Archives de Tag: Droits des femmes

CSW58: Des actions collectives pour réduire le mariage précoce

Sans titreNew York, 11 mars : Chaque jour, 39 000 mineures sont contraintes au mariage précoce dans le monde. Autant dire des vies gâchées car en sus d’être déscolarisées, ces filles sont projetées dans une vie adulte alors qu’elles n’y sont pas préparées physiquement, ni mentalement. Et dans les deux cas, les conséquences peuvent être graves tant pour leur santé que pour celle du bébé conçu. Or, il est possible d’en réduire le nombre par des actions concertées entre gouvernements, sociétés civiles et organisations internationales. Lire la suite

Publicités

Le Parlement européen rejette un rapport sur l’égalité hommes-femmes

Le Parlement européen a rejeté mardi à l’issue d’un vote serré un rapport sur l’égalité entre les hommes et les femmes qui appelait à garantir l’égalité de rémunération à travail égal.

Le rapport a été rejeté par 298 voix contre, essentiellement dans le camp conservateur, 289 pour (majoritairement la gauche et les libéraux) et 87 abstentions, dont un nombre important de députés écologistes, en tête desquels Daniel Cohn-Bendit et José Bové.

1a3875406796a775cfd2bfd63717e315

Le rapport demandait aux Etats de l’UE de « garantir le respect du principe fondamental de l’égalité de rémunération à travail égal entre les femmes et les hommes », d’interdire les démissions forcées en cas de maternité, et prônait la lutte contre les stéréotypes sexistes.

La députée socialiste belge Véronique De Keyser a dénoncé « une marche arrière incroyable au lendemain de la Journée des Femmes ».

« Aujourd’hui, par ce vote, c’est non seulement les femmes qui sont insultées et agressées, mais l’ensemble de la société, nos valeurs et le coeur de notre humanité », a dénoncé la délégation française du groupe socialiste. Lire la suite

« Un de Nous »: l’intiative qui s’attaque aux droits des femmes

image_cp_avortementLa seconde Initiative Citoyenne Européenne agréée par la Commission européenne vise à établir une interdiction du financement des actions qui conduisent à la « destruction d’embryons humains, spécialement dans le domaine de la recherche, de l’aide au développement et la santé publique ». Cette demande appuyée par le lobby « Un de nous » s’inscrit dans le courant des opposants aux droits sexuels et reproductifs des femmes qui veulent remettre en cause leur droit à avorter et obtenir la reconnaissance d’un statut de personne humaine juridique à l’embryon.

Au mépris de toutes les données internationales de santé publique, qui confirment que la légalisation de l’avortement rend ce dernier sûr et évite les souffrances et les morts conséquentes aux avortements clandestins, ces opposants visent un seul but : maintenir un système d’oppression patriarcale et de contrôle du corps des femmes ! Lire la suite

Campagne contre les violences faites aux femmes, version Roissy ?

Campagne contre les violences faites aux femmes, version Roissy ?
Silence, on tape !

Mercredi 26 février 2014, zone d’attente de l’aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle. Six femmes honduriennes et nicaraguayennes se rendent dans le bureau de l’Anafé et racontent avoir été victimes quelques heures plus tôt de violences policières lors d’une tentative de renvoi forcé à destination de Mexico. Cette première tentative a échoué devant le refus du commandant de bord d’€™embarquer des passager.e.s dans de telles conditions. Ces femmes apparaissent bouleversées, et souhaitent porter plainte. L’Anafé les assiste dans cette démarche et récolte leurs témoignages. Quatre d’entre elles sont examinées par le médecin intervenant en zone d’attente, et se voient délivrer un certificat médical attestant de lésions et hématomes multiples.

Devant la gravité des accusations, l’Anafé saisit immédiatement le ministère de l’intérieur de cette situation, et lui demande de surseoir au renvoi forcé de ces femmes dans l’attente qu’une enquête soit diligentée. Dès le lendemain, la police aux frontières (PAF) tente à nouveau de les refouler. Depuis, les tentatives de renvoi sont quotidiennes et le ministère de l’intérieur ne manifeste aucune réaction.

Lire la suite

Photos de la manifestation du 8 mars à Lille

2 Lire la suite

Espagne – avortement : une loi insensée et inéluctable

Malgré les manifestations en Espagne et les protestations en Europe, le projet de loi criminalisant l’avortement devrait être adopté sans difficulté.

espagne-ivg-2426221-jpg_2084298

Bien malin qui pourra mettre un terme à la très polémique réforme de l’avortement lancée par le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy. Un avant-projet de loi qui prohibe l’IVG (interruption volontaire de grossesse) fait de cette pratique un crime, y compris en cas de malformation du foetus. On croyait que le ministre de la Justice Alberto Ruiz-Gallardón allait corriger le tir, après deux manifestations monstres à Madrid début février, les protestations de plusieurs pays européens (dont la France, Marine Le Pen incluse) et les cris d’orfraie de l’ensemble des formations parlementaires espagnoles.  Lire la suite

Afghanistan: protéger les femmes et les filles contre la violence. Ne pas promulguer la nouvelle loi qui ferait reculer les droits des femmes.

afghan_women_in_burqas_250Un projet de loi récemment adopté par le parlement afghan constitue une menace pour la sûreté et la sécurité des femmes et des filles afghanes. S’il est promulgué en loi, les conséquences seraient dévastatrices : viols, passages à tabac et « crimes d’honneur» pourraient être commis en relative impunité, les pères pourraient plus facilement arranger des mariages précoces, les femmes et les filles auraient peu de chance d’obtenir justice en cas de violences. En cas d’agression contre une femme ou une fille de la part d’un membre de sa famille, non seulement la victime ne pourrait pas témoigner contre son agresseur, mais tout autre témoignage d’un proche parent de l’accusé serait également refusé.

« Le fait de réduire les témoins au silence, ce qui inclut non seulement les membres de la famille de l’accusé […] a plus que pour simple conséquence de faire en sorte que ces actes puissent se produire en toute impunité, cela incite également à la violence » a déclaré l’organisation Women for Afghan Women. Lire la suite