Archives de Tag: Dole

Les gens du voyage privés d’eau à Dole

Le Progrès, 14 novembre 2014 :

Des représentants de la communauté des gens du voyage ont tenté de rencontrer le maire de Dole, jeudi après-midi, en mairie. Il se plaignent de ne plus avoir l’eau courante depuis 2 mois sur l’aire de grand passage de Choisey.

Publicités

Les gens du voyage s’invitent à la mairie du Grand Dole

Ce jeudi 13 novembre, une quinzaine de gens du voyage, résident sur l’aire de grand passage de Choisey (à Tavaux, à côté de l’usine Solvay), se sont rendus à la mairie de Dole pour réclamer l’accès à l’eau. Cela fait en effet deux mois qu’il n’y a plus accès à l’eau sur ce terrain, deux mois que l’agglomération et la mairie promettent que ce sera vite réglé, deux mois que la dizaine de familles vivant sur ce terrain, dont de nombreux enfants, sont privées d’accès à l’eau.

Aire de Tavaux (39)

Aire de Tavaux (39)

Ni le maire de Dole, ni aucun responsable de l’agglomération du Grand Dole n’ont cru bon de recevoir la délégation… si ce n’est le gestionnaire des aires d’accueil pour gens du voyage de l’agglomération est venu à la rencontre des gens du voyage mais uniquement pour tenter de les intimider et de discréditer l’association Espoir et Fraternité Tsiganes de Franche-Comté.

Lire la suite

Dole : elle vit dans une caravane garée sur un parking avec ses 7 enfants

Le Progrès, 29 août 2014 :

Isabelle Rouillard n’en peut plus. Elle vit depuis trois semaines dans une caravane en piteux état sur un parking de la ZUP sans ni l’eau ni l’électricité. Surtout, ses sept enfants se plaignent du froid.

Aidée par l’association « Espoir et fraternité tsigane ». elle demande qu’on lui attribue un logement dont elle assure pouvoir payer le loyer grâce aux aides sociales.

Halte aux expulsions de gens du voyage en Franche-Comté !

Communiqué de l’Association Espoir et Fraternité Tsigane de Besançon, 25 juillet 2014 :

A Besançon, douze familles de gens du voyage ont dues quitter ce vendredi 25 juillet le terrain où elles s’étaient installées dans le quartier des Hauts-de-Chazal. Si ces familles vivaient dans un terrain vague, la société immobilière Seb, propriétaire des lieux, est intervenue auprès de la Préfecture pour obtenir un arrêté d’expulsion. La raison, clairement affichée par cette société immobilière, était que la présence de gens du voyage dans les environs d’immeubles où des appartements sont en vente risquait de faire fuir d’éventuels clients. Et voilà comment au nom de la loi du marché, des familles ont été obligées de quitter le terrain. Voulant éviter une expulsion traumatisante pour les enfants par les CRS, les familles ont décidé de partir d’elles-mêmes pour aller s’installer non loin du Mac Donald à Chateaufarine.

tzig

Il convient de préciser que le Grand Besançon refuse l’accès de ces douze familles sur l’Aire d’Accueil pour gens du voyage de la Malcombe… sous prétexte que, vivant dans la pauvreté, ces familles ont des dettes suite à une précédente installation à la Malcombe. Or, il convient de rappeler que le prix d’un emplacement sur ce terrain tourne au minimum à 15 euros par jour, soit 450 euros par mois et qu’à ce jour les gens du voyage n’ont toujours aucun droit aux ALP ou à une autre aide au logement. Quelle famille, qu’elle vive en caravane ou en HLM, touchée par le chômage et la pauvreté, pourrait aujourd’hui dépenser 450 euros par mois pour se loger sans avoir droit aux APL ?

Lire la suite

Gens du voyage à Dole, suite

Suite à la lettre ouverte de l’Association Espoir et Fraternité Tsiganes de Franche-Comté sur les conditions de vie des gens du voyage sur l’Aire d’Accueil de Dole, le journal local « Le Progrès – Les Dépêches » fait ce mercredi 14 mai sa une avec le titre « La grogne des gens du voyage » :

GdVDole

Lire la suite

Lettre ouverte aux élus de la Communauté d’Agglomération du Grand Dole

Lettre ouverte de l’Association Espoir et Fraternité Tsiganes de Franche-Comté aux élus de la Communauté d’Agglomération du Grand Dole, 8 mai 2014 :

Mesdames, Messieurs,

Les conditions de vie des familles habitants sur l’aire d’accueil pour gens du voyage de Dole sont inacceptables. Alors qu’à ce jour une dizaine d’enfants vivent sur ce terrain, on constate des armoires électriques ouvertes avec tous les dangers que cela comporte. Pour 23 emplacements, seules trois douches sont en état de fonctionnement et encore les portes ne ferment pas de l’intérieur. Sur les 16 toilettes, aucune n’a de chasse d’eau en état de fonctionnement, etc.

101_0041

Les conditions d’hygiène et de sécurité sur cette aire d’accueil sont une véritable atteinte à la dignité humaine. Pire, le terrain est infesté par des rats. La seule réponse de la Communauté d’Agglomération du Grand Dole a été de jeter des pastilles de raticide sur le terrain, ce qui n’a pas fait partir les rats, mais a causé la mort de deux chiens appartenant à des familles de voyageurs. Et heureusement qu’aucun enfant vivant sur le terrain n’a touché ces pastilles !

Lire la suite

Aire d’Accueil de Dole : La dignité humaine bafouée

Les conditions de vie des familles habitants sur l’aire d’accueil pour gens du voyage de Dole (Jura) sont inacceptables.

101_0041

Alors qu’à ce jour une dizaine d’enfants vivent sur ce terrain, des armoires électriques sont ouvertes avec tous les dangers que cela comporte. Pour 23 emplacements, seules trois douches sont en état de fonctionnement et encore les portes ne ferment pas de l’intérieur. Sur les 16 toilettes, aucune n’a de chasse d’eau en état de fonctionnement, etc.

101_0040

Lire la suite