racisme et la xénophobie dans les rues de Fribourg, ce qui en fait la plus grandes des manifestations de toute l’histoire de la ville.

Freiburg

Sous le mot d’ordre « Farben bekennen » (« reconnaître les couleurs »), les organisateurs de cette manifestation espéraient mobiliser 5oo personnes tout au plus, si bien que la place de l’hôtel de ville était trop étroite pour la foule. Un des slogans de la manifestation était « Wir auch sind das Volk » (« nous aussi nous sommes le peuple »), en réponse au slogan « Wir sind das Volk » (« nous sommes le peuple ») du soulèvement de 1989 en RDA contre le régime bureaucratique du SED et de la Stasi que les nationalistes ont détourné. Après les nombreuses mobilisations antiracistes à travers l’Allemagne, la manifestation de vendredi à Fribourg montre bien que non, les racistes ne représentent en aucun cas le peuple d’Allemagne !

Lire la suite