Archives de Tag: Danemark

Le fanatisme a encore tué au Danemark

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le fanatisme a encore tué au Danemark.L’attentat dirigé contre l’artiste suédois Lars Vilks, a tué un documentariste qui se trouvait sur les lieux et blessé trois policiers. Lars Vilks fait partie de la liste des cibles prioritaires d’Al-Qaeda contre lequel, plusieurs attentats ont déjà été déjoués. Puis, une seconde fusillade à tué un autre homme qui participait à la sécurité d’une cérémonie dans une synagogue et blessé deux autres policiers. La première attaque visait un débat sur la liberté d’expression. La seconde, une cérémonie religieuse juive. Voilà leurs cibles : la liberté et les juifs. Après Toulouse, Bruxelles et Paris, Copenhague,…

L’initiative communiste-ouvrière condamne fermement les attentats antisémites et les attaques contre la liberté d’expression et présente ses condoléances aux proche des victimes.

Après les élections européennes

Article paru dans « Communisme-Ouvrier » n°44, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Ceux qui ont tout fait pour rendre l’Union européenne détestable se plaignent de ce qu’un parti anti-européen arrive en tête des élections européennes… Le premier ministre qui mène une politique policière, raciste et anti-ouvrière, s’étonne qu’un parti policier, raciste et anti-ouvrier ait surclassé le sien.

Le système électoral français, conçu pour protéger les partis en place, a permis d’amortir le choc lors des municipales. Les élections européennes donnent une image à la fois plus réaliste et autrement déformée des rapports de force politique. Avec 4 147 212 voix, le Front national est incontestablement en tête, loin devant le parti socialiste et ses alliés écologistes. Mais cette fois, le système électoral permet à ces voix, qui représentent en réalité 8,1% de la population adulte du pays, d’obtenir 26% des suffrages exprimés et un tiers des députés européens.

Lire la suite

Mobilisation mondiale pour des salaires décents dans les fast-foods

Les Nouvelles, 9 mai 2014 :

Le mouvement des employés de fast-foods aux États-Unis devrait prendre une nouvelle ampleur le 15 mai, avec des actions de soutien dans de nombreux pays.

Ce devrait être le plus grand mouvement de grève jamais observé dans les fast-foods. Jeudi 15 mai, des actions sont prévues dans une trentaine de pays contre la précarité que subissent les salariés des grandes chaînes de restauration rapide. Il s’agit plus particulièrement de soutenir les salariés aux États-Unis qui réclament un salaire minimum de 15 dollars de l’heure – soit le double du salaire moyen actuel.

Lire la suite

Vidéos du 1er Mai 2014

Première série de vidéos des manifestations du 1er Mai 2014 à travers le monde :

Athènes (Grèce) :

Lire la suite

En Europe, une femme sur trois victime de violences

Les chiffres font froid dans le dos ! Une femme sur trois vivant dans l’Union européenne (UE) a été victime de violences physiques ou sexuelles au moins une fois dans sa vie depuis l’âge de 15 ans, selon une étude publiée mercredi par l’Agence européenne (*) des droits fondamentaux (FRA), la plus vaste jamais réalisée.

3645055_000-par2283337_640x280

Cela correspond à 62 millions de femmes dans l’Union européenne, alors que l’Agence estime qu’une femme sur 20 a été violée à l’âge de 15 ans ou plus. L’étude se fonde sur les témoignages dans les 28 pays de l’UE de 42 000 femmes, âgées de 18 à 74 ans, recueillis lors d’entretiens individuels réalisés en tête à tête entre mars et septembre 2012. «On a besoin d’agir. Trop de femmes souffrent en Europe!», a lancé le directeur de la FRA, le Danois Morten Kjaerum lors de la présentation du rapport. Les chiffres révélés par l’enquête ne peuvent et ne doivent tout simplement pas être ignorés», a-t-il insisté.

Troisième série de photos des manifestations du 1er Mai 2013

Troisième série de photos du 1er Mai 2013 à travers le monde (voir ici la première et la deuxième séries de photos).

Aarhus (Danemark) :

Aahrus

Asunción (Paraguay) :

Asuncion

Lire la suite

Le papetier français Sequana ferme trois usines.

La décision est à la hauteur des épreuves que rencontrent les industriels du papier, un secteur de plus en plus sinistré en Europe. Sequana, le numéro un français de cette profession, a décidé de fermer trois usines d’un coup, a-t-il annoncé jeudi 13 septembre. Une au Danemark, une autre en Grande-Bretagne, la dernière en Argentine. Cela ramènera de 25 à 22 le nombre de sites du groupe dans le monde. Au total, quelque 430 emplois vont disparaître.

Sequana estime que "depuis 2008, la demande de papiers graphiques baisse d'environ 6 % par an"

Sequana estime que « depuis 2008, la demande de papiers graphiques baisse d’environ 6 % par an »

« Nous aurions pu arrêter une machine ici, une autre là », explique Pascal Lebard, le directeur général de Sequana. C’est d’ailleurs ce qu’il a fait le mois dernier à Chartham, au Royaume-Uni, où seule une ligne de production a été stoppée.« Mais fermer des sites entiers permet de réduire les frais fixes de façon plus forte. Et face à la crise, il faut bien réagir. »

Le couperet est donc tombé sur Dalum au Danemark, Ivybridge au Royaume-Uni et Witcel en Argentine. Trois sites qui étaient devenus relativement petits. Leur capacité de production globale atteint 126 000 tonnes, soit environ 10 % de celle du groupe.

La France, elle, est épargnée cette fois-ci par le projet de Sequana, dont le Fonds stratégique d’investissement (FSI) est, depuis cet été, le premier actionnaire, avec 20 % du capital.

Lire la suite