Archives de Tag: Doux

Manifestation « pour l’emploi dans le Loiret » à Orléans

Une manifestation « pour l’emploi dans le Loiret » était prévue ce samedi 16 novembre à 14 heures, à la cathédrale d’Orléans.
alcatel-lucent-ormes-op-ration-coup-de-poing_1347117
Les organisations CGT, FSU, FO, CFE, CGC, Solidaires et Unsa demandent aux Loirétains de se joindre à la manifestation initiée par la CFDT et prévue ce samedi 16 novembre, à 14 heures, au départ du parvis de la cathédrale, à Orléans.
L’intersyndicale évoque cet appel dans « la perspective de la construction d’une mobilisation départementale pour l’emploi ».  Lire la suite

Journée de mobilisation des travailleurs de l’agro-alimentaire en Bretagne

Ouest-France, 15 octobre 2013 :

Après le séisme provoqué par la suppression de près de 900 emplois à l’abattoir Gad de Lampaul-Guimiliau (Finistère), les salariés de plusieurs entreprises agroalimentaires visées ces derniers mois par des plans sociaux sont mobilisés pour défendre leur secteur en pleine détresse. Quelque 300 salariés de l’agroalimentaire ont bloqué jusqu’en fin de matinée l’aéroport de Brest, symbole de l’économie en Bretagne, pour protester contre les lourds plans sociaux frappant leur secteur. Ils ont ensuite pris la direction de Morlaix.

10 h 30

Après une opération escargot menée sur la voie-express entre Morlaix et Brest, ils ont bloqué le rond-point d’accès à l’aéroport. Les 250 manifestants se sont ensuite dirigés vers le tarmac de l’aéroport.

Lire la suite

Agroalimentaire en Bretagne : CGT et FO mobilisés lundi

Ouest France, 9 octobre 2013 :

Gad, Doux, Tilly-Sabco et Marine Harvest… Des entreprises dans la tourmente. Lundi, une nouvelle journée d’actions est prévue.

« Nous allons perturber les départs et les arrivées de l’aéroport de Brest, lundi prochain, à partir de 8 h 30. Entre autres… », annonce Corinne Nicole, déléguée CGT chez Tilly-Sabco. Cette journée de mobilisation est conjointement organisée par les syndicats CGT et Force ouvrière des entreprises Gad, Doux, Tilly-Sabco et Marine Harvest.

Lire la suite

L’aéroport de Brest perturbé par une grève de l’agroalimentaire le 14 octobre

Déplacement Pro, 9 octobre 2013 :

Le trafic de l’aéroport de Brest pourrait être perturbé le 14 octobre 2013 par une grève… non pas des contrôleurs aériens, mais du secteur agroalimentaire. Les 4 syndicats FO Gad, FO Doux, CGT Tilly Sabco et CGT Marine Harvest ont prévu de bloquer la plate-forme lors de leur mouvement de protestation.

Les 4 syndicats FO Gad, FO Doux, CGT Tilly Sabco et CGT Marine Harvest organisent une journée de mobilisation le 14 octobre 2013 «pour défendre l’agroalimentaire breton». Ils ont prévu de bloquer l’aéroport de Brest à partir de 8h30. «Nous allons perturber le départ et les arrivées des avions», a confié Corinne Nicole, déléguée CGT pour Tilly-Sabco au journal Ouest-France.

Doux et Tilly-Sabco : La CGT appelle à manifester vendredi 2 à Quimper

Ouest France, 29 juillet 2013 :

La CGT appelle les salariés, les éleveurs « et tous les acteurs de la filière avicole bretonne », à participer à une manifestation, vendredi 2 août, à 10 h 30 à Quimper (rendez-vous devant la préfecture), pour soutenir l’emploi dans les entreprises Doux et Tilly-Sabco.

Les syndicats CGT des deux industriels exportateurs de volailles congelées ont pris cette initiative pour sensibiliser les pouvoirs publics « sur la nécessité d’agir rapidement pour trouver une solution pour pallier l’arrêt des restitutions (les aides européennes à l’exportation).

Lire la suite

Graincourt-lès-Havrincourt : réunion sous tension en Préfecture pour l’avenir du site Doux

Y sont en effet présentées devant les élus du personnel de l’abattoir les conclusions de l’étude commandée au cabinet de consultants Sofred, par le ministère délégué chargé de l’Agroalimentaire, sur l’avenir industriel du site Doux de Graincourt.

Selon les premiers témoignages recueillis alors que la réunion n’est pas encore terminée, l’avis du comité d’expertise est très négatif. « On nous a expliqué que le site ne pouvait pas redémarrer » commente Dominique Ben, responsable de la politique industrielle au comité régional CGT, qui accompagne les représentats du personnel de Doux. « Nous contestons bien entendu cette conclusion qui est seulement un avis patronal. Nous avons eu, de notre côté, des contacts avec Intermarché qui nous a confirmé que l’abattoir est un vrai besoin pour la grande distribution régionale. Nous regrettons qu’il n’y ait pas eu, comme nous le souhaitions, de rencontre entre l’Etat et les représentants de la distribution ».

Lire la suite

Cummins, Père Dodu, Alkopharm : l’emploi menacé à Quimper

Ma Ville, 29 octobre 2012 :

Trois entreprises historiques traversent des temps difficiles. Les raisons sont diverses. Mais les menaces sur l’emploi, réelles.

Cummins filtration : une stratégie mondiale qui inquiète

Depuis 2009, et un rude conflit social, les syndicats de Cummins filtration (ex-Fleetguard) s’expriment rarement. Il y a une semaine, CGT et CFDT sont sorties de leur silence pour dire leur inquiétude. Le groupe américain, spécialisé dans la fabrication de moteurs, a annoncé 1 500 suppressions d’emploi (sur 44 000) au niveau mondial. Une décision prise « pour anticiper les difficultés ».

Par le passé, des annonces similaires n’ont pas été systématiquement suivies d’effets à Quimper, la première usine bâtie à l’étranger par le géant américain. C’était en 1981.

Lire la suite

Les syndicats CFDT, CGT et FO appellent à une journée de grève mardi

Le Télégramme, 4 octobre 2012 :

Les syndicats CFDT, CGT et FO appellent à une journée de grève sur les sites du groupe Doux (filières des produits congelés et élaborés) le mardi 9 octobre et à un nouveau rassemblement, le même jour, à 9 h, devant le tribunal de commerce de Quimper.

Charles Doux sera entendu par le tribunal pour un point d’étape sur son plan de continuation pour les pôles élaboré et congelé. La veille, un comité central d’entreprise de Châteaulin se tiendra au siège du groupe.

Le plan de continuation pour les trois ans à venir, ainsi que les stratégies commerciales à mettre en oeuvre, devraient être présentées aux syndicats.

La résistance c’est maintenant, Interdiction des licenciements !

Tract de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

PSA, ArcelorMittal, Doux, Sanofi, Air France…

La résistance c’est maintenant,

Interdiction des licenciements !

8.300 suppressions d’emplois annoncés, dont la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois et la perte de 25% des postes à l’usine de Rennes, la direction de Renault a déjà annoncé qu’elle pourrait imposer un plan similaire à celui de PSA, des milliers d’emplois menacés à Sanofi, dont la fermeture du site de Toulouse, à Air France, etc. et cela pour ne parler que des plus grands groupes. Chez PSA par exemple, on estime qu’avec les usines sous-traitantes, la fermeture de l’usine d’Aulnay entrainerait à elle seule la suppression de 10.000 emplois sur la ville. Toujours dans la sous-traitance automobile, on peut citer TRW dans les Vosges, où plus de 300 emplois sont en jeu.

De l’automobile comme chez PSA et dans les usines sous-traitantes à la chimie comme chez Sanofi, de l’agroalimentaire comme chez Doux à sidérurgie comme à ArcelorMittal, du transport comme à Air France au commerce comme chez CArrefour, il n’y a pas un secteur d’activité aujourd’hui qui ne soit pas menacés par des plans de licenciements et de suppressions massifs !

Par les voix de Montebourg et de Hollande, le nouveau gouvernement a montré, dans le cas de PSA, quel est son camp : celui de la famille Peugeot, de Varin et des actionnaires. A entendre ces politiciens qui ne craignent pas, eux, de devoir pointer à Pôle Emploi, le plan de licenciements à PSA serait « inévitable » et les travailleurs et leurs syndicats devraient se montrer « responsables », c’est-à-dire accepter de perdre leur travail et de voir leurs sites fermer.

Lire la suite

Doux : Sixième jour d’occupation de l’abattoir de Graincourt par des salariés

La Voix du Nord, 17 septembre 2012 :

Une centaine de salariés occupaient toujours ce lundi, pour la sixième journée consécutive, l’abattoir Doux de Graincourt, condamné à la fermeture faute de repreneur, a-t-on appris auprès d’un représentant de la CGT.

« Le site est toujours occupé. Tant qu’on n’a pas satisfaction sur certaines de nos revendications, on occupe le site », a déclaré à l’AFP Fabrice Anot, délégué CGT de l’abattoir de Graincourt, le seul des six sites industriels (abattoirs et transformation) du groupe Doux condamné à la fermeture.

Plus de la moitié des 254 salariés occupent le site depuis mercredi matin, pour réclamer notamment à l’Etat le rachat de l’usine pour un euro symbolique, la recherche d’un repreneur, ainsi qu’une remise en état des bâtiments.

Lire la suite