Archives de Tag: Douai

Nouveau blocage du site Amazon à Lauwin-Planque

En lutte contre la loi travail et pour des hausse de salaire, les travailleuses et travailleurs ont pour la deuxième journée consécutive bloqué le site Amazon à Lauwin-Planque dans l’agglomération de Douai ce jeudi 26 mai.

amazon2

Photo d’archive (blocage du 25 mai)

Grève chez Amazon contre la loi travail et pour les salaires

Le Point, 25 mai 2016 :

La contestation s’étend. Trois des quatre sites en France du géant américain de la distribution en ligne Amazon étaient touchés mercredi par un mouvement de grève portant sur des revendications salariales et le retrait de la loi travail, à l’appel de la CGT, a-t-on appris de sources concordantes.

amazon7

Des salariés des sites de Douai (Nord), Montélimar (Drôme) et Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) se sont exprimés mercredi en assemblée générale en faveur d’une grève illimitée, a indiqué la CGT. Dans la matinée, le mouvement concernait 150 salariés à Douai, 60 à Montélimar et 50 à Chalon-sur-Saône, selon le syndicat, majoritaire sur ces trois sites, qui s’attendait à une participation équivalente des autres équipes, a précisé à l’Agence France-Presse Arnaud Chemain, secrétaire fédéral. Il a fait état de points de blocage devant les sites. La grève devrait s’étendre jeudi au siège de l’entreprise, à Saran (Loiret).

Lire la suite

Blocage des sites Amazon

Ce mercredi 25 mai au matin, les travailleuses et travailleurs en lutte contre la casse du code du travail ont bloqué les sites Amazon à Douai, Montélimar  et Chalon-sur-Saône.

Douai :

amazon1amazon2 Lire la suite

Douai : Violences policières intolérables

Communiqué de l’Union Locale de Douai  :

Ce samedi 16 avril 2016 à Dechy, le Ministre Patrick KANNER venait inaugurer un city stade. Nous avons profité de cette occasion pour l’interpeller sur la loi travail. Une délégation de 5 camarades de la CGT a donc été reçue par ce même individu, en présence du sous-préfet et du maire de Dechy.

Ce ministre ou ce sinistre nous a rit au nez pendant 30 minutes, avec affirmation et mépris il nous a affirmé que la loi travail ne sera jamais retirée et qu’elle passera par tous les moyens.

Lire la suite

Douai : les manifestants veulent du travail mais pas la loi Travail El Khomri

La Voix du Nord, 11 mars 2016 :

Douai attire les travailleurs. Ils sont venus à 900 selon la police et 2000 selon la CGT, de Seclin, Armentières… Ils voulaient dire, ce vendredi matin, tout le mal qu’ils pensent de la réforme du Code du travail. Les ouvriers ont fait connaissance avec des jeunes du cru, des lycéens, majoritairement du lycée Rimbaud de Sin-le-Noble.

La voix du peuple taille en pièce la loi Travail portée par Myriam El Khomri sur la place d’Armes avant d’aller se répandre aux abords de la gare SNCF et dans les rues du centre-ville. Ce vendredi matin, Marc Hollande, un Douaisien militant, joue les penseurs : « Si les petits poissons meurent, les baleines mourront aussi. » Les « petits poissons » étaient neuf cents selon la police, « près de deux mille » selon la CGT, pour dire tout le mal qu’ils pensent de « cette loi liberticide », pour reprendre l’expression de Mickaël Wamen, ex-salarié des Goodyear à Amiens. Lui s’est occupé de l’oraison funèbre « des baleines » : « Ils (les patrons) n’en ont rien à foutre du Code du travail. Les emplois, ils les détruisent par milliers. Où est le million d’emploi promis par Pierre Gattaz moyennant des baisses d’impôts et des cotisations sociales ? »

Lire la suite

A-t-on encore le droit d’être malade chez Renault-Douai ?

La Voix du Nord, 5 février 2016 :

Cela fait sept ans que Nicolas Riquoir travaillait chez Renault. Mais il ne fera pas une année de plus. Le 28 décembre, l’entreprise douaisienne l’a informé de son licenciement. Ses 16 jours d’arrêt maladie en 2015 auraient perturbé de manière significative son service. Le Noyellois a décidé d’attaquer aux Prud’hommes.

Nicolas Riquoir n’en revient toujours pas. D’autant plus qu’il a le sentiment de s’être fortement investi dans cette entreprise.

Lire la suite

Somain : Fret SNCF continue sa saignée des effectifs sur la plate-forme de triage

lavoixdunord.fr, 06/03/2015

À nouveau, la gare de triage de Somain a perdu des effectifs. Depuis le début de l’année, vingt postes ont été supprimés. Vingt postes qui s’ajoutent aux trente-trois de 2014 et à tous ceux perdus depuis 2007.

753109583_B974949008Z.1_20150306142807_000_GTP43RI8P.1-0

Pas d’amélioration en vue sur le marché de l’emploi à Fret SNCF en 2015 dans le Nord – Pas-de-Calais et ce malgré une hausse des produits du trafic, un fait plus constaté depuis 2007. Mieux, une hausse des volumes est envisagée cette année. Pour autant, nationalement, la direction prévoit de supprimer plus d’un poste par jour cette année, soit environ quatre cent cinquante-sept postes supplémentaires. Fret SNCF a perdu quatre mille deux cents agents en passant ses effectifs de onze mille cent quarante-quatre agents à six mille neuf cent quarante-sept entre 2010 et 2015. Fret SNCF veut réduire ses frais de structure qui ont diminué bien moins que les postes de production. La plate-forme de Somain n’échappe pas à une énième baisse des effectifs. Depuis le début de l’année, ce sont vingt postes qui ont été supprimés dans le personnel de structure. Ils s’ajoutent aux trente-trois postes supprimés en 2014 et aux cinquante-deux en 2013. Lire la suite