Archives de Tag: Finistère

Week-end de grève chez GAD à Lampaul-Guimiliau

France Bleue, 6 octobre 2013 :

Des dizaines de salariés se sont relayés ce week-end devant l’abattoir GAD à Lampaul-Guimiliau. Ils refusent de voir partir les 1500 cochons stockés dans leurs locaux. c’est le bras de fer avec leur direction avant une nouvelle semaine de négociation autour de la fermeture de leur site.

Les employés de GAD sont en grève et bloquent leur usine depuis vendredi, avec 1500 cochons à l’intérieur.

Dans le nord du Finistère, cet abattoir représente 850 emplois. Mais l’entreprise GAD, très endettée, compte 2 sites d’abattage de cochons à Lampaul-Guimilliau, et à Josselin, dans le Morbihan. Elle souhaite fermer celui de Lampaul, dans le cadre de son plan de continuation.

Lire la suite

Publicités

Plogonnec. Manifestation à la maison de retraite

Une vingtaine de salariés et quelques proches de personnes âgées de la résidence du Steïr, une maison de retraite, ont manifesté, ce vendredi, dans le bourg de Plogonnec (29). 

400x300_e56cf0da4f8s_1

Ils étaient une quarantaine, au total, au début de l’action devant l’établissement.

Tous revendiquent plus de personnels, de meilleures conditions de travail et les moyens de mieux accompagner les 76 résidents.  Lire la suite

Finistère. Les abattoirs de porc GAD vont deposer le bilan

extrait d’Ouest france,14/02/2013

Lourdement endetté, le charcutier Gad SAS compte solliciter une procédure de redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Brest. Plus de 1 600 emplois sont en jeu.

tcr121022a_2

Lire la suite

Finistère : Une centaine de pompiers en grève à Quimper

Ma Ville, 25 janvier 2013 :

Ce vendredi matin, une centaine de sapeurs-pompiers sont en grève devant le service départemental d’incendie et de secours du Finistère, basé à Quimper. Ils dénoncent une « souffrance au travail ».

Hier, l’adjudant-chef Jacques Calvez, sous-officier et pompier professionnel au centre de secours de Quimper, a annoncé qu’il arrêtait sa grève de la faim entamée il y a quatre jours. Le sous-officier protestait contre une « mauvaise » notation établie par son supérieur hiérarchique. Hier, lors d’une réunion, il a pu obtenir de Didier Le Gac, président du Sdis, une nouvelle notation, « plus juste », estime-t-il.

Les pompiers du Sdis 29 maintiennent cependant leur grève jusqu’à ce soir, dans l’attente de négociations avec le Sdis.

Préavis de grève illimitée chez les pompiers du Finistère

Ma Ville, 21 janvier 2013 :

Le torchon brûle entre les soldats du feu du Service départemental d’incendie et de secours du Finistère et une partie de leur hiérarchie.

En juin dernier, deux secrétaires seraient sorties en pleurs du bureau du chef du groupement de Quimper. Cela aurait provoqué un premier lever de boucliers « contre les méthodes de management ». À l’époque, les représentants du personnel auraient demandé le remplacement de ce chef.

Lire la suite

Education Nationale : Grève en Bretagne contre les suppressions de postes

Le Télégramme, 23 janvier 2012 :

Journée de grève aujourd’hui de nombreux enseignants de Bretagne pour manifester leur opposition au projet de supression de 234 postes. (…)

La semaine dernière, Alexandre Steyer, recteur d’académie, a confirmé que l’académie de Rennes allait perdre 179 postes d’enseignants à la rentrée 2012-2013 dans le premier degré (maternelle et primaire) public. Du côté du second degré (collèges et lycées), 55 postes d’enseignants devraient être supprimés en Bretagne. Pour l’heure, on ne connaît pas encore le nombre de suppressions prévues dans l’enseignement privé. L’an dernier, 179 postes avaient été supprimés dans le privé.

Lire la suite

ADMR 29 : Les salariés de la fédération en grève

Le Télégramme, 19 janvier 2012 :

Les salariés de la fédération ADMR29 sont en grève reconductible depuis hier. Ils demandent à rencontrer la gouvernance ainsi que l’administrateur judiciaire, et veulent les documents qui font défaut à l’analyse du plan social en cours.

«Je suis heureuse que ce mouvement ait lieu, livrent Annie, Françoise et quelques collègues en grève, au siège de la fédération, à Plabennec. Il exprime une grande lassitude, une usure, face au non-respect de nos employeurs vis-à-vis de nous. Nos instances représentatives n’ont pas les éléments nécessaires pour étudier la situation actuelle. Certains d’entre nous espèrent partir, d’autres veulent rester, tout le monde est très tendu».

Lire la suite