Archives de Tag: droit des travailleurs

A Mayotte, déjà 15 jours de grève générale

France Culture, 13 avril 2016 :

Depuis deux semaines, l’île de Mayotte est en grève générale. Dans ce territoire d’Outre-Mer, devenu en 2011 le 101è département français, les syndicats réclament « l’égalité réelle » avec la métropole.

Depuis le 30 mars, une intersyndicale (FSU, FO, CGT, Solidaires, SNuipp, CFDT, SAEM) réclame « l’égalité réelle » avec la métropole. Les protestations ont débuté par des manifestations. Et depuis lundi, des grévistes ont installé des barrages , bloquant les principaux axes de l’île. Du coup, Mamoudzou, le chef-lieu du département, tourne au ralenti. Travailleurs et bus scolaires ne peuvent pas y accéder.

Lire la suite

Grève générale à Mayotte pour réclamer « l’égalité réelle » avec l’Hexagone

I-Télé, 12 avril 2016 :

Le 101e département français vit depuis le 30 mars au rythme d’une grève générale, pour protester contre l’urgence sociale à laquelle fait face l’archipel.

Des salariés du privé ou du public à l’arrêt, des manifestations régulières, des blocages routiers : voici deux semaines que l’île-de-Grand Terre est paralysée par un mouvement social de grande ampleur. Une grève générale a débuté le 30 mars dans l’archipel de Mayotte, cinq ans exactement après son accession au statut de département.

Lire la suite

Grève générale à Mayotte : Le mouvement se poursuit et s’élargit

Témoignages, 7 avril 2016 :

A la veille d’une manifestation à l’appel de l’Intersyndicale, la grève générale a continué hier à Mayotte. La population a dressé plusieurs barrages, en particulier dans le Sud de l’île. Lundi, les syndicats ont reçu le soutien du Conseil départemental, hier c’est le député Boinali Saïd qui a pris position en faveur du mouvement. Il sera aujourd’hui dans la manifestation.

Cela fait neuf jours que la grève générale a commencé à Mayotte. C’est la reprise d’un mouvement qui avait été lancé en octobre 2015 sur le mot d’ordre d’égalité réelle.

Lire la suite

Vive la lutte des travailleuses et travailleurs de Mayotte !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Alors qu’en métropole nous sommes en lutte contre le projet de loi El Khomri de casse du code du travail, les travailleuses et travailleurs de Mayotte sont en grève générale depuis mercredi 30 mars. Ce que demandent nos camarades de Mayotte c’est essentiellement une hausse des salaires pour faire face au coût de la vie particulièrement élevé dans l’île et l’application du code du travail comme en métropole.

C’est bien le minimum, si Mayotte est considéré comme un département français, que les travailleuses et travailleurs de cette île aient les mêmes prestations sociales et les mêmes droit qu’en métropole !

Lire la suite

Grève générale à Mayotte pour obtenir l’égalité réelle

Témoignages, 4 avril 02016 :

Depuis mercredi, c’est la grève générale à Mayotte à l’appelle de l’intersyndicale FSU, FO, CGT, Solidaire, SNUipp, CFDT, SAEM, FAN. Les travailleurs du public et du privé demandent l’application à Mayotte du Code du Travail, l’augmentation des salaires et l’égalité sociale. C’est la reprise d’un mouvement suspendu depuis novembre dernier, à la suite de la proclamation de l’état d’urgence.

Le 25 mars dernier s’est tenu à Mayotte une réunion de la Commission consultative du travail. Les discussions entre les partenaires sociaux n’ont pas permis d’aboutir à la satisfaction des revendications des syndicats.

Lire la suite

Article 13 de l’avant-projet El Khomri : une très discrète bombe à retardement

Article de Jean-Charles Mirande, avocat au barreau de Paris et Hervé Tourniquet, avocat au barreau des Hauts-de-Seine publié par l’Humanité le 11 mars 2016. Cet article 13 de l’avant projet de loi constitue une des plus graves régressions juridiques portées par le texte et justifie, à lui seul, le retrait du projet entier.

9mPARIS9

Tandis que les grandes manœuvres se poursuivent du côté du gouvernement pour tenter de rallier à sa cause quelques organisations syndicales au soutien de son avant-projet de loi de réforme du Code du travail et que l’on égrène les articles sur lesquels des « concessions » pourraient intervenir, il est un article de cet avant-projet, l’article 13, passé jusque-là inaperçu, qui constitue pourtant une des plus graves régressions juridiques portées par le texte.

Lire la suite

Colombier-Fontaine : Les ouvriers CGT doivent être réintégrés à Castmétal

France Bleu, 3 février 2016 :

La cour d’appel de Besançon a rendu sa décision ce mardi. Elle est favorable aux quatre salariés adhérents de la CGT licenciés pour fautes graves au printemps 2015.

Les quatre salariés de la fonderie Castmétal de Colombier-Fontaine dans le Doubs avaient été licenciés en avril 2015 pour fautes graves d’après la direction, en raison de leur appartenance à la CGT, selon eux. Après un an de combat judiciaire, ils seront finalement réintégrés. Décision, ce mardi, de la cour d’appel de Besançon. Elle ordonne à l’entreprise de permettre le retour au travail des quatre salariés dans les 15 jours qui suivront la notification par courrier de la décision.

Lire la suite

Commission Badinter : le droit du travail allégé ?

Libération, 28 janvier 2016 :

Pour ne pas faire de vagues, le rapport s’est efforcé de rester léger. Pour ne rien dire qui fâche, il a souvent choisi de ne rien dire. Et laisse de grandes questions ouvertes, de la «durée normale» du travail au salaire minimum.

Le rapport Badinter du 25 janvier est introduit par des «remarques conclusives» qui explicitent son ambition. Il s’agissait d’«encadrer, sans le contraindre» le droit du travail, de rester «à droit constant» tout en ne conservant que «ce qui importe» : une soixantaine de «principes essentiels» «indiscutables». L’esprit de chicane pourrait objecter qu’encadrer, c’est contraindre, que ne conserver qu’une soixantaine de principes, ce n’est pas rester à droit constant, que seules les tautologies sont indiscutables et que des principes essentiels, au contraire, devraient faire l’objet de sérieux débats, au moins parlementaires. Mais peu importe l’annonce, communicationnelle, publicitaire, il convient de soupeser le produit.

Lire la suite

Confirmation de la condamnation de Plast Moulding pour travail dissimulé

Le 26 mars 2014, le tribunal correctionnel de Besançon avait condamné le PDG et l’entreprise Plast Moulding pour travail dissimulé. Sept anciens travailleurs de cette usine de plasturgie et l’UL CGT de Besançon s’étaient constitués parties civiles suite à une plainte de l’inspection du travail. Le patron ayant fait appel, l’affaire devait être rejugée ce 28 janvier 2016.

Or, Plast Moulding s’étant désisté il y a quelques jours, la condamnation pour travail dissimulé est confirmé et est maintenant définitive.

Plast Moulding comme personne morale ainsi que le patron comme personne physique sont reconnus coupable de travail dissimulé.

Lire la suite

Avec cette réforme, le gouvernement espère décourager d’aller aux Prud’Hommes

Huffington Post, 25 janvier 2016 :

Ce 25 janvier, l’ex Garde des Sceaux Robert Badinter a remis ses propositions au Premier ministre sur la modification du code du travail. Une première étape qui servira de base à la réforme du code du travail que présentera la ministre du Travail Myriam El Khomri le 9 mars.

Le gouvernement compte donner en deux ans une nouvelle architecture au Code du travail, sur trois étages: les droits fondamentaux, le champ ouvert aux négociations de branches ou d’entreprises, et le droit applicable en l’absence d’accord.

Lire la suite