Archives de Tag: ENAD

Enad Sour El Ghozlane : les travailleurs réclament leurs salaires

El Watan.com,  03.08.14

Les travailleurs de l’Enad, entreprise spécialisée dans la fabrication des détergents implantée dans la commune de Sour El Ghozlane, 35 km au sud de Bouira, sont entrés en grève ce dimanche 03 août pour réclamer le paiement des arriérés de salaire.   

enad

Ils sont près de 400 employés à observer un sit-in devant leur lieu de travail. L’usine est complètement paralysée. « Cela fait trois mois que nous ne sommes pas payés. C’est un problème récurent que la direction n’a pas voulu réglé », souligne un gréviste qui qualifie la situation dans laquelle vivent les travailleurs de catastrophique. Lire la suite

Publicités

Les travailleurs de l’ENAD de Sour El Ghouzlane (Bouira) en grève

El Watan, 21 avril 2013 :

Plus de 300 travailleurs de la filiale Sidet de l’entreprise nationale de production de détergents et autres produits d’entretien (ENAD), dont le siège social est implanté à la commune de Sour El Ghozlane, au sud de Bouira (Algérie), sont entrés dans un mouvement de grève pour exiger le versement de leurs salaires des deux mois précédant.

Ils ont observé ce dimanche, un rassemblement de protestation devant l’administration du complexe. L’usine est paralysée. Toutes les machines sont misent à l’arrêt, ont confirmé nos sources sur place. Les protestataires dénoncent la lenteur de l’administration à propos du versement de leurs salaires.

Lire la suite

Les travailleurs de l’ENAD Saïda privés de leurs salaires depuis 4 mois

La Tribune, 14 septembre 2011 :

Une soixantaine de travailleurs de la filiale du Groupe industriel des détergents et produits d’entretien (ENAD) de Saïda observent une grève de la faim depuis lundi, pour protester contre le non-paiement de leurs rémunérations depuis quatre mois, a-t-on appris hier auprès de M. Omri Abdallah, secrétaire général de la section syndicale (UGTA) de cette unité. Des représentants des travailleurs, dont des syndicalistes, qui ont fait le déplacement depuis Saïda, tiennent un rassemblement devant le siège de la Société de gestion des participations de l’État, Chimie et Pharmacie (SGP Gephac SPA), à Hussein Dey, dont dépend leur société.

Ils réclament une réunion de travail avec le président de la SGP Gephac. Une promesse leur a certes été faite dans la matinée de les recevoir au cours de l’après-midi (à 14h). Contacté, cependant, vers 15h30, par nos soins, M. Omri a indiqué qu’aucun signe de la direction de la SGP n’a été enregistré. «Personne n’est venu vers nous. Pour notre part, nous sommes toujours en grève de la faim jusqu’à ce que nous soyons écoutés», nous a-t-il dit au téléphone. Les travailleurs se sont plaints à cette occasion du comportement de certains agents de l’ordre, lesquels les auraient intimidés et empêchés de poursuivre leur rassemblement. Interrogés sur les motifs de leur action, ces travailleurs ont expliqué qu’ils sont sans salaire depuis 4 mois. Ils ont ainsi laissé entendre qu’ils sont restés sans le sou durant le mois de Ramadhan et la fête de l’Aïd, leur entreprise se débattant toujours dans une crise qui perdure depuis plus de 7 mois.

Lire la suite