Archives de Tag: Croix Rouge

«La Croix-Rouge devrait s’appliquer ses principes»

La Dépêche, 25 juin 2015 :

Aujourd’hui, les salariés de dix établissements de la Croix-Rouge Française en Midi-Pyrénées seront en grève. Ils espèrent une amélioration de leurs conditions de travail.

C’est une première dans la Ville rose : la Croix-Rouge se met en grève dès 8 heures du matin et toute la journée. Détérioration de leurs conditions de travail, réglementation générale non respectée, fermeture du centre social de la rue Raymond IV… la liste des protestations est longue. Entretien avec Joël Saint-Viteux, le délégué du personnel de 10 établissements «Croix-Rouge» sur Midi-Pyrénées.

Une grève de la Croix Rouge, c’est du jamais vu à Toulouse…

Oui, c’est vrai. Depuis cinq ans, on discute avec la direction et cela ne donne rien. Le débat, c’est terminé, nous passons à l’action.

Lire la suite

Le 25 juin : mobilisation des salariés de la santé et de l’action sociale

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Les 75.000 salariés des 38 hôpitaux de l’AP-HP montrent leur détermination pour garder leurs jours de RTT face aux attaques de Hirsch et aux politiques d’austérité. Les attaques contre les jours de RTT, pourtant de plus en plus nécessaires vu la dégradation des conditions de travail dans les hôpitaux, ne sont pas nouvelles. Que ce soit à l’hôpital spécialisé de Novillars dans le Doubs ou à celui de Caen dans le Calvados, ce sont ces jours de RTT, entre autres, que les directions ont attaqué pour faire des économies sur le dos des travailleuses et des travailleurs. Au-delà de l’AP-HP, c’est une lutte qui concerne tous les travailleurs : si Hirsch et Touraine parviennent à supprimer les jours de RTT aux salariés de l’AP-HP, les attaques sur le temps de travail se multiplieront dans tous les hôpitaux comme dans bien des entreprises, tant du secteur public que privé.

Plus généralement, cela fait des années que les secteurs de la santé et de l’action sociale sont touchés par les politiques d’austérité. Au nom de « retours à l’équilibre budgétaire », c’est des suppressions de lits et d’emplois dans les hôpitaux, et ce de Lille à Ajaccio, de Brest à Strasbourg. Dans l’action sociale, c’est des plans massifs de suppressions d’emplois et de licenciements. Ainsi dans le Loiret, les services de prévention spécialisée d’Orléans, de Montargis et de Pithiviers ont dû fermer suite à une réduction de 80% du budget du département ; en Seine-Maritime le nombre d’éducateurs de rue a été divisé par deux ; à Besançon, après des licenciements à la Mission Locale, c’est le service des correspondants de nuit qui doit fermer, et partout des fermetures de lits et de foyers, que ce soit pour les enfants ou les adultes.

Lire la suite

25 juin : Appel à la grève à la Croix Rouge

Appel de la CGT de la Croix Rouge à la grève le 25 juin 2015 :

xrouge

Voir le tract en PDF : Croix Rouge 25 juin-1

« De plus en plus de souffrance au travail chez les salariés des associations »

Marianne, 5 juin 2015 :

Frédéric Amiel est membre du syndicat Asso, une structure qui créée en 2010 et qui regroupe des salariés du secteur associatif. Il réagit après la révélation des entorses faites par la Croix-Rouge au droit du travail.

Marianne : La Croix Rouge a été récemment épinglée par l’Inspection du travail pour son « organisation du travail illégale, dangereuse et pathogène ». Fin 2013, c’était Emmaüs qui se faisait taper sur les doigts. En 2010, les salariés du Samu social de Paris se mettaient en grève pour que soit respecté le Code du travail. Que se passe-t-il dans le secteur associatif ?

Frédéric Amiel : Depuis quelques années, nous constatons de plus en plus de situations de souffrance au travail chez les salariés des associations. Quelle que soit l’association, il y a, de la part de l’employeur, une méconnaissance du droit du travail et une difficulté, pour le salarié souvent militant, de faire valoir ses droits. La pression est de plus en plus forte sur le secteur associatif. L’Etat a procédé à des coupes budgétaires qui ont eu deux conséquences : les subventions publiques aux associations ont été impactées, ainsi que celles des collectivités locales. Ces dernières ont donc arrêté de fournir certains services et ce sont les associations qui ont pris le relais. On demande beaucoup aux associations et donc aux salariés. Il n’est pas rare, par exemple, qu’un employeur fasse du « chantage affectif » à ses salariés. On fait comprendre aux personnes qu’elles sont dans une association et qu’elles n’ont donc pas à compter leurs heures. Et les salariés n’osent pas dire non… Ce n’est pas normal ! Nous avons monté le syndicat Asso en 2010 pour que les salariés défendent leurs droits et soient conscients que c’est une démarche légitime.

Lire la suite

La Roche sur Yon : Mobilisation des salarié(e)s de la Croix Rouge

Ma Ville, 8 janvier 2012 :

Une cinquantaine de salariés du centre de médecine physique et de réadaptation de la Croix-Rouge française de Saint-Jean-de-Monts ont manifesté hier, s’opposant au plan de sauvegarde de l’emploi qui touche leur établissement, prévoyant le licenciement de douze salariés.

« Même si notre établissement accuse un déficit de 175 000 € en 2011, il fonctionne bien, précise Bénédicte Herbreteau, déléguée syndicale CGT-FO. La Croix-Rouge est responsable de notre situation malgré les mises en garde du CE. »