Archives de Tag: Croatie

Rassemblement à Zagreb en soutien aux luttes en Bosnie

En attendant les manifestations prévues ce jeudi à Zagreb et samedi à Osijec (Slavonie), un rassemblement a eu lieu hier, mercredi 12 février, au centre de la capitale croate, pour mettre en avant la solidarité avec le soulèvement en Bosnie-Herzégovine.

"Vive la lutte de la classe ouvrière !"

« Vive la lutte de la classe ouvrière ! »

Publicités

Révolte sociale contre les dirigeants nationalistes

L’Humanité, 10 février 2014 :

Parti d’une manifestation de chômeurs, un mouvement qui traduit un immense ras-le-bol de la précarité, la mal-vie, des privatisations, déferle sur un pays ravagé par les orientations nationalistes et libérales de ses gouvernants.

Sous les symboles nationaux bosniaques, croates et serbes : "Un même but, une vie meilleure. Stop au nationalisme ! Les voleurs ne nous alièneront plus !

Sous les symboles nationaux bosniaques, croates et serbes :
« Un même but, une vie meilleure.
Stop au nationalisme !
Les voleurs ne nous alièneront plus !

Bosnie-Herzégovine, correspondance. «Qu’ils s’en aillent tous ! » Ce slogan fédère les dizaines de milliers de personnes qui manifestent depuis vendredi dans toute la Bosnie-Herzégovine. «Cela fait vingt ans que nous dormons, il est temps de se réveiller», expliquent des chômeurs de Tuzla. D’autres brandissent des pancartes : «Nous voulons le droit de nous soigner, le droit de manger, le droit de vivre.» Après les violents affrontements de vendredi, qui ont transformé les centres de Sarajevo et de Tuzla en véritables champs de bataille, des rassemblements pacifiques ont eu lieu durant le week-end, y compris dans de petites villes comme Konjic, Travnik, Bugojno ou Gornji-Vakuf. Partout, la revendication centrale est la même : la démission de l’ensemble des dirigeants du pays, à tous les échelons de pouvoir, des communes à l’État central.

Lire la suite

Nouvelles manifestations en Bosnie-Herzégovine

Le Courrier des Balkans, 9 février 2014 :

Des manifestations pacifiques ont lieu ce dimanche à Sarajevo, et dans plusieurs villes de Bosnie-Herzégovine, alors que les revendications des citoyens prennent l’allure d’un véritable programme politique de transition. Des manifestations de soutien sont prévues demain en Serbie et le week-end prochain en Croatie. De son côté, le Haut Représentant international en Bosnie a prévu de renforcer les troupes de l’Eufor, tout en admettant la nécessité de revoir les Accords de Dayton…

Tuzla, 9 février : "Des emplois pour les jeunes"

Tuzla, 9 février : « Des emplois pour les jeunes »

« Voleurs, démission, dehors ! »… Quelque 500 personnes se sont rassemblées ce dimanche en début d’après-midi à Sarajevo en face de la Présidence collégiale de la Bosnie-Herzégovine pour protester contre la situation économique et exiger la libération des manifestants interpelés ces derniers jours. Au fil des heures, la foule n’a cessé de grossir.

Lire la suite

Appel à des manifestations en Croatie

Après Belgrade, c’est en Croatie qu’apparaissent des appels pour rejoindre les ouvriers et les chômeurs de Bosnie-Herzégovine dans leur lutte contre le chômage, les privatisations et les politiciens corrompus.

Sous les symboles nationaux bosniaques, croates et serbes : "Un même but, une vie meilleure. Stop au nationalisme ! Les voleurs ne nous alièneront plus !

Sous les symboles nationaux bosniaques, croates et serbes :
« Un même but, une vie meilleure.
Stop au nationalisme !
Les voleurs ne nous alièneront plus !

Appel à une manifestation à Zagreb le jeudi 13 février (18 heures Cvjetni trg) :

Les travailleurs, les chômeurs, les jeunes et la population en général de Bosnie-Herzégovine nous ont donné ces derniers jours un exemple de la façon dont nous pouvons hardiment et courageusement lutter pour nos droits et une société meilleure. En Croatie, il y a un demi-million de chômeurs, de nombreux jeunes n’ont pas d’emploi, les gens fouillent dans les poubelles pour se nourrir, de plus en plus de gens tombent dans l’esclavage de l’endettement, la corruption est partout, les criminels de la privatisation sont restés impunis et la démocratie que nous avons n’est qu’une blague.

Lire la suite

Quelques nouvelles de Bosnie-Herzégovine

Quelques informations reçues par téléphone vers midi sur le mouvement de révolte en Bosnie-Herzégovine :

– Plusieurs arrestations cette nuit à Tuzla dans les milieux antifascistes, anarchistes et d’extrême-gauche.

Tuzla : "Ce n'est pas une manifestation, c'est une révolution"

Tuzla : « Ce n’est pas une manifestation, c’est une révolution »

– De nouvelles manifestations sont prévues dans de nombreuses villes ce samedi 8 février à partir de 13 heures. Il est à noter qu’un appel circule aussi pour une manifestation de soutien à Zagreb (Croatie). A noter que l’idée d’un appel à une grande manifestation à Tuzla a été rejetée par les manifestants de Tuzla qui affirment que le meilleur soutien n’est pas de manifester à Tuzla mais d’étendre le mouvement à travers tout le pays.

Lire la suite

Manifestation pro-mariage gay en Croatie

Une Croate partisane du mariage homosexuel manifeste à Zagreb le 29 novembre 2013

Une Croate partisane du mariage homosexuel manifeste à Zagreb le 29 novembre 2013

Plus d’un millier de Croates ont manifesté samedi sans incident à Zagreb contre la tenue dimanche d’un référendum réclamé par des ONG conservatrices contre le mariage homosexuel en Croatie, un scrutin dénoncé comme discriminatoire par des militants des droits de l’Homme.

Bravant la pluie, les manifestants se sont réunis en centre-ville avant de marcher jusqu’au siège du Parlement, sous le mot d’ordre «la Constitution n’est pas un jouet».

La question de savoir si le mariage doit être défini par la Constitution comme «l’union entre un homme et une femme» divise ce pays de 4,2 millions d’habitants, où l’Église catholique – qui a donné son plein soutien à l’organisation de cette consultation populaire -, joue un rôle très important. Lire la suite

Croatie : l’aéroport de Zagreb fermé pour cause de grève

Le Courrier des Balkans, 22 novembre 2013 :

Aucun vol commercial ne pourra être assuré avant le week-end dans le plus grand aéroport du pays. Les travailleurs reprochent au groupe Aéroports de Paris, principal actionnaire des installations aéroportuaires, de ne pas respecter le loi du travail et certaines clauses de la convention collective.

Plus de 90% des employés de l’aéroport de Zagreb ont répondu à l’appel des quatre syndicats et bloquent les locaux depuis ce jeudi 21 novembre à 10h00. La grève durera jusqu’à ce vendredi 22 novembre à 23h59. Aucun vol commercial ne sera assuré jeudi, tandis que vendredi seuls les urgences médicales, les avions militaires et gouvernementaux pourront décoller de la capitale croate.

Lire la suite