Archives de Tag: Cupertino

Manifestation des employés en charge de la sécurité chez Apple

Mac Plus, 28 février 2014 :

En marge de l’assemblée des actionnaires qui se déroulera aujourd’hui à Cupertino (Californie), et devant les locaux d’Apple, se tiendra une manifestation bien particulière puisqu’elle concerne des employés de sociétés privées travaillant pour le compte d’Apple. La colère de ces salariés de l’ombre semble légitime : le niveau de leurs émoluments ne leur permettrait pas d’échapper à l’aide sociale complémentaire ou à la nécessité de recourir à l’équivalent de nos Restos du Coeur, afin de subvenir aux simples nécessités de base. Regroupés en un syndicat autonome, le SEIU , ces employés font aujourd’hui entendre leur voix.

Ce personnel de sécurité est pourtant un maillage essentiel de l’organisation d’Apple, permettant à la fois la protection individuelle de cadres importants de la société et la le confinement des informations sensibles à l’intérieur de l’enceinte de Cupertino. Mais voilà, si les Etats-Unis font parti de ces pays qui payent très bien les métiers très qualifiés (et les ingénieurs chez Apple en font parti), jusqu’à permettre d’atteindre un salaire médian national de presque 3000 dollars/mois, il en va tout autrement dès lors que ces postes ne demandent pas plusieurs années de formation, ce qui est souvent le cas des métiers du secteur de la sécurité.

Lire la suite

Publicités

Apple à nouveau épinglée pour les conditions de travail chez un sous-traitant chinois

Pegatron, fabricant de matériel électronique, qui devrait produire l’iPhone d’entrée de gamme que préparerait le géant de Cupertino, fait l’objet d’un rapport décapant d’une ONG. China Labor Watch l’accuse de violer des règles chinoises et internationales en matière de droit du travail.

jpg

Pegatron serait « pire » que Foxconn. Ce sous-traitant d’Apple, qui fabriquerait notamment les futurs produits « low-cost » de la marque à la Pomme, est sévèrement critiqué par l’ONG américaine China Labor Watch dans un rapport publié ce lundi. L’association, fondée en 2000, pointe de nombreuses irrégularités plus particulièrement trois usines du taïwanais Pegatron. Pour réaliser cette étude, l’ONG a dépêché des enquêteurs et interrogé plus de 200 personnes.  Lire la suite