Archives de Tag: Europe

Manifestation syndicale à Bruxelles: une trentaine de blessés

« Neuf manifestants blessés ont été conduits à l’hôpital, soit parce qu’ils sont tombés, soit parce qu’ils ont reçu des projectiles », a expliqué à l’AFP une porte-parole de la police de Bruxelles, Ilse Van de Keere.

Parmi elle, une femme a été « grièvement blessée au niveau de la tête » par une « grosse pierre » et devait subir une opération, dont les résultats n’était pas encore connus, a précisé Mme Van de Keere.

Lire la suite

Publicités

L’austérité pourrait paupériser jusqu’à 25 millions d’Européens

Le Monde, 13 septembre 2013 :

L’Europe se serre la ceinture et cela va faire très mal aux plus démunis, dit l’ONG Oxfam qui a publié jeudi 12 septembre à Bruxelles un rapport dénonçant « le piège de l’austérité ».

La mécanique telle qu’elle est décrite est infernale. Pour éponger les déficits et les dettes que ceux-ci génèrent, les gouvernants ont taillé depuis 2009 dans leurs dépenses : les budgets des systèmes de protection sociale grec, letton, portugais et roumain ont été amputés de plus de 5 % en 2001 ; 1,1 million d’emplois de fonctionnaires ont été supprimés en Grande-Bretagne ; les salaires de la fonction publique ont reculé en Grande-Bretagne, au Portugal et en Espagne.

Lire la suite

Unilever se prépare au « retour de la pauvreté » en Europe

Le Nouvel Observateur, 27 août 2012 :

Le géant anglo-néerlandais de l’agroalimentaire veut adapter en conséquence sa stratégie en vendant plus de produits bon marché.

Le responsable pour l’Europe du géant anglo-néerlandais de l’agroalimentaire et des cosmétiques, Unilever, affirme, dans un entretien paru lundi 27 août, voir « la pauvreté revenir » sur le continent, et veut adapter en conséquence sa stratégie.

« La pauvreté revient en Europe », a dit Jan Zijderveld au quotidien allemand « Financial Times Deutschland ». Il ajoute : « Si un Espagnol ne dépense plus en moyenne que 17 euros quand il fait les courses, je ne vais pas lui proposer un paquet de lessive qui coûte la moitié de son budget ».

Lire la suite

Contre les plans d’austérité : l’Europe des luttes

Editorial de Communisme-Ouvrier n°19 (avril 2012), bulletin de l‘Initiative Communiste-Ouvrière :

En Allemagne, grâce à un mouvement de grèves, deux millions de salariés de la fonction publique verront leur salaire augmenter de 6,3% sur deux ans suite à un accord salarial entre les syndicats, l’État fédéral et les communes. Lors de la dernière grève d’avertissement le 27 mars, les salariés des aéroports se sont joint au mouvement et ont obtenu, en plus de la hausse de salaires, une prime de 600 euros. Les salariés de Telekom ont mené une première grève d’avertissement le 29 mars et les métallurgistes se préparent aussi à passer à l’action pour demander 6,5% d’augmentation. Dans un pays peu habitué aux grèves dures, c’est un mouvement important, un réveil du monde du travail.

En Espagne, la grève générale du 29 mars a fait descendre entre 800 000 (selon la police) et 3 millions de personnes (selon les syndicats), dans les rues avec des taux de grévistes d’au moins 77%, et jusqu’à 97% dans l’industrie. Dans la région de Cantabrie, par exemple, on comptait des taux de grévistes de 100% de la métallurgie, de 98% dans la chimie et de 62% dans le secteur agro-alimentaire. Pourtant, le gouvernement a annoncé ce 30 mars de nouvelles mesures d’austérité comme la réduction des budgets des ministères d’au moins 15% en moyenne par rapport à 2011 (au moins 10 milliards d’euros), le gel des salaires des fonctionnaires pour la deuxième année consécutive, de nouvelles coupes sur la sécurité sociale, et une hausse de la TVA. D’autres grèves sont à prévoir, car la situation est très tendue.

Lire la suite

Islam, islamisme, islamophobie, etc.

Initiative Communiste-Ouvrière :

Interdiction des minarets en Suisse, déclarations de Marine Le Pen sur « l’occupation » de la France par les musulmans, « assises contre l’islamisation » à Paris, vandalisme contre des mosquées et des cimerières musulmans, assiste-t-on à une montée de ce qui est appelé « islamophobie » ?

Le terme d’islamophobie est un mot ambigüe que nous, communistes, préférons ne pas utiliser puisqu’il introduit une confusion, et ceux qui l’utilisent jouent beaucoup sur cette confusion, entre la critique de la religion musulmane, légitime comme toute critique religieuse, voir la dénonciation de l’oppression au nom de la religion dans les pays du Maghreb et du Machrek, et les discriminations et le racisme que subissent des personnes considérées comme musulmanes, discriminations et racisme que nous combattons comme toutes les autres formes de racisme et de discriminations. Prenons par exemple le site britannique « islamophobia watch », il dénonce, au nom de la « lutte contre l’islamophobie, à la fois des campagnes que nous, communistes, soutenons, comme celles contre les exécutions d’homosexuels en Iran, pour les droits des femmes au Moyen-Orient, contre la Charria, etc., et des cas de discriminations racistes ou xénophobes que nous combattons. Le mot est tellement ambigüe que l’on peut se demander s’il désigne les discriminations, réelles que subissent des êtres humains considérés « musulmans », ou des attaques contre l’Islam, en tant que religion. C’est pourquoi il faut mieux ne pas l’utiliser, d’autant que nous avons d’autres mots, comme racisme et xénophobie, qui permettent de bien mieux expliquer le phénomène auquel nous assistons.

Lire la suite

Pas trop dure l’austérité pour les patrons ?

Le Figaro, 13 décembre 2011 :

Selon une étude du cabinet AlphaValue, les revenus moyens des dirigeants français, s’ils ont augmenté de 21 %, restent cependant inférieurs de 10 % à ceux de leurs voisins.

En pleine période d’austérité, le constat risque de faire quelques vagues. Selon une étude du cabinet d’analyse financière , reprise par le quotidien , la rémunération moyenne des patrons européens a grimpé de 17 % en 2010 par rapport à 2009.

Lire la suite

ArcelorMittal : Appel à une journée d’action européenne le 7 décembre

Le Quotidien, 23 novembre 2011 :

La fédération européenne des travailleurs de la métallurgie (FEM) appelle les salariés d’ArcelorMittal à une journée d’action le 7 décembre, alors que la direction du sidérurgiste a jugé mardi « pas sérieux d’envisager de perturber la production » dans la situation actuelle.

Jugeant la demande en acier insuffisante, ArcelorMittal s’est lancé dans « un plan d’optimisation de ses actifs » en faisant tourner en priorité ses usines les plus rentables. Cela s’est traduit par la mise en veille de plusieurs hauts-fourneaux en Europe, notamment les deux de Florange en Lorraine, et de différentes lignes de production. Le groupe a aussi décidé de fermer définitivement les hauts-fourneaux de Liège en Belgique. « Pour faire entendre leur profonde indignation et inquiétude sur la fermeture d’usines, les plans de restructurations et les suppressions d’emplois qui menacent la viabilité » du premier sidérurgiste européen et mondial, la FEM a appelé les différents syndicats nationaux du groupe à une journée d’action européenne le 7 décembre. En France, les syndicats CGT-CFDT-CFE-CGC et FO appellent à se joindre à cette journée.

Lire la suite