Archives de Tag: Franconie

Pas de racistes à Nuremberg !

Le 25 juin, les racistes de Pegida avaient décidé d’une marche contre les immigrés à travers les rues de Nuremberg. Ils étaient quelques dizaines de xénophobes, alors, que plus d’un millier d’habitants de la ville se sont mobilisés sous le mot d’ordre «  »Jeder darf wohnen, wo er will » (« Chacun à le droit de vivre où il veut »). Et deux jeunes gens courageux ont même dérobé la banderole de tête des xénophobes !

La population de Nuremberg mobilisée contre le racisme et l’extrême-droite :

Nurem1nurem2 Lire la suite

Rassemblement en mémoire des victimes de la NSU à Nuremberg

250 personnes se sont rassemblées samedi après-midi à Nuremberg en mémoire des victimes du groupe terroriste néo-nazi NSU. Il y a dix ans environs, le 9 juin 2005, Ismail Yasar, propriétaire d’un restaurant de kebabs, était assassiné par les terroristes de la NSU à cause des ses origines turques. Quatre ans avant, toujours à Nuremberg, c’était le tailleur Abdurrahim Özüdogru qui était assassiné le 13 juin 2001.

Nurem

En mémoire de ces deux victimes de la barbarie raciste, le rassemblement appelé par le syndicat Verdi et des organisations de travailleurs immigrés, a dénoncé plus largement le racisme et les discriminations. Plusieurs personnalités ont été invitées pour prendre la parole comme Birgit Mair, spécialiste de l’extrême-droite, Kutlu Yurtseven du collectif « Keupstraße ist überall » (du nom de la Keupstraße à Cologne, rue connue pour ses nombreux magasins et habitants d’origine turque, touchée par un attentat à la bombe de la NSU le 9 juin 2004) et l’avocate Seda Basay-Yildiz qui avait représentée d’Enver Simsek, première victime de la NSU) lors du procès de la NSU à Munich.

Forchheim : En lutte contre la fermeture de la maison de retraite

A Forchheim, petite ville de Haute-Franconie (nord de la Bavière), la municipalité CSU a décidé de fermer et détruire la maison de retraite Katharinen-Spital en 2016. Mais les résidentes, résidents et le personnel refusent de se laisser faire. Le personnel est loin de croire que les promesses de possibilités d’emploi et de places dans la nouvelle maison de retraites seront tenues.

Forsheim

Pour les personnes âgées, en plus du stress d’un déménagement dans un nouveau lieu, la crainte est grande que la nouvelle maison de retraite soit plus chère. Les personnes âgées apprécient aussi toutes leur petite maison de retraite où tout le monde, personnel comme résidents, se connaît. La mairie déclare d’ailleurs ne pas pouvoir promettre que les 60 personnes âgées, qui ont créées entre elles des liens d’amitiés durant des mois ou des années, seront relogées dans la même maison de retraite.

Lire la suite

Pas de néo-nazis, à Bamberg comme ailleurs !

Les néo-nazis du NPD avaient appelé samedi 24 janvier à un rassemblement contre le droit d’asile à Bamberg, ville de Franconie dans le nord de la Bavière. Le NPD avait pour l’occasion invité Sebastian Schmidtke de Berlin, et tenté de faire oublier sa nostalgie du IIIème Reich en sortant des drapeaux noirs-rouges-jaunes (couleurs de la république) au lieu de ses habituels drapeaux noirs-blancs-rouges (couleurs de l’empire). Et c’est ainsi, qu’en tout, l’extrême-droite a mobilisé 40 personnes. En face, ce sont un millier d’habitantes et d’habitants de Bamberg qui se sont mobilisés sous le mot d’ordre „Kein Mensch ist illegal – Bamberg wehrt sich gegen Nazis“ (« Personne n’est illégal – Bamberg se mobilise contre les nazis »). A Bamberg comme ailleurs, la population ne veut pas des néo-nazis et des racistes !

bamber1bamber2 Lire la suite

Bayreuth : Sportifs contre le racisme

Vendredi soir, 500 personnes se sont rassemblées contre le racisme à Bayreuth (Haute-Franconie, Bavière) à l’appel d’une vingtaine d’associations sportives de la ville. A l’initiative d’Andreas Berghammer de l’Haspo Bayreuth (Hand-ball) et de Carsten Plötz du FSV (football), la manifestation a mobilisé des sportifs de toutes les disciplines, du tennis au hockey-sur-glace en passant par la danse, la course ou le tennis, pour refuser le racisme et la xénophobie dans le sport comme dans la société.

Bt

Ce sont les manifestations racistes de Pegida qui ont poussé ces sportifs à se mobiliser pour montrer leur opposition à la xénophobie. Claudia Roberts, footballeuse au SC Kreuz déclare ainsi « j’ai toujours été sensibilisée par la xénophobie. Dans notre équipe, il y a beaucoup de nationalités. Je suis choquée que tant de gens puissent aller dans la rue pour montrer leur xénophobie ». Viola Chen, joueuse de hockey au BTS, indique que c’est toute son équipe qui est mobilisée, parce que « nous sommes des humains et nous sommes tous égaux. » Harry Franken est avec ses camarades du  club de tir « Schützengilden St. Georgen » qui s’appellent Ali, Hassan, Mohammed et Valid. Bref, comme le dit une manifestante sur sa pancarte : « Pegida, vous n’êtes pas le peuple, le peuple est multicolore ».

Lire la suite

Lutte des réfugiés à Nuremberg

Le jeudi 3 juillet, près d’une centaine de demandeurs d’asile ont manifesté pour le droit au séjour, contre les discriminations et les expulsions dans les rues de Nuremberg (Moyenne-Franconie). Partie de la Hallplatz, la manifestation s’est dirigée jusqu’aux locaux du BAMF (Bundesamts für Migration und Flüchtlinge – Service Fédéral pour la Migration et les Réfugiés, l’équivalent de l’OFII en France).

Nur1

Nur2

Lire la suite

Manifestation des réfugiés à Wurtzbourg

Vendredi 20 juin, 300 réfugiés et leurs soutiens ont manifesté à Wurtzbourg, en Franconie, dans le nord de la Bavière contre les expulsions. Comme ailleurs en Bavière et même dans toute l’Allemagne, les demandeurs d’asile demandent, outre un titre de séjour, la fin des discriminations dont ils sont victimes, comme l’abolition de la Residenzpficht, l’accès à l’emploi et à la formation, la fin de l’obligation de vivre dans les foyers, etc. Le lendemain, 21 juin, ce sont 400 réfugiés qui ont manifesté à Munich, capitale de la Bavière.

Wurtz1

Lire la suite