Archives de Tag: CTPM

Luttes ouvrières dans le Pays de Montbéliard

L’Est Républicain, 22 juin 2015 :

Il y a bien entendu les extrémités. La fermeture annoncée du site d’Eiffage sur Technoland Étupes (une trentaine d’emplois) en est le parfait exemple. D’autant que la décision du groupe répond plus à une gestion par anticipation. S’ajoute à cela, sur la même zone, la disparition chez Gefco, là encore récemment officialisée, de 65 emplois sur un effectif d’un peu plus de deux cents personnes. En cause : la restructuration à l’œuvre au sein de l’ex-filiale logistique de PSA Peugeot-Citroën aujourd’hui détenue à 75 % par les Chemins de fer russes.

Autant de perspectives à même de mobiliser, bien entendu. Mais le climat social se mesure aussi à l’aune de ces mouvements qui se multiplient dans des sociétés où la menace sur l’emploi n’est pas aussi prégnante, voire absente au vu des résultats. C’est ainsi du côté de la CTPM, la société de transport de bus du pays de Montbéliard, filiale de Kéolis, que l’on embrayait les premiers au printemps dans un mouvement de grève. Lequel s’est terminé sur un accord de revalorisation des salaires de 1,16 % en 2015.

Lire la suite

Publicités

Pays de Montbéliard : Lutte pour les salaires à la CTPM

L’Est Républicain, 18 avril 2015 :

UN ACCORD a été trouvé jeudi soir entre la direction de Keolis Pays de Montbéliard et la CFDT sur la base d’une augmentation générale des salaires de +1,16 % en 2015. La signature de la CFDT suffit à valider ledit accord. Il ne mettra pas un terme au conflit salarial en cours chez Keolis Pays de Montbéliard. Le mouvement est reconduit ce lundi matin à l’appel de l’Unsa Satum. La CFDT se retire totalement du mouvement en cours.

Organisation majoritaire chez Keolis Pays de Montbéliard, l’Unsa Satum avait, suite à un constat de désaccord au niveau des négociations salariales, déposé une alarme sociale suivie d’un préavis de grève. La CFDT et la CGT s’étaient, quelques jours plus tard, engouffrées dans la brèche en déposant à leur tour une alarme sociale.

Lire la suite

CTPM : Le mépris de la direction

Dans le cadre des NAO (Négociations Annuelles Obligatoires), la direction de la CTPM (Compagnie des Transports du Pays de Montbéliard, groupe Keolis) a une nouvelle fois montré son mépris des travailleurs. Après plusieurs discussions, elle a indiqué « faire une avancée » en proposant de faire passer la hausse de salaire de 0,3% à 0,4% ! C’est-à-dire une hausse de 6 euros environ par mois pour les salariés !

En 2014, les travailleurs de la CTPM avait réussit à arracher une augmentation en débrayant, pendant deux mois, une heure tous les lundis matins et tous les vendredis après-midi d’abord, puis aussi les mercredis, face à une direction qui restait sourde à leurs revendications. Si la direction s’entête dans son mépris des salariés, il y a fort à parier que de nouveaux débrayages seront organisés. En tout cas, on commence à en parler sérieusement dans les dépôts.