Archives de Tag: Doubs

Grève dans les magasins La Halle aux vêtements

Plein Air, 24 juin 2015 :

Sur les 320 magasins La Halle aux vêtements que compte le groupe, 174 devraient fermer leur porte.

Les syndicats du groupe Vivarte, qui a annoncé la suppression de 1 604 postes, appellent les salariés de La Halle aux vêtements à faire grève, aujourd’hui, premier jour des soldes. Cette mobilisation sera suivie en Franche-Comté où quatre sites sont menacés : à Pontarlier, Doubs, Lons et Dole. Sur les 320 magasins La Halle aux vêtements que compte le groupe, 174 devraient fermer leur porte. Les clients sont invités à venir soutenir les salariés.

Lire la suite

Colère des salariés de l’ADAPEI du Doubs

Hier, jeudi 19 juin, 150 salariés de l’ADAPEI du Doubs se sont mis en grève et ont manifesté devant l’Esat de Palente (Besançon) pour dénoncer le projet de la direction qui prévoit de réduire le nombre de jours de congés conventionnels des salariés bisontins… alors même qu’il est question de modifier les statuts de l’Adapei du Doubs pour permettre au Président de ladite association de bénéficier d’une indemnité compensatrice pouvant aller jusqu’à 48 000 euros par an ! Les salariés de l’ADAPEI se remettront en grève du 24 juin à 12 h au 25 juin à 12 h et se donnent rendez-vous le 24 juin à 14 h 30 devant l’A.R.S (Agence Régionale de Santé), 2 rue Louise Michel à Besançon, puis à 17 heures devant la Salle Polyvalente de Saône où se déroulera une réunion de l’Assemblée Générale de l’ADAPEI du Doubs (Espace du Marais rue du Lac à Saône).

Article de lEst Républicain, 20 juin 2014 :

adapei

DÉCLARATION CGT ADAPEI

En vue de la réunion CHSCT de l’antenne locale « Aire Urbaine » du 12 JUIN 2014,
De la réunion « fusion » Adapei du Doubs du 19 JUIN 2014,
De la réunion du CE de l’antenne locale « Aire Urbaine » du 24 JUIN 2014,

La CGT émet un avis défavorable concernant le projet d’accord de substitution « organisation et durée du travail ».

Elle maintient sa demande de prorogation des accords d’entreprise sur les différents sites de l’Adapei du Doubs afin d’entamer de véritables négociations sur l’organisation et la durée du travail et, ce à minima jusqu’au 1er trimestre 2015.

Lire la suite

Pas un trimestre de plus, Pas un euro de moins !

Tract de l’UD CGT du Doubs :

Il y a trente ans, on obtenait la retraite à 60 ans sous un gouvernement de gauche. Aujourd’hui, il est impensable et intolérable qu’un autre gouvernement de gauche organise un nouveau recul social sur les retraites.

pour le 10-09-2013-3-

Après l’ANI adopté au mois de juin et dont certaines entreprises se sont déjà emparées pour licencier, après les non-augmentations du SMIC et les attaques contre les pensions de retraites tandis que de nouveaux cadeaux sont faits récemment au patronat (20 milliards) et aux banques (30 milliards), il est temps d’imposer au gouvernement et au parlement de refuser d’être aux ordres du patronat.

Lire la suite

Retraites : tous en grève et à la manifestation le 10 septembre 2013

Communiqué de presse des organisations CGT, FO, FSU et SUD du Doubs, 23 août 2013 :

Retraites : tous en grève et à la manifestation le 10 septembre 2013

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires du Doubs se sont réunies jeudi 22 août 2013 pour préparer la journée nationale d’action interprofessionnelle du 10 septembre 2013 décidée par leurs organisations nationales sur les questions des retraites, de l’emploi, des salaires, de l’avenir des services publics.

Elles considèrent que l’heure est à la mobilisation pour faire reculer le gouvernement et obtenir un changement de cap politique et économique qui rompt avec la logique d’austérité imposée dans toute l’Europe.

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires du Doubs affirment que la retraite à 60 ans pour tous, public et privé, avec un haut niveau de pension est un choix de société qui peut être imposé par une autre répartition des richesses, une rupture avec la logique destructrice de la réduction de la dette et des déficits et les exigences patronales de réduction du coût du travail.

Lire la suite

Doubs : Lettres ouvertes concernant la situation des mineurs étrangers isolés

CGT ADDSEA : Au-delà de l’aspect revendicatif de défense des intérêts des salariés, la CGT s’est toujours engagée autour d’un certains nombres de valeurs, comme la lutte contre toutes les formes de discriminations, le refus du racisme et plus généralement la défense des droits humains. Ces valeurs humanistes font partie intégrante de notre engagement syndical, aussi le syndicat CGT ADDSEA a adressé ce jour deux lettres ouvertes, une adressée à Monsieur le Président de l’ADDSEA et l’autre au Conseil Général du Doubs, concernant la situation des mineurs étrangers isolés.

Lettre ouverte à Monsieur le Président de l’ADDSEA concernant la situation des mineurs étrangers isolés

Monsieur le Président de l’ADDSEA,

Comme vous le savez certainement, plusieurs services de l’ADDSEA accompagnent, en particulier depuis la rentrée 2012, des jeunes mineurs étrangers isolés. Il s’agit de jeunes de moins de 18 ans qui ont, seuls, quitté leurs familles et leurs pays pour fuir des guerres, des violences et/ou la misère, parfois dans des conditions particulièrement dangereuses comme pour traverser la Méditerranée. Tous les salariés de l’ADDSEA à qui ces enfants sont confiés s’investissent pour les accueillir et les aider à se construire un avenir.

Au-delà de l’aspect revendicatif de défense des intérêts des salariés, la CGT s’est toujours engagée autour d’un certains nombres de valeurs, comme la lutte contre toutes les formes de discriminations, le refus du racisme et plus généralement la défense des droits humains. Ces valeurs humanistes font partie intégrante de notre engagement syndical, et un certain nombre d’entre elles sont inscrites au sein de la charte de l’ADDSEA dont vous êtes le représentant.

Lire la suite

Accord sur la « sécurisation de l’emploi » en dix points

Union Départementale CGT du Doubs :

DEPUIS LA FIN DE LA NÉGOCIATION SUR LA SÉCURISATION DE L’EMPLOI, LES ANALYSES INCOMPLÈTES ET LES CRITIQUES SUR LA BASE D’ARGUMENTS ERRONÉS OU DE MAUVAISE FOI VONT BON TRAIN. LA VÉRITÉ SUR LE CONTENU DE L’ACCORD… EN DIX POINTS.

Ud

1/ L’accord signe la mort du CDI…
…VRAI « L’accord » précise que : « Le contrat de travail à durée déterminée et le contrat de travail temporaire constituent des moyens de faire face à des besoins momentanés de main d’œuvre. Leur utilité économique dans un environnement en perpétuelles fluctuations et dans un contexte de concurrence mondiale est avérée. « .

2/ Les contrats courts abusifs vont coûter plus cher aux entreprises…
…FAUX En 2011, deux embauches sur trois étaient des CDD inférieurs à un mois. Un employeur devra désormais payer… 7 % de plus sur la cotisation assurance-chômage pour les « CDD de moins d’un mois ». Qu’on se rassure, en contrepartie, l’embauche d’un jeune exonérera l’entreprise de moins de 50 salariés de 4 mois de cotisations ! Qui peut croire qu’une telle mesure poussera les employeurs à embaucher en contrats durables quand rien ne pénalise ceux qui abusent des contrats très courts.

Lire la suite

Action sociale territoriale : Déclaration de la CGT au CTP du Conseil Général du Doubs

CGT ADDSEA, 28 mars 2013 :

Déclaration du syndicat CGT du Conseil Général du Doubs au Comité Technique Paritaire sur l’action sociale territoriale, 28 mars 2013 :

Le Conseil Général a annoncé qu’au 1er septembre 2013, il internalisera le service MASP (Mesure d’Accompagnement Social Personnalisé), mission actuellement dévolue aux salariés de l’ADDSEA et d’HDL (Habitat Développement Local). En tout ce sont des travailleurs sociaux sur huit postes équivalents temps plein (4 pour l’ADDSEA et 4 pour HDL) qui assurent cette mission. Or, le Conseil Général ne propose que la création éventuelle de cinq nouveaux postes au sein de ses services pour remplir ces missions, auxquels pourraient éventuellement postuler les salariés actuellement embauchés par l’ADDSEA et HDL. Non seulement les cinq postes proposés par le Conseil Général ne suffiront pas pour assurer un emploi aux collègues concernés, mais en plus, il n’y a à ce jour aucune garantie tant du nombre de postes que de leur nature. S’agira-t-il d’emplois titulaires ou précaires ? L’inquiétude est d’autant plus grande puisqu’il est question de proposer à ces salariées des postes de vacataires, c’est-à-dire des contrats précaires d’un an.

Les syndicats CGT, CFDT, FO et SUD de l’ADDSEA ont interpellé le Président du Conseil Général par courrier daté du 18 janvier 2013 demandant une rencontre afin d’aborder directement ces questions. A ce jour, le courrier est toujours resté sans réponse et les salariées des services MASP vivent dans l’inquiétude quant à leurs emploi et à leur avenir.

Lire la suite