Archives de Tag: Douarnenez

Douarnenez : Le personnel de la Thalasso en grève

Ouest France, 24 octobre 2015 :

Les salariés en CDI de la Thalasso de Douarnenez ont fait grève ce samedi, toute la journée. La suppression des primes et les pressions étaient au cœur des dénonciations.

Ce samedi matin à 9 h, les salariés ont fait valoir leur droit de grève, et ce jusqu’à 21 h. Parmi les motifs invoqués : des pressions quotidiennes, « des réflexions répétées sur la façon dont nous sommes habillés, ou rasés », commente une salariée.

Lire la suite

Rendez-vous du 1er Mai en Bretagne

Carte des rendez-vous pour les manifestations du 1er Mai 2015 en Bretagne :

1maiBret

Télécharger la carte en PDF : ob_a4f661_carte-bretonne-des-manifestations-du-1

Douarnenez : Débrayage chez Eolane

Le Télégramme, 23 février 2015 :

Une soixantaine de salariés du site de Douarnenez du groupe Eolane, leader français des composants électroniques professionnels, ont débrayé durant une heure ce matin à l’appel de la CGT. Ils dénoncent le montant de la participation, qu’ils jugent « très faible au regard des résultats ». C’est plus globalement la politique salariale d’ Eolane qui est ciblée.

Douarnenez : Enorme mobilisation pour défendre l’hôpital

Le Télégramme, 6 décembre 2014 :

Défendre l’hôpital : c’est le mot d’ordre de la « grosse manif » de ce samedi à Douarnenez. Selon les estimations à l’arrivée du défilé, ce sont quelque 4.500 personnes qui ont répondu à l’appel !

Douarnenez : Grève au bloc opératoire de l’hôpital ce matin

Télégramme, 18 septembre 2013 :

Les personnels du bloc opératoire de l’hôpital de Douarnenez ont déposé un préavis de grève pour « le 18 septembre ».

Par communiqué, la section CGT de l’hôpital, explique que « la restructuration du bloc et de la chirurgie est annoncée depuis plusieurs mois (…) Ayant interpellé à plusieurs reprises la direction afin de connaître les conséquences sur les organisations de travail, les personnels du bloc n’ont, à ce jour, aucune réponse satisfaisante à leurs questions alors que l’échéance est prévue au 30 septembre « .

Lire la suite

Antigone Z : Un accord signé en faveur des marins

Le Télégramme, 26 avril 2012 :

Hier, au vingtième jour de grève à bord de l’Antigone Z, à quai à Douarnenez, les membres de l’équipage ont enfin obtenu l’assurance de percevoir leurs salaires.

L’armateur de ce navire panaméen étant aux abonnés absents, c’est l’affréteur, une compagnie néerlandaise d’import-export de poisson surgelé, MarineFoods, qui a payé les salaires. Un protocole d’accord a été signé, hier, à bord, entre Marine Foods, via son avocat français Henri de Richemont et l’équipage, composé de huit marins russes et deux Lituaniens, défendus en France par l’ITF, le syndicat international des ouvriers du transport, auquel est affiliée la CGT des marins. Selon les déclarations de Laure Tallonneau, l’inspectrice de l’ITF désignée dans cette affaire, les deux parties se sont mises d’accord sur une somme globale de 245.715dollars (186.000 €), en plus d’une provision d’environ 10.000 € pour les frais de rapatriement de l’équipage.

Lire la suite

Douarnenez : L’Antigone Z bloqué jusqu’au paiement des salaires

Mer et Marine, 10 avril 2012 :

L’équipage de l’Antigone Z, un cargo frigorifique de 78 mètres battant pavillon panaméen, a décidé de se mettre en grève. Les 10 marins, 8 Russes et 2 Lituaniens, réclament le paiement de leurs salaires. Certains sont, en effet, sans rémunération depuis des mois.

« Le capitaine n’a pas reçu de salaire depuis six mois. L’ingénieur électricien, jeune père de famille, depuis onze mois. Une situation difficile pour leurs familles », souligne l’association Mor Glaz, qui soutient l’équipage, tout comme le syndicat CGT des marins du Grand Ouest.

Selon Laure Talloneau ; inspectrice ITF (CGT) rencontrée par nos confrères du Télégramme, l’Antigone Z appartient à un armateur grec, Georges Stamatis, et est affrété par une compagnie néerlandaise, Marine Seafood. Le navire a pris livraison à Douarnenez de 1261 tonnes de hareng et de chinchard congelés, une cargaison qui doit rejoindre le port égyptien d’Alexandrie. « Cette cargaison, estimée à un million de dollars, a été chargée à bord du bateau dimanche. Les marins pensent qu’elle pourrait servir de monnaie d’échange dans la négociation qui va s’engager avec l’armateur », précise le quotidien breton.

Lire la suite