Archives de Tag: droits logement

Les Genevois en colère contre la pénurie de logements

Près de 800 manifestants, dont beaucoup de jeunes, ont défilé samedi après-midi dans les rues de Genève pour dénoncer la crise du logement.

SCHWEIZ AKTION GEGEN WOHNUNGSKRISE

La manifestation était organisée à l’initiative de dix associations d’habitants et de quartier, ainsi que de l’ASLOCA.

Les manifestants ont traversé la ville derrière des banderoles comme: «Un toit c’est un droit – le territoire est un bien commun – crise du logement: ça suffit» et «Droit au logement pour tous». Les organisateurs sont satisfaits de la mobilisation, à une semaine des élections cantonales. Lire la suite

Publicités

Mal-logement : manifestation devant la mairie du 11e

Le Collectif des Mal Logés en colère compte bien s’inviter dans la campagne des Municipales pour 2014. Après le 10earrondissement la semaine dernière, les mal-logés manifestent donc devant la mairie du 11e.

collectifmalloges

« Dans cet arrondissement, nous sommes plus de 70 000 demandeurs de logement social officiellement inscrits. L’insalubrité des logements comme la sur-occupation y sont monnaie courante, si bien que même la présence de plomb ou d’amiante y est abordée comme une banalité dans les rendez-vous en mairie, l’urgence du relogement même en cas de problèmes de santé graves est un vœu pieux », souligne le Collectif des Mal-Logés en colère, qui demande aux candidates de « prendre l’urgence à bras le corps, et tout de suite, au lieu de demander de fait, à une partie des Parisiens de s’accoutumer au mal-logement ».

http://www.businessimmo.com/contents/35721/mal-logement-manifestation-devant-la-mairie-du-11e

Toujours pas de solution pérenne pour les sans-abris de Clermont-Ferrand

La crise sans précédent de l’hébergement d’urgence qui s’est cristallisée Place de Jaude à Clermont Ferrand pendant près de deux semaines a mis au jour, les carences des structures d’accueil. 

Si certains sans-abri ont été relogés - de façon provisoire - à l'hôtel, les conditions d'hébergement sont assez spartiates.

Si certains sans-abri ont été relogés – de façon provisoire – à l’hôtel, les conditions d’hébergement sont assez spartiates.

Après avoir campé sur la Place de Jaude et dormi dans le gymnase Verlaguet, une centaine de sans-abri ont été accueilli dans d’anciens logements étudiants. C’est le cas dans la rue Anatole France, où certains vivent à 2, 3 voire 4 par pièce, dans des conditions spartiates. Voilà donc l’hébergement d’urgence promis par la préfecture la semaine dernière. Quant aux enfants, ils ont du changer d’école, et les plus grands s’adapter à leur nouvelle adresse, une adresse provisoire une fois de plus.  Lire la suite

Deuxième nuit dehors pour 300 personnes à Clermont-Ferrand

Après la coupure des relogements gérés par le 115 et l’évacuation pour incendie de l’église où les sans-abri s’étaient réfugiés, des négociations en vue d’un relogement sont en cours.

Des personnes sans-abris en quête d'un hébergement d'urgence, le 3 septembre à Clermont-Ferrand.

Des personnes sans-abris en quête d’un hébergement d’urgence, le 3 septembre à Clermont-Ferrand.

Environ 300 personnes privées d’hébergement d’urgence ont passé une deuxième nuit dehors, sur la grande place de Clermont-Ferrand, après avoir été évacuées la veille d’une église où avait débuté un incendie, a-t-on appris mercredi auprès d’associations. Ces sans-abri attendent toujours l’issue de négociations entre associations et pouvoirs publics pour être relogées. Lire la suite

Des dizaines de mal-logés rassemblés à Paris demandent « un plan d’urgence »

PARIS- Installés depuis jeudi sous des bâches place de la République à Paris, plusieurs dizaines de mal-logés et militants de l’association Droit au Logement (DAL) interpellaient dimanche le gouvernement, demandant « un plan d’urgence » pour procurer un toit aux familles à la rue.

Des dizaines de mal-logés rassemblés à Paris demandent "un plan d'urgence" Photo : Bertrand Langlois / AFP

Des dizaines de mal-logés rassemblés à Paris demandent « un plan d’urgence » Photo : Bertrand Langlois / AFP

Les mal-logés s’installent place de la République

LOGEMENT – La Fédération Droit au logement (DAL) a investi samedi après-midi la place de la République, à Paris. Elle envisage une manifestation de 48 heures pour protester contre le projet de loi sur le logement adopté cette semaine en commission à l’Assemblée nationale, et jugé trop faible.

Une manifestation du DAL, en mars 2013 à Paris.

Une manifestation du DAL, en mars 2013 à Paris.

Sans-abri : 76 % des demandes d’hébergement sans réponse

C’est un « triste record » qu’annonce mercredi 24 juillet la Fédération nationale des association de réinsertion sociale (Fnars) en publiant le Baromètre du 115 de juillet. Entre le 17 juin et le 14 juillet, les appels au 115 pour une demande d’hébergement ont été équivalentes à celles enregistrées en hiver, et 76 % d’entre elles n’ont pas trouvé de réponse.

Soixante-seize pour cent des demandes d'hébergement au 115 en juin-juillet n'ont pas été satisfaites.

Soixante-seize pour cent des demandes d’hébergement au 115 en juin-juillet n’ont pas été satisfaites.

Se basant sur des chiffres portant sur 37 départements, la Fnars précise que 59 414 demandes d’hébergement ont été faites au 115, pour 14 265 personnes différentes, en hausse de 43 % par rapport à juillet 2012. Elles sont équivalentes aux 59 469 demandes d’hébergement enregistrées en janvier,« témoignant s’il en était encore besoin que l’urgence sociale ne se limite pas aux périodes de grand froid », insiste la fédération. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :