Archives de Tag: France Télécom

Suicides à France Télécom : des dirigeants menacés de poursuites pour harcèlement moral

Le Monde, 7 juillet 2016 :

La réunion des cadres de France Télécom organisée à la Maison de la chimie, à Paris, le 20 octobre 2006, se voulait sans détour. Une opération de motivation des troupes comme les grandes entreprises savent le faire. Les objectifs étaient clairs, et le PDG Didier Lombard n’a pas pris de gants pour les annoncer.

D’ici trois ans, 22 000 salariés devront avoir quitté l’entreprise, 14 000 autres auront changé de poste. Soit une personne sur trois. « Ce sera un peu plus dirigiste que par le passé », a admis Didier Lombard ce jour-là, mais « je ferai [ces départs] d’une façon ou d’une autre, par la fenêtre ou par la porte ». En contrepartie, 6 000 personnes seront recrutées.

Lire la suite

Manifestation à Carhaix. Le syndicat CGT FAPT du Nord-Finistère mobilisé

logo-cgt-faptLe syndicat CGT FAPT du Nord-Finistère appelle les agents du secteur postal et des télécommunications à la mobilisation à Carhaix ce samedi, à 15 h, place du Champ-de-Foire.

Il s’associe ainsi à l’appel CGT-FSU-Solidaires de la région Bretagne à manifester.

Il appelle les agents de La Poste et de France Télécom « à se mobiliser pour leurs emplois, leurs salaires, leurs conditions de travail et de vie.

A eux deux, La Poste (Etat actionnaire à 100 %) et France Télécom (Etat actionnaire à 27 %) sont responsables de suppressions locales d’emplois qui dépassent très largement ce que font aujourd’hui les Gad et autres Marine Harvest ».

http://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/finistere/manifestation-a-carhaix-le-syndicat-cgt-fapt-du-nord-finistere-mobilise-01-11-2013-2289185.php

 

Roubaix : un employé de France Télécom retrouvé pendu sur son lieu de travail

Un employé de France Telecom a été découvert pendu, mercredi matin, dans les locaux de l’agence où il travaillait, à Roubaix (Nord). Le corps de cet employé, âgé d’une quarantaine d’années, a été retrouvé peu après 7 heures à l’ouverture des locaux. Son décès remonterait à mardi, selon les premiers éléments de l’enquête.

2868425_corsan_640x280

Cet agent de terrain aurait laissé une lettre expliquant son geste par des raisons personnelles, selon une source policière. Le lieu où il s’est pendu est un local technique où personne ne travaille en permanence, a précisé un porte-parole de France Télécom. «Notre société est profondément affectée par ce geste et nous tenons à présenter toutes nos condoléances aux proches de ce collègue. L’ensemble des managers de la direction régionale sont mobilisés et apporteront tout leur soutien aux équipes», a-t-il ajouté. Une enquête interne va être menée et une réunion du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) se tiendra en fin de semaine.

Lire la suite

Suicides : le document qui accable France Télécoms

La Dépêche, 8 mai 2013 :

Un document interne de France Telecom datant de 2006 et relayé hier par Le Parisien, témoigne de la violence sociale qui régnait à l’époque au sein de l’entreprise, marquée par une vague de suicides en 2008 et 2009.

Alors que l’enquête judiciaire sur les drames qu’a connus le groupe se poursuit au pôle de santé public du tribunal de grande instance de Paris, le quotidien rend public un fac-similé d’un compte rendu d’une réunion d’octobre 2006 de l’Acsed, l’association des cadres de France telecom.

Lire la suite

PSA : Info CGT sur le 2ème volet de l’expertise SEFACI

Info CGT PSA :

Mandatés par le CCE PSA, le cabinet SECAFI a présenté aux membres de la Commission économique le 2ème volet de son expertise portant sur le dispositif industriel de groupe. La partie R&D n’a pas pu être abordée par manque de temps.

En bref :

– Le rapport pointe du doigt le fait qu’au-delà de l’aspect social la fermeture d’Aulnay plomberait les comptes de PSA dans les prochaines années et ne pourrait pas contribuer positivement à sa trésorerie avant 2017.

– Le rapport est critique vis-à-vis du projet de 1400 suppressions d’emplois à Rennes, qui ne prend pas en compte le rebond programmé de production en 2016, avec les renouvellements de C5 et 508. Il propose le redimensionnement du plan et des activités complémentaires pour passer le creux de la vague.

Lire la suite

Deux nouveaux suicides chez France Télécom

Le Parisien du 15 juin 2012 :

Deux salariés ont récemment mis fin à leurs jours. De quoi ranimer de douloureux souvenirs chez France Télécom.

Depuis le début de l’année, 4 personnes travaillant pour France Télécom se sont suicidées.

Depuis le début de l’année, 4 personnes travaillant pour France Télécom se sont suicidées.

En l’espace d’à peine deux semaines, deux salariés de France Télécom ont, selon nos informations, mis fin à leurs jours. Le premier, un homme de 53 ans, travaillait sur le site de Noisy (Seine-Saint-Denis) à la direction immobilière. La seconde, une femme enceinte d’une trentaine d’années, officiait sur le site d’Arcueil (Val-de-Marne). 

Les deux victimes se sont suicidées chez elles et n’ont pas laissé de lettres pour expliquer leur geste. « Leurs familles ne souhaitent pas médiatiser ces affaires », explique un proche du dossier.

Il est pour l’heure impossible de déterminer si ces actes désespérés ont un lien avec leur activité professionnelle. Le salarié de Noisy était ainsi en pleine procédure de divorce. « Les enquêtes sont en cours », explique-t-on au siège de France Télécom.

Lire la suite

Orange : Les salariés devant le siège à Strasbourg

 Strasbourg Actu, 27 mars 2012 :

À la suite du suicide d’un collègue début du mois, les employés d’Orange et autres filiales à l’appel des syndicats ont lancé une journée de grève. Cette journée a été organisée aujourd’hui mardi 27 mars 2012 avec un rassemblement en milieu de matinée devant la direction d’Orange Est au 1 rue Fritz Kiener à Strasbourg. En passant devant l’établissement, on pouvait voir un nombre incroyable de personnes (environ 200 personnes). Les représentants des syndicats ont demandé des embauches, des formations de jeunes salariés mais aussi le retrait des outils de gestion du travail automatisé. Orange n’a pas encore donné suite à cette demande.

Alsace: suicide lié au travail d’un salarié de France Télécom-Orange

Un salarié de France Télécom-Orange à Schiltigheim, en banlieue de Strasbourg, s’est suicidé le 8 mars à son domicile après avoir dénoncé ses conditions de travail dans un courrier, a-t-on appris mercredi auprès des syndicats et de sa famille.

La CGT a appelé à un rassemblement des salariés jeudi à Strasbourg et à une journée de grève en Alsace le 27 mars.

Jacky Goeller, technicien d’intervention d’Orange âgé de 58 ans, s’est tiré une balle dans la tête après avoir évoqué dans une lettre « la responsabilité de l’entreprise dans son geste désespéré », a dénoncé Frédéric Karas, délégué syndical CGT à France Télécom. 

 La famille a confirmé à l’AFP l’existence de cette lettre, sans vouloir en dévoiler les termes exacts. 

Chute mortelle d’une échelle plate-forme de France Télécom

Miroir Social, 23 décembre 2011 :

« Les élus ont averti la direction qu’ils saisiraient la justice pour mise en danger de la vie d’autrui au moindre accident », déclarait en novembre 2009 Maître Samuel Gaillard, avocat du CHSCT de l’unité d’intervention de Valence de France Télécom.

Un technicien de Marseille est décédé après voir chuté le 2 décembre d’une « plate-forme d’accès en hauteur » que plusieurs CHSCT des différentes unités d’intervention, ainsi que l’inspection du travail, considéraient déjà en 2009 comme source de risque. C’est une plate-forme polyvalente, celle qui permet de monter le plus haut (4 mètres), qui est à l’origine du drame. Selon Denis Allix, représentant SUD au CNSHSCT de France Télécom, « une analyse de la situation aurait conduit à faire intervenir les techniciens dans un camion nacelle ».

Une plate-forme polyvalente censée permettre de limiter le recours aux camions nacelles mais qui prévoit tout de même une intervention en binôme.

Lire la suite

La CGT dénonce un climat de pression au centre d’appels Orange de Belfort

L’Est Républicain, 30 septembre 2011 :

Laissé opportunément sur une imprimante, à la vue de tous, ou tout simplement oublié : le courriel rendu public hier par la section CGT du centre d’appels Orange de Belfort, jette le discrédit sur la démarche sociale engagée par France Telecom.

Le document, daté du lundi 5 septembre dernier, contient en effet un échange entre deux responsables dont la tonalité tranche avec la volonté d’apaisement du PDG Stéphane Richard : « J’aimerais qu’on reparle de cette action pour qu’on mette sous tension les managers sur le business ce mois-ci, rapidement, car le retard s’accumule. Merci de tes propositions, on en parle cet après-midi ? ».

Lire la suite