Archives de Tag: dictature

[Interview] La lutte pour une Macédoine libérée de la dictature et de la répression !

Interview de Sonja Stojadinovic, militante et membre du « mouvement de gauche – Solidarnost » de Macédoine, réalisé par Aleksa Gvozden, Initiative communiste-ouvrière 

Depuis plus de deux mois, les manifestations massives ont lieu à travers la Macédoine. La jeunesse, les travailleuses et travailleurs de tout âge, les précaires, les retraité-es … se mobilisent quotidiennement. 

Quelle est la situation en Macédoine ? Quelles sont les revendications de ce mouvement auto-organisé? Pourquoi ? Jusqu’où ? Nous avons essayé d’en savoir un peu plus en discutant avec la militante du « mouvement de gauche – Solidarnost », Sonja Stojadinovic.

montagerevoltemacedoine

Aleksa Gvozden : Depuis le 12 avril, des manifestations massives ont lieu quotidiennement à Skopje mais aussi dans d’autres villes de Macédoine contre l’amnistie que Président Ivanov a accordé aux politiciens accusés notamment de la fraude électorale. Les manifestants demandent le retrait de cette décision mais aussi la démission du président et en finir avec ce régime décrit comme « dictatorial » et « répressif ». Peux-tu nous dire un peu plus sur la situation économique et politique dans le pays ces dernières années ? Quelles sont les autres revendications de ce mouvement en cours ?

Lire la suite

7ème jour de révolte en Macédoine. Trois témoignages de manifestant-es pour « Solidarité Ouvrière »

7ème jour de révolte en Macédoine a connu des nouvelles manifestations, pas seulement dans la capitale mais dans toutes les villes à travers le pays.

Le risque de violence. Le collectif « les citoyens pour la défense de la Macédoine », plus connu comme « les patriotes » ultra-nationaliste et pro-gouvernemental qui organisait des contre-manifestations depuis le début afin d’intimider les manifestant-es et provoquer les conflits avec des « minorités » d’autres nationalités, a d’abord annoncé qu’il abandonnait toute nouvelle mobilisation, surement faute de « combattants ». Néanmoins, ce matin le régime, malgré le risque d’escalade de violence, appelle à des contre-manifestations jeudi 21 avril au même moment où le mouvement social avait prévu de descendre dans les rues comme tous les jours depuis 13 avril. 

montagerevoltemacedoine

Président Ivanov a aussi annoncé ce week-end des nouvelles élections pour le 5 juin afin de calmer les manifestants, ce que le parti principal d’opposition a refusé. Mais c’est surtout la rue, avec un mouvement qui ne faiblit pas et se propage à travers le pays, qui envoie un signal clair : la démission du président n’est pas négociable.

Le blog « Solidarité Ouvrière » a reçu des témoignages des manifestant-es, retranscrits ci-dessous, qui illustrent  l’état d’esprit.

Lire la suite

Naji Al-Jerf, journaliste syrien et activiste anti-Assad et anti-EI, assassiné en Turquie

Un opposant syrien ouvertement hostile à l’organisation Etat islamique (EI) a été tué par balles à Gaziantep dans le sud-est de la Turquie, a indiqué dimanche le groupe « Raqqa est massacrée en silence » sur son compte Twitter. L’ONG syrienne a affirmé que le « réalisateur Naji al-Jerf, père de deux enfants, a été assassiné aujourd’hui par (les balles d’un) pistolet à Gaziantep (à la frontière syrienne) en Turquie ».

image

Lire la suite

Gigantesques manifestations hier au Bahrain pour exiger la chute du régime

!cid_part3_06080100_06090500@wanadoo !cid_part2_04000902_06010100@wanadoo !cid_part1_00020808_02020403@wanadoo

Bienvenue dans la « nouvelle Libye démocratique »

Le 24 août, l’Initiative Communiste-Ouvrière écrivait dans un communiqué à propos de la chute de Kadhafi « la fin d’un dictateur, pas de la dictature« . Les premiers éléments publiés par la presse sur le nouveau régime du CNT en Libye montrent à quel point, la chute d’un dictateur ne signifie en rien la fin d’un régime dictatorial.

A propos du CNT tout d’abord, cet article du Figaro publié le 2 septembre montre la nature de cet coalition hétéroclite, rassemblant d’anciens sbires du régime de Kadhafi et des militants islamistes :

Rencontre avec le nouveau gouverneur militaire de Tripoli qui a participé en première ligne à la prise de la capitale.

Les révolutions produisent parfois des rapprochements surprenants. Ancien djihadiste en Afghanistan, militant islamiste pourchassé par la police libyenne, recherché, arrêté et sans doute torturé par la CIA avant d’être livré à Kadhafi, Abdel Hakim Belhaj, nouveau gouverneur militaire de Tripoli, se présente aujourd’hui comme un allié de l’Otan et des Occidentaux, et ne tarit pas d’éloges sur la France. Mais ses liens passés avec le djihad international et, réels ou supposés, avec al-Qaida, ont déjà été dénoncés comme le signe d’un début de mainmise des islamistes sur la révolution libyenne.

Lire la suite