Archives de Tag: Electrolux

Ardennes : Colère des travailleurs d’Electrolux

Direct Matin, 30 septembre 2014 :

Après l’échec de négociations avec la direction d’Electrolux, des salariés de l’usine de Revin (Ardennes) ont menacé ce mardi de faire sauter une citerne de gaz à moitié pleine.

Une centaine de salariés de l’usine Electrolux s’est mis en grève ce lundi, après l’échec des négociations entre direction et syndicats à propos d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE).

Lire la suite

Luttes ouvrières dans les Ardennes

France Bleue, 2 juin 2014 :

Alors que les salariés d’Electrolux sont en grève depuis une semaine, ceux de Tecsom occupent leur usine pour tenter d’obtenir des primes supra-légales suite à leur licenciement.

Les licenciés de Tecsom veulent 50 000 euros chacun

Depuis plusieurs jours, les salariés de l’entreprise Tecsom occupent leur usine à Glaire, installés dans un campement de fortune dans la cour de l’entreprise. Ce week-end, pour faire pression sur leur direction, ils ont menacé d’installer des bonbonnes de gaz le long de la ligne TGV. Face aux menaces, le sous-préfet a promis de ne pas signer le plan de sauvegarde de l’emploi et de nouvelles négociations doivent avoir lieu.

Lire la suite

Vidéos : Travailleurs d’Electrolux en grève contre les baisses de salaires

Après l’annonce de la direction d’Electrolux de baisser jusqu’à 40% les salaires des ouvriers des usines d’Italie, plusieurs sites de production sont actuellement en grève. L’usine d’Electrolux à Solaro est occupée par les travailleurs.

Lire la suite

Electrolux met le feu aux poudres en Italie

Les Echos, 29 janvier 2014 :

En proposant une baisse de 40 % des salaires, le suédois Electrolux a soulevé une tempête sociale.

« Massacre salarial », « traitement de choc à la polonaise »… : le cas d’Electrolux Italie sera aujourd’hui au centre d’une table ronde avec les syndicats, convoqués d’urgence au siège du ministère du Développement économique à Rome. En plein climat d’incertitude sur la sortie de crise italienne, l’annonce par le groupe suédois Electrolux d’un plan de réduction drastique des salaires (de l’ordre de 40 % selon les syndicats, mais seulement de 8 % selon la direction), destiné à « sauver » l’essentiel de ses quatre usines italiennes (4.000 salariés environ), a mis le feu aux poudres dans la péninsule. L’initiative « musclée » d’Electrolux intervient sur fond de crise de l’industrie italienne de l’électroménager (deuxième secteur manufacturier national), qui a vu son niveau de production chuter de 58 % en douze ans ! « Les produits italiens dans le secteur de l’électroménager sont de bonne qualité, mais souffrent de coûts de production, surtout en ce qui concerne le travail, qui sont au-dessus de ceux offerts par nos concurrents », a déclaré hier le ministre du Développement économique, Flavio Zanonato, en reconnaissant la nécessité urgente de « réduire le coût du travail ».

Lire la suite

Italie : Grève chez Electrolux contre les baisses de salaires

Le Courrier International, 29 janvier 2014 :

« Electrolux : le sale chantage », titre le quotidien de centre gauche. La multinationale suédoise d’électroménagers a proposé aux salariés de ses entreprises installées en Italie d’accepter une baisse de leur salaire pour éviter la fermeture pure et simple de leur usine.

« Pour s’aligner sur les salaires des salariés polonais, écrit le quotidien, Electrolux propose une baisse de 700 à 800 euros pour des salaires qui s’élèvent à peine à 1 400 euros. » Plusieurs sites de production sont actuellement en grève.

Charleville : Les Ardennais se mobilisent pour les ouvriers d’Electrolux

La Semaine des Ardennes, 23 octobre 2012 :

La manifestation de ce lundi après-midi, a été très suivie. De très nombreuses personnes sont venues par solidarité envers les ouvriers de l’usine Electrolux de Revin. Depuis l’annonce de la possible fermeture, les messages de soutien ne cessent de pleuvoir.

Manifestation des ouvriers d’Electrolux le 22 octobre à Charleville-Mezière

Ils sont syndiqués, militants ou tout simplement commerçants. Leur point commun : ils se sentent tous concernés par le drame qui touche les ouvriers de l’usine Electrolux de Revin, menacés de fermeture. La fédération du PS a affiché publiquement son profond désaccord :  » Une fois encore, le bassin de l’emploi de la Vallée de Meuse et du département des Ardennes est frappé par une nouvelle fermeture d’usine Electrolux à Revin. C’est une véritable catastrophe dans un territoire déjà très durement touché par le chômage. Alors même que le groupe suédois publie des résultats supérieurs aux attentes, avec un bénéfice net de 19 % au 3ème trimestre, force est de constater, qu’une fois encore, la finance et les actionnaires sont seules prioritaires.  » Un sentiment que partage Michèle Leflon, conseillère régionale :  » L’annonce, par la direction du groupe suédois, de fermer le site de Revin ne correspond pas à une nécessité industrielle mais à la seule volonté d’augmenter ses profits, déjà en croissance de 33% au 3ème trimestre de l’année.

Lire la suite

L’usine Electrolux de Revin en grève après l’annonce de la restructuration

L’ensemble des employés de l’usine Electrolux de Revin (Ardennes) s’est mis en grève lundi après l’annonce par le fabricant suédois d’électroménager de son intention de céder ou fermer dans les deux ans à venir cette usine de lave-linge qui emploie 419 personnes, a-t-on appris de source syndicale et auprès de la direction.

Lire la suite