Archives de Tag: crime d’honneur

Rassemblement contre les violences faites aux femmes à Sanandaj

Ce jeudi 19 novembre, à l’approche de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, des femmes et des hommes se sont rassemblés aux alentours de Sanandaj (Kurdistan d’Iran) pour dénoncer les violences faites aux femmes et les crimes dit « d’honneur ». Des roses rouges ont été déposées en mémoire d’une jeune femme victime d’un meurtre dit « d’honneur ».

sanand1 Lire la suite

Publicités

Doubs : une lycéenne battue par son père et ses frères pour avoir envoyé un MMS amoureux

Une lycéenne de 17 ans a été battue par son père et ses deux frères après avoir été surprise en train d’envoyer un MMS amoureux.

7766204116_photo-d-illustration-d-une-femme-en-train-d-envoyer-un-sms-a-singapour-le-21-juin-2012

La jeune fille a été battue au nom « de l’honneur de la famille ». Âgée de 17 ans, elle a été surprise en train d’envoyer un MMS amoureux à son petit-ami. Dans le message, une photo d’elle en soutien-gorge.

Les faits ont eu lieu dans la soirée du 21 octobre, au domicile familial de Valentigney, dans l’agglomération de Sochaux-Montbéliard (Doubs). En voyant le MMS, son père et ses deux frères se sont mis en colère. Le lendemain, l’adolescente s’est présentée dans un hôpital, où elle a été vue par une assistante sociale qui l’a placée en foyer. Elle présentait de nombreuses traces de coups, notamment des hématomes au visage, et s’est vu délivrer 15 jours d’Interruption temporaire de travail (ITT). Lire la suite

Crime d’honneur. Afghanistan: un père exécute sa fille pour venger l’honneur de la famille

Halima est agenouillée, devant plus de 300 personnes au coeur du village isolé de Kookchaheel, au nord-ouest de l’Afghanistan. Agée d’une vingtaine d’années, elle porte un long tchador et attend son heure. Une prière funèbre est prononcée puis son père, placé cinq mètres derrière elle, tire trois balles avec une kalachnikov. Elle s’effondre. Son frère vient pleurer sa mort brutale, devant la foule impassible. 

Fin avril, c'est devant 300 villageois qu'un Afghan a exécuté de trois balles de kalachnikov sa propre fille, coupable d'avoir voulu s'enfuir avec un cousin et ainsi «bafoué l'honneur» de sa famille.

Fin avril, c’est devant 300 villageois qu’un Afghan a exécuté de trois balles de kalachnikov sa propre fille, coupable d’avoir voulu s’enfuir avec un cousin et ainsi «bafoué l’honneur» de sa famille.

Pour le tireur, sa fille avait déshonoré la famille en abandonnant son mari, tentant de fuir avec son cousin. L’histoire commençait à faire du bruit au village, il fallait rétablir l’ordre.

La scène filmée, personne arrêté

Selon l’organisation Amnesty International, cette exécution d’un autre temps a eu lieu le 22 avril dernier, plus de onze ans après la chute du régime intégriste des talibans, tristement célèbre pour ses exécutions publiques de femmes. Cette nouvelle affaire de «crime d’honneur» en Afghanistan suscite d’autant plus l’indignation que personne n’a jusqu’ici été arrêté. Pourtant, tout a été filmé.
Lire la suite

Une femme enceinte tuée et brûlée en Jordanie

24 heures, 14 avril 2013 :

Une jeune femme a été retrouvée la tête tranchée et le corps brûlé à l’est d’Amman en Jordanie. Son ventre a été découpé. Elle était enceinte de quatre mois.

Une femme d’une vingtaine d’années, enceinte de quatre mois, a été sauvagement tuée et son corps brûlé, a indiqué dimanche la police jordanienne, en précisant qu’il pourrait s’agir d’un «crime d’honneur»

«Nous avons trouvé le corps de la femme à l’aube à Rousseifeh (à l’est d’Amman). Sa gorge a été tranchée de manière horrible. Le corps a été brûlé après le meurtre», a déclaré un porte-parole de la police.

Lire la suite

Liban : Le crime d’honneur supprimé du code pénal

Le commerce du Levant, 5 août 2011 :

Le Parlement a approuvé la suppression de l’article 562 du code pénal se rapportant aux crimes d’honneur, lors de sa séance législative.

Cet article accordait des « circonstances atténuantes » à l’individu qui tuerait l’un des membres de sa famille pour avoir eu « un rapport sexuel illicite ou qu’il trouverait dans une situation apparemment compromettante ».

Lire la suite

Iran : Un basidj tue sa fille de 16 ans

Révolution en Iran, 6 juin 2011 :

Une jeune fille de 16 ans a été tuée dans un village de Zarin Shahr en Iran à cause de l’intolérance de son père. Son seul « crime » fut de rentrer chez elle avec un retard de 30 minutes et son père l’a soupçonnée d’avoir eu des relations sexuelles avec le fils du voisin. Le père, Hossein Izad Panah, est un membre actif des forces paramilitaires du Basidj.

Dans la nuit du meurtre, la jeune fille innocente est rentrée avec 30 minutes de retard de la maison d’une copine avec qui elle préparait une recherche pour l’école. A son retour, elle a du faire face à la colère de son père qui l’a tuée avec l’avoir battue et causé de multiples blessures à la tête (Zanan-e Iran, 4 juin 2011).

L’indignation d’un village palestinien met fin à l’indulgence pour les crimes d’honneur

Le Monde, 20 mai 2011:

La mobilisation des habitants de Sourif après l’assassinat d’une jeune étudiante a poussé l’Autorité palestinienne à amender la législation.


Dans les annales du « printemps arabe », aux côtés du Caire, de Benghazi, de Deraa et de Sidi Bouzid, il faudra trouver une petite place pour Sourif, un bourg de Cisjordanie, à l’ouest d’Hébron. Révulsés par l’assassinat d’une jeune fille à la réputation exemplaire, Ayah Baradeya, noyée par son oncle qui désapprouvait son projet de mariage, les 15 000 habitants se sont soulevés à la manière des révolutionnaires arabes. Deux semaines de manifestations et de mobilisations sur Internet ont forcé l’Autorité palestinienne à amender la législation qui accorde une quasi-impunité aux auteurs de ce genre d’actes, abusivement qualifiés de « crimes d’honneur ».

Lire la suite