Archives de Tag: Droits des enfants

Maltraitance des travailleurs domestiques au Mali : 59% sont adressés verbalement et 38% le sont physiquement

Mali actu, 11 août 2016 :

Selon des études réalisées par GRADEM en 2009 et 2014 au Mali, 30% des travailleurs domestiques ont moins de 15 ans et 87% d’entre eux se réveillent avant 6 heures. Les mêmes études indiquent que 59% des domestiques sont agressés verbalement, tandis que 38% le sont physiquement. Les régions de Ségou, Koulikoro et Mopti occupent la tête du peloton des localités pourvoyeuses de travailleurs domestiques. Toutes choses qui prouvent à suffisance que la situation de ce groupe, c’est à dire les enfants, n’est pas du tout positive au Mali. C’est surtout cela qui a contexté la tenue de cette journée d’échanges dont l’objectif est d’amener les décideurs à prendre conscience de la gravité de la situation.

Au cours des échanges, les aide-ménagères, à travers mademoiselle Sokona Traoré, ont lancé un cri de cœur à l’endroit des législateurs maliens qui y étaient en grand nombre.

Lire la suite

Publicités

En Centrafrique, les accusations contre l’armée française se multiplient

Mediapart, 14 juillet 2015 :

Deux mois après la révélation de viols commis par des soldats français en Centrafrique, Mediapart a pu étayer la validité des accusations et le fait que les abus sexuels continuent aujourd’hui avec différents contingents. Ces crimes se déroulent dans le contexte d’un pays où les Occidentaux se croient souvent tout permis.

Quand on s’intéresse à la République centrafricaine, il devient vite difficile de ne pas songer à la fameuse maxime du dictateur mexicain Porfirio Diaz sur sa propre nation, et d’avoir envie de la paraphraser : « Pauvre Centrafrique, si loin de tout et si proche des Français… »

Lire la suite

L’Unicef s’alarme des conditions de vie des enfants en France

France Info, 9 juin 2015 :

Dans un rapport publié ce mardi, l’Unicef dénonce les conditions de vie de plus de trois millions d’enfants en France. Selon le Fonds des Nations unies, un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté.

Plus de trois millions d’enfants, soit un sur cinq, vivent sous le seuil de pauvreté en France, 30.000 sont sans domicile, 9.000 habitent des bidonvilles et 140.000 décrochent de l’école chaque année. Dans un rapport publié ce mardi, l’Unicef fustige les conditions de vie des enfants de moins de 18 ans dans notre pays.

Lire la suite

Montbéliard : la nausée et les frissons à la barre du tribunal

Est Républicain, 27 février 2015 :

Dénoncé par l’Aide sociale à l’enfance, censée l’épauler, un jeune Nigérien risquait l’expulsion. Son avocat a fustigé des méthodes rappelant un triste pan de l’histoire.

Le juif, le noir et la délation… Rarement, Jean-Baptiste Euvrard aura paru autant habité par une plaidoirie. L’avocat montbéliardais le dit, à la lecture de ce dossier, en quinze minutes, il a balayé le répertoire de Jean-Paul Sartre, passant de « La nausée » aux « Mains sales ». Qui lui a inspiré ces sentiments ? « L’aide sociale à l’enfance », une antenne du Conseil général du Doubs.

Lire la suite

Le jeune lycéen Yero est libre

Libération, 18 novembre 2014 :

La libération du jeune homme, en rétention depuis vingt-six jours, est effective, le procureur ayant renoncé à faire appel. Personne ne peut lui demander ses papiers pendant sept jours.

Yero Sall, l’élève en CAP menuiserie au lycée Léonard de Vinci, retenu pendant vingt-six jours au Centre de rétention de Vincennes, vient d’être libéré ce mardi soir par le juge des libertés et de la détention. Le procureur avait six heures pour faire appel mais y a renoncé. Le lycéen ne devrait donc pas dormir ce soir au CRA de Vincennes, mais dans la chambre de l’hôtel social où il réside. Le juge a discuté longuement avec l’interprète sur le peul, la langue de Yero, et si l’on pouvait déduire de son accent, sa nationalité. C’est toutefois l’absence de diligence de la préfecture, qui a préféré annuler sa place dans un vol prévu ce matin, qui a déterminé la décision de le libérer. Son âge n’a dans cette audience pas été évoqué, faute de preuve suffisante.

Lire la suite

On ne va pas continuer à brutaliser des enfants pour des raisons budgétaires !

Convention des départements de France – Lettre ouverte aux présidents des conseils généraux

On ne va pas continuer à brutaliser des enfants pour des raisons budgétaires !

Lettre ouverte aux présidents de conseils généraux à l’occasion de la convention des départements de France de 9-10-11 octobre 2013

L’action sociale, en particulier la protection des enfants, est censée être la première mission des départements. Cependant, dans les conseils généraux, le social est devenu un chiffre, un budget, de la gestion, du management : plus rien d’humain !

Les premières victimes sont les enfants en danger. Quand la justice identifie un danger dans leur famille, en les confiant aux départements (services de l’aide sociale à l’enfance), ces enfants sont trop souvent placés à un endroit, puis à un autre… avec des accompagnements qui sont loin du sur-mesure nécessaire. Le tout sans se poser la question sur les conséquences sur leur devenir, puisque c’est le réflexe budgétaire qui prime.

Lire la suite