Archives de Tag: Ferrero

Inde : Luttes à l’usine Ferrero de Baramati

IUF, 11 avril 2014 :

L’usine dernier cri de Ferrero qui réalise avec la fabrication des Kinder Joy et Tic Tac un chiffre d’affaires de USD 125 millions en Inde, exploite plus de 1400 salariés à statut précaire et bas salaire. Ferrero, une société familiale d’origine italienne emploie plus de 20 000 personnes dans le monde entier à la fabrication entre autres de Nutella, Ferrero Rocher, Kinder, Tic Tac et Hanuta.

Lorsque Ferrero, à travers sa filiale à 100% Imsofer Manufacturing, a ouvert en 2011 l’usine de Baramati, le Président Directeur Général du groupe, Giovanni Ferrero, a déclaré que l’usine « donnerait du travail à 1300 personnes (dont 80% de femmes) qui résident à proximité de l’usine ».

Lire la suite

Publicités

La grève continue chez Ferrero

20 Minutes, 15 avril 2011 :

Depuis mardi, l’usine Ferrero à Villers-Ecalle (Seine-Maritime) est à l’arrêt. Plus aucun produit chocolaté ne sort de l’établissement, qui produit normalement 800 000 pots de Nutella et 1,2 million de barres Kinder Bueno. Les salariés demandent notamment une augmentation de 90 € par mois et par personne, ce que l’entreprise a, pour l’instant, refusé. Après avoir proposé une augmentation de 1,2 %, elle a suggéré une revalorisation de 2 % pour ceux qui gagnent plus de 22 500 € par an, et une hausse de 50 € brut pour ceux qui gagnent moins.

Lire la suite

Haute-Normandie : Les salariés de Ferrero en grève

France 3 Haute-Normandie, 13 avril 2011 :

Cela faisait 37 ans qu’il n’y avait pas eu de mouvement social.

Des salariés de Ferrero, le leader des confiseries et barres chocolatées, mécontents et ils le font savoir. Alors qu’ont lieu actuellement les négocations autour des salaires, à l’initative du syndicat FO un barrage bloquant a été organisé sur le site de Villes-Ecalles (Seine-Maritime). Les grévistes réclament des hausses de salaires. Également au coeur des protestations, la pénibilité du travail et le recours excessif, selon eux, aux intérimaires.