Archives de Tag: discriminations

Homos ou hétéros : du boulot pas des démagos !

Brève publiée dans « Communisme-Ouvrier » n°31, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Dimanche 24 mars, une fois encore les grenouilles de bénitiers homophobes des beaux quartiers ont défilé à Paris contre le droit au mariage pour tous. Politiciens de l’UMP, du FN, membres du clergé et autres réactionnaires ont pour l’occasion osé brandir des slogans comme « La priorité c’est Aulnay, pas le mariage gay » ou « du travail pour tous, pas le mariage pour tous »… comme si c’était la possibilité de se marier pour les homosexuels, et non la soif de profit des patrons, qui serait la cause du chômage et des licenciements ! Qu’on soit homo ou hétéro, dans les usines, les chantiers ou les bureaux, on subit la même exploitation et les mêmes plans de licenciements, et tout comme les divisions racistes ou sexistes, les divisions homophobes nous divisent face aux patrons. Ne nous laissons pas diviser par les réactionnaires !

Publicités

Manifestation des travailleurs marocains de Ceuta à Rabat

Jeudi 28 mars, quelques 600 travailleuses et travailleurs marocains  de l’enclave de Ceuta (enclave espagnole au nord du Maroc) ont manifesté à Rabat devant le ministère des affaires étrangères, demandant au gouvernement marocain de farie pression sur l’Espagne pour améliorer leurs conditions de vie.

Travailleuses marocaines à la frontière entre le Maroc et l’enclave espagnole de Ceuta

« Nous aussi nous avons des droits » ont scandé les manifestants qui étaient venus par bus depuis la ville de Nador et qui demandent les mêmes droits que les travailleurs espagnols.

Lire la suite

Conditions de travail des ouvriers du BTP au Qatar

Le Nouvel Observateur, 28 février 2013 :

Au Qatar, plusieurs centaines d’ouvriers meurent chaque année dans le secteur du bâtiment. Et la Coupe du monde de football se prépare en dehors de toute légalité.

Toutes les heures au Qatar, 20 nouveaux ouvriers arrivent pour construire un immense projet baptisé « Qatar 2030 » et dont l’élément phare est la Coupe du monde 2022, acquise dans des conditions troubles.

Selon l’Organisation internationale du travail (OIT), ils seront un million d’ouvriers – immigrés – engagés au Qatar d’ici 2022. Pour construire un aéroport, des infrastructures hôtelières, neuf grands stades ultramodernes et… démontables, le Qatar n’en ayant plus besoin après la Coupe du monde.

Lire la suite

Discriminée à cause de sa grossesse, elle obtient 90.000 euros

Une salariée d’un fabricant de cosmétiques licenciée à cause de sa grossesse a obtenu en appel 90 000 euros d’indemnités, dont 40 000 pour préjudice moral.

conge-maternite--tout-ce-que-vous-devez-savoir-default-28310-0

Le fabricant de cosmétiques Caudalie a été condamné par la cour d’appel de Paris à verser plus de 90 000 euros à une ex-salariée licenciée après sa grossesse, selon l’arrêt consulté jeudi par l’Agence France-Presse. L’arrêt de la cour d’appel de Paris daté du 7 février indique que « les faits de discrimination sont établis » et déclare la nullité du licenciement de la salariée, dont le dossier était soutenu par le Défenseur des droits.

Selon l’avocate de la salariée, Valérie Benchetrit, la spécificité de ce dossier réside dans le fait que les dommages et intérêts pour préjudice moral lié à la discrimination sont de 40 000 euros, soit plus que la somme liée à la nullité du licenciement, un élément qui montre que le caractère discriminatoire a clairement été reconnu. La plaignante avait été engagée par Caudalie en septembre 2005 en tant que « chef de produit junior à l’international ». Elle a été promue « responsable export » en 2006.

Lire la suite

Valls pourrait « porter les couleurs de l’UMP »

Le Monde, 12 août 2012 :

L’association La Voix des Roms a estimé, dimanche 12 août, que la politique du ministre de l’intérieur, Manuel Valls, concernant les Roms était comparable à celle de ses prédécesseurs UMP Place Beauvau, affirmant que le ministre PS « pourrait porter les couleurs de l’UMP » en 2017. La politique de M. Valls « ressemble à celle de MM. Hortefeux et Guéant comme deux gouttes d’eau », affirme l’association, jugeant que « les soutiens réitérés au sein de la droite de l’UMP ne sont pas des errements ».

Le ministère de l’intérieur s’est défendu samedi de toute « stigmatisation » dans sa façon d’aborder la question des Roms, malgré les critiques émises par plusieurs associations à la suite des démantèlements de campements illicites, et bien que l’Union européenne ait mis la France « sous surveillance ». Plusieurs campements de Roms ont été démantelés ces derniers jours et un charter de 240 Roms bénéficiaires de l’aide au retour a quitté jeudi Lyon pour Bucarest.

Lire la suite

Corbeil-Essonnes : Victoire contre les discriminations sexistes à l’usine Snecma

Le Parisien, 12 juillet 2012 :

La Snecma devra verser 41000 € à cette employée de 52 ans, moins bien payée que ses collègues masculins. Elle obtient aussi une hausse de salaire mensuel de 208 €.

Sept ans d’une âpre bataille juridique pour une victoire douce-amère. « J’ai gagné, mais j’ai toujours un peu de haine au fond de moi », souffle Sylvie Men, 52 ans, technicienne en gestion de production. La CGT a révélé hier que la Cour de cassation venait de reconnaître la différence de salaire entre cette employée de l’usine de fabrication de moteurs Snecma de Corbeil-Essonnes et ses collègues masculins.

CORBEIL, HIER.La Cour de cassation vient de donner raison à Sylvie (à droite). Deux autres employées sont en procès pour être aussi bien payées que les hommes. C’est le cas d’Elisabeth (à gauche), qui s’occupe de la maintenance des machines.

Son employeur devra lui verser 41000 € de préjudice pour l’ensemble de sa carrière, entamée le 7 juillet 1980. Sylvie obtient également un coefficient supérieur dans la grille des salaires et 208 € mensuels d’augmentation. « Nous ne commentons pas une décision de justice », réagissait laconiquement la Snecma, hier.

Lire la suite

Droits sociaux des Chibanis : Nouvelle manifestation

Yabiladi, 3 juillet 2012 :

« Nous ne parvenons pas à obtenir des caisses d’allocations qu’elles rétablissent ces travailleurs immigrés retraités dans leurs droit sans faire pression », explique une manifestante, dans le reportage de Med’in Marseille. Le rassemblement national organisé par le Collectif SOS Chibani, vendredi 29 juin, devant la préfecture de Perpignan, avait donc pour objectif de faire pression, pour défendre les droits des chibanis.

Associatifs et chibanis spoliés se sont réunis pour dénoncer, également, l’utilisation de la « carte retraité » pour retirer aux chibanis leurs droits sociaux. Selon l’une des membres de l’association lyonnaise le Patio des aînés « cette carte leur donne le droit de revenir en France sans visa, lorsqu’il décide de rendre visite à leur famille dans leur pays d’origine, mais ils perdent du même coup tous leurs droits. »