Archives de Tag: Faurecia

Marles-les-Mines : grève illimitée chez Faurecia

La Voix du Nord, 1 mars 2016 :

Depuis ce mardi matin, 6 h, l’usine de l’équipementier automobile Faurecia de Marles-les-Mines est bloquée. Les salariés sont en grève et réclament leur part du gâteau, à savoir une prime en corrélation avec les bons résultats du groupe. Ce mouvement de grève pourrait rapidement contrarier l’activité automobile dans la région.

Rien n’entre, rien ne sort. Les salariés grévistes de Faurecia ont tout bloqué. Les grilles sont cadenassées et le piquet de grève est planté jusqu’à nouvel ordre. Il y a quinze jours, les salariés avaient débrayé pour les mêmes raisons, la négociation d’une prime. La direction ne leur a rien accordé alors ils sont passés à la vitesse supérieure.

Lire la suite

Marles-les-Mines : un débrayage ce vendredi à Faurecia

La Voix du Nord, 19 février 2016 :

Il y a une semaine, les chiffres du groupe Faurecia sont tombés : ils sont bons. Regroupés ce vendredi sur le site de Marles qui devrait être revendu à Plastic Omnium au printemps, les salariés ont débrayé pour réclamer une prime, mais pas que.

Ils sont une bonne soixantaine sur le parking de Faurecia Marles. Chasubles fluo sur le dos et café fumant à la main, pour certains. Les sourires sont sur quelques visages mais les traits sont tirés : depuis deux heures, ces salariés débrayent. Eux qui font les trois-huit devaient terminer à 14 heures. Ils sont sortis à midi pour « demander une prime de délestage », précise un responsable syndical qui estime à vue de nez que 98 % des salariés suivent le mouvement. Ceux de la journée et du soir feront la même.

Lire la suite

Theillay : Nouveaux débrayages à Faurecia

La Nouvelle République, 5 novembre 2015 :

Une quarantaine de salariés en matinée, à peine autant l’après-midi, ont débrayé, hier, sur le site de Theillay de Faurecia. Ce nouveau mouvement de grève est lié à l’actuelle négociation du plan de sauvegarde de l’emploi.

Un comité central d’entreprise est prévu ce jour au siège du groupe, près de Saint-Malo. Un comité d’entreprise aura lieu vendredi à Theillay. Rappelons que l’équipementier automobile prévoit, sur son site solognot, la suppression de 85 emplois.

Mouvement de grève chez Faurecia à Theillay

La Nouvelle République, 30 octobre 2015 :

Hier, alors que les négociations du plan social se poursuivaient à la direction de Faurecia à Saint-Malo, près de 70 salariés du site de Theillay ont débrayé.

Ils étaient une vingtaine le 21 octobre. Hier, les grévistes étaient près de soixante-dix. Et la contestation pourrait continuer d’aller « crescendo », annonce la CGT, qui était à l’origine du mouvement. Il s’agissait hier de « soutenir » la délégation solognote partie au siège de Faurecia, près de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Le « livre I » du Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) était à l’ordre du jour du comité central d’entreprise.

Lire la suite

Débrayage à l’usine Faurecia de Theillay

La Nouvelle République, 22 octobre 2015 :

Une vingtaine de salariés de Faurecia-Theillay ont débrayé hier matin. Ce mouvement de grève au sein de l’équipementier automobile fait suite à l’annonce de la suppression de 92 postes (sur environ 300 salariés) par la direction, lors d’un comité central d’entreprise qui était réuni en Bretagne il y a un peu moins d’un mois. Le débrayage a duré environ deux heures ce mercredi matin.

« Un premier signe envers la direction pour l’obliger à négocier avec nos représentants syndicaux le Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) », explique l’un des salariés qui a cessé son activité. Un nouveau CCE est prévu le 29 octobre prochain. La direction devrait alors informer les syndicats de ses propositions, notamment sur le volet des primes de départ pour les salariés.

Etupes : Grève surprise chez Trecia

L’Est Républicain, 8 mars 2014 :

La filiale de Faurecia, implantée à Technoland Etupes, a été le théâtre hier de débrayages à la suite de la troisième et dernière réunion concernant les négociations annuelles obligatoires sur les salaires.

Mobilisation contre les licenciements au Havre

A l’appel de l’UL CGT du Havre, des travailleurs et travailleuses de plusieurs boîtes en lutte contre les licenciements (Faurecia, Lafarge, Isoplas, etc.) ou pour les salaires (Ceacom) se sont regroupés ce vendredi matin dès 7 heures. Un premier blocage avec distribution de tract a été organisé à la Brèque :

Havre001

Havre00

Lire la suite