Archives de Tag: Fallouja

Daesh aurait exécuté 150 femmes qui avaient refusé de se marier avec des djihadistes

Le Monde, 18 décembre 2014 :

Le ministère des droits de l’homme irakien a annoncé, mardi 16 décembre, que l’Etat islamique (EI) avait exécuté 150 femmes, dont certaines étaient enceintes, parce qu’elles avaient refusé de se marier à des combattants du groupe terroriste, rapporte l’agence de presse turque Anadolu.

Le massacre, qui se serait tenu à Fallouja, a été diligenté par « un militant appelé Abu Anas Al-Libi », indique le communiqué du ministère. Les victimes auraient été jetées dans des fosses communes situées autour de la ville de Fallouja, dans la province Al-Anbar.

Lire la suite

Publicités

« Journée de la colère » en Irak : Répression des manifestations

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier de Gauche d’Irak à propos de la répression de la journée de la colère le 26 février 2011.

Les milices du pouvoir nationaliste et religieux tuent plusieurs manifestants, en blessent grièvement des dizaines et utilisent la force brutale pour réprimer les manifestants lors du Jour de la Colère en Irak.

Manifestation à Mosoul

Malgré le couvre-feu dans la capitale Bagdad, des immenses foules de gens sont sorties le 25 février, à pied, vers la Place Tahir, qui était complètement bouclée par de hautes barrières en béton et des centaines de miliciens partout. Dans d’autres régions de l’Irak, des manifestations similaires ont eu lieu dans les villes de Mosoul, Fallouja, Hawija et Souleimaniye pour revendiquer la fin du chômage, de la faim, de la pauvreté et des coupures d’électricité, de l’eau potable et demander des comptes aux responsables de la corruption et des meurtres, les libertés et la fin des lois terroristes. Les milices du pouvoir ont affronté les manifestants en ouvrant le feu, en tuant des dizaines. A Hawija, ils ont tué quatre manifestants, cinq à Mossoul et d’autres encore à Fallouja et Al Anbar. Deux manifestants ont aussi été tués par les milices des partis au pouvoir dans la ville de Souleimaniye et les milices ont attaqué la foule avec des matraques, blessant grièvement de nombreux manifestants.

Lire la suite