Archives de Tag: Franconie

Manifestation des demandeurs d’asile à Bayreuth

Ce mercredi 11 juin, les demandeurs d’asile, en majorité originaires d’Éthiopie, ont manifesté dans les rues de Bayreuth, principale ville de Haute-Franconie. Ils étaient, selon le Nordbayerischer Kurier environ 80 réfugiés à défiler dans le centre-ville en scandant des slogans comme « Personne n’est illégal » et « Nous voulons la justice ».

BTfl1

BTfl2

Les réfugiés dénoncent en particulier les discriminations qu’ils subissent de la part du tribunal administratif de Bayreuth. Aussi la manifestation s’est arrêtée devant ce tribunal.

Lire la suite

Publicités

Manifestation des demandeurs d’asile à Nuremberg

Samedi 6 juin, les demandeurs d’asile en lutte de Nuremberg ont manifesté à travers les rues du centre-ville pour dénoncer les expulsions et les discriminations qu’ils subissent. Depuis plusieurs jours déjà, des demandeurs d’asile de Nuremberg et de sa région se sont mis en grève de la faim et ont installé une tente pour défendre leurs revendications.

Nur3

Les réfugiés de Nuremberg revendiquent :
1. Abolition de la Residenzpflicht (loi allemande de l’obligation de résidence qui restreint la liberté de mouvement des demandeurs d’asile. En Bavière, cette liberté est limitée à l’équivalent d’un canton qui ne peut être quitté, même pour une courte durée, qu’avec l’autorisation préalable de la police).
2. De l’argent plutôt que des colis alimentaires.
3.  Abolition des foyers inhumains.
4. Pas d’expulsion de réfugiés.
5. Abrogation des lois Dulin 2 et 3.
6. Reconnaissance des grévistes de la faim.

Lire la suite

Lutte des réfugiés à Bayreuth

Comme ailleurs en Allemagne et même en Europe, les réfugiés de Haute-Franconie se mobilisent pour leurs droits.

Bayre

Bayr6

Ainsi, et pour une durée d’un mois, les réfugiés éthiopiens de Bayreuth (Haute-Franconie) ont installé une tente sur la Maxstrasse devant le Vieux Château (Alten Schloss). En grève de la faim, les réfugiés ont élaboré la plate-forme de revendications suivante :

Lire la suite

Scheinfeld se mobilise contre les néo-nazis

Ce samedi 24 mai, les néo-nazis du NPD avait organisé une fête, appelée « Bayerntag » (Journée de la Bavière), dans une discothèque située à côté de la piscine découverte à Scheinfeld en Moyenne-Franconie (Bavière du Nord). La population de Scheinfeld a tenu à dire haut et fort que les néo-nazis et les racistes ne sont pas les bienvenus dans la ville. Partout dans la ville, la population a décoré les rues avec des fanions de toutes les couleurs pour montrer que Scheinfeld est multicolore et pas brune ainsi qu’avec des banderoles anti-racistes. Si la fête des néo-nazis n’a rassemblé que 200 personnes, une manifestation contre l’extrême-droite et le racisme a mobilisé 2000 personnes qui ont défilé depuis le centre de Scheinfeld jusqu’à la discothèque où se trouvaient les nostalgique du Troisième Reich. Et c’est bien toute une ville, des enfants aux grands-parents, qui a exprimé son rejet des discours xénophobes et de l’extrême-droite.

Scheinfeld multicolore, métissée et anti-raciste :

Schein16

"Scheinfeld est multicolore" en franconien, souabe, français, anglais, tchèques, etc.

« Scheinfeld est et reste multicolore » en franconien, souabe, français, anglais, portugais, roumain, tchèque, etc.

Lire la suite

En Franconie comme ailleurs, pas de néo-nazis !

Samedi 12 avril, les néo-nazis du « Freien Netzes Süd » (« Réseau Libre Sud ») ont tenté de défiler en Moyenne et en Haute-Franconie (nord de la Bavière) pour crier leur haine des travailleurs immigrés et les réfugiés. A chaque fois, la population s’est mobilisée pour ne pas laisser la rue à l’extrême-droite. A Münchberg ce sont environ 400 antifascistes qui se sont mobilisés alors que les néo-nazis n’étaient qu’une vingtaine (voir l’article).

Helmbrechts1

Helmbrechts

Partout où les néo-nazis ont voulu marcher ce samedi, ils ont reçu le même accueil de la part de la population. A Helmbrechts, 28 néo-nazis ont été accueillis par une contre-manifestation de 300 personnes. A coups de tambours et de sifflets, la population a recouvert les slogans haineux des racistes.

Hersbruck

Hersbruck

Lire la suite

Mobilisation contre les néo-nazis en Haute-Franconie

Ce samedi 12 avril, les néo-nazis du « Freien Netzes Süd » (« Réseau Libre Sud ») ont prévu de défiler en Haute-Franconie (nord de la Bavière) pour crier leur haine des travailleurs immigrés et les réfugiés. Cet après-midi, à 14 h 30, une manifestation contre l’extrême-droite est prévue devant l’hôtel de ville à Bayreuth et des mobilisations s’organisent également dans de plus petites villes comme à Münchberg et à Helmbrechts.

Munchberg

Münchberg : « La merde est brune »

A Münchberg ce matin, environ 400 antifascistes se sont mobilisés  dès 9 h 30 alors que les néo-nazis n’étaient qu’une vingtaine. Avec des tambours et autres instruments, la population manifeste bruyamment son rejet du racisme et des néo-nazis. Au cours de la matinée, de plus en plus de gens viennent rejoindre la manifestation antifasciste tandis que des néo-nazis tentent d’intimider des habitants en filmant et photographiant celles et ceux qui refusent l’extrême-droite. A Helmbrechts, la manifestation contre l’extrême-droite est prévue à 11 heures. Les différentes manifestations sont appelées par les syndicats, dont l’IG Metall, des groupes antifascistes et antiracistes, des organisations politiques, mais aussi des associations sportives et d’habitants des communes concernées.

Pas de peste brune dans l’Obermain !

Hier, samedi 29 mars, les néo-nazis du NPD avait prévu des rassemblements dans l’Obermain (Haute-Franconie, Bavière), d’abord à Lichtenfels (20.000 habitants) puis à Weismain (moins de 5.000 habitants). Mais la population n’a pas laissé sans réagir l’extrême-droite craché sa haine dans l’Obermain. Si les néo-nazis étaient à chaque fois moins de 20, 300 personnes ont manifesté contre le NPD à Lichtenfels et plus de 100 à Weismain. Quant les militants du NPD ont voulu cracher leurs discours racistes, les manifestants les ont fait taire à coups de sifflets, slogans, etc… et ont terminé leur protestation en faisant s’envoler des ballons de toutes les couleurs pour montrer que la Haute-Franconie est multicolore et pas brune !

Photos de la manifestation à Lichtenfels :

Licht1

Licht2

Lire la suite