Archives de Tag: Courbevoie

La lutte continue chez Carrefour market

Le Parisien, 30 mars 2015 :

Courbevoie, samedi. Les salariés en grève sont passés dans les rayons du magasin du centre commercial Charras, en demandant aux clients de soutenir leur mouvement.

Ils font grève quelques heures tous les week-ends depuis le 6 février, dans plusieurs magasins de la région parisienne

Publicités

Courbevoie : Animateurs en grève pour dénoncer le manque d’effectifs

Le Parisien, 26 mars 2015 :

Courbevoie, hier. Une délégation d’animateurs a été reçue en mairie en début d’après-midi, à l’issue de la manifestation qui a réuni près de 200 personnes.

Ils étaient près de 200 à manifester dans les rues de Courbevoie hier. Les animateurs des centres de loisirs de Courbevoie étaient en grève.

Résumé des 129ème et 130ème jours de grève des postiers du 92

Résumé du 129ème jour de grève des postiers du 92 (jeudi 5 juin 2014)

91-92-Paris 15 : connexion établie

Dans la matinée, des interventions ont de nouveau eu lieu dans plusieurs bureaux à la fois : Neuilly, Colombes et Courbevoie. En se répartissant entre plusieurs centres en début de matinée, l’objectif était comme lors des 2 précédentes journées de populariser au maximum le rassemblement de mercredi prochain 18h30 devant le Siège social. Dans les trois bureaux, l’écoute a été attentive, en particulier à Colombes où les collègues ont même dit qu’ils auraient aimé qu’elle dure plus longtemps !

PTTphoto(15)

Rassemblement au Siège des grévistes des 3 départements

Les grévistes se sont ensuite dirigés vers le Siège de La Poste, où ils avaient RDV avec les facteurs du 91 et de Paris 15. Plus de 150 factrices et facteurs en grève reconductible issus de 3 départements différents se sont retrouvés sous les fenêtres de la direction. Même si c’est sur une petite échelle, c’est la première fois depuis une quinzaine d’années qu’une telle convergence a lieu, du moins en Région Parisienne.

Lire la suite

Après trois mois de grève, soutenons les postiers du 92 !

Pétition du Comité de grève des postiers du 92 :

Les facteurs de Rueil-Malmaison, La Garenne-Colombes/Bois-Colombes, Gennevilliers, Courbevoie et d’autres centres de distribution du courrier des Hauts-de-Seine sont en grève depuis le 29 janvier. Le conflit a démarré à Rueil-Malmaison : 87% des facteurs de ce bureau se sont mobilisés pour défendre le droit de leur collègue à pouvoir continuer à travailler à leurs côtés. Face à l’intransigeance de La Poste, le conflit s’est étendu, et ce qui est en jeu aujourd’hui, c’est également la bataille contre les suppressions d’emplois dans les différentes centres postaux concernés par la grève. Le mouvement a eu un écho dans d’autres métiers de La Poste et au-delà des frontières du 92.

Après avoir mis plus de 2 mois à accepter la négociation, la Poste refuse aujourd’hui obstinément de discuter sérieusement d’un compromis avec les grévistes et fait traîner les pourparlers en longueur, espérant épuiser les facteurs. Au lieu de choisir la voie de la discussion et de la prise en compte des demandes des facteurs, la direction engage des procédures disciplinaires et menace de licenciement 5 représentants départementaux et locaux de SUD Activités Postales 92.

Lire la suite

Résumé des 87ème, 90ème et 91ème jours de grève des postiers du 92

Résumé du 87ème jour de grève des postiers du 92 (vendredi 25 avril 2014)

Coup de pression patronal dans la négociation

Les négociations ont commencé au 65ème jour de grève : la Poste ne les avait engagées qu’à contrecœur. À près de 3 mois de grève et après 3 semaines de négociations au ralenti, les postiers du 92 tentent d’accélérer la fin du conflit.

ptt-IDFDes grévistes supplémentaires sur le 92

Le taux de grève à Courbevoie a constitué une bonne surprise : on savait que suite à la prise de parole de mardi dernier il y aurait des grévistes supplémentaires. Ce sont finalement 19 facteurs qui étaient en grève ce vendredi (10 de plus que les 9 qui sont en reconductible depuis le 11 février). Ce sont à la fois des questions d’ordre local (suppressions de places de parking, attitude détestable des chefs) et la volonté de renforcer le mouvement qui ont motivé l’augmentation du taux de grève.

Lire la suite

Résumé des 70 et 71èmes jours de grève des postiers du 92

Résumé du 70ème jour de grève des postiers du 92 (mardi 8 avril 2014)

La direction veut croquer Rueil, les grévistes restent fermes

Le nombre de grévistes s’est maintenu à Rueil, Courbevoie, La Garenne, Fontenay et au CTED, il a légèrement baissé à Gennevilliers mais la grève y reste majoritaire à 65%. Le nombre de grévistes a augmenté à Bois-Colombes et à Asnières, où des délégations de grévistes ont effectué des prises de parole spécialement à l’occasion des entretiens préalable au licenciement visant Mohamed d’Asnières et Thibault de Bois-Colombes.

PTTphoto(4)

Visite à Paris 5-6
Le gros des grévistes s’est rendu ce matin à Paris 5-6. La prise de parole a duré une heure durant laquelle la quasi-totalité des facteurs a écouté attentivement. Ce bureau va être visé par une réorganisation à la rentrée 2014. Les grévistes du 92 ont lancé l’idée d’une Assemblée Générale de postiers au niveau de la Région Parisienne à cette période pour discuter des possibilités d’action commune, syndiqués et non-syndiqués, quel que soit le département ou le métier.

Lire la suite

Résumé du 69ème jour de grève des postiers du 92 (lundi 7 avril 2014)

La grève persiste, les négociations reprennent

La séance de négociations de vendredi s’était terminée sur une menace à peine voilée de la direction : « cette version du protocole de fin de conflit est la dernière, c’est à prendre ou à laisser. » Malgré ce type de menaces, la force persistante de la grève oblige la direction à rester à la table des négociations.

PTT

La grève tient

A Rueil, Courbevoie, au CTED, le taux de grève reste inchangé. La grève est redevenue minoritaire à Fontenay mais franchit son premier week-end en majoritaire à Gennevilliers (à 75%). Les grévistes d’Asnières, qui se sont mis en mobilisation essentiellement contre les procédures de licenciements, sont eux aussi quasi-majoritaires (entre 45 et 50%) ce lundi. Au final, en entamant des procédures disciplinaires, la direction a plutôt renforcé la grève qu’elle ne l’a affaibli… En une semaine, on est passés d’une grève majoritaire sur 2 bureaux à une grève majoritaire sur 3 voire 4 établissements, après plus de 60 jours de grève. Dans la foulée de l’AG les grévistes ont organisé une opération escargot de Gennevilliers à Nanterre. Le convoi de grévistes armés de leurs klaxons et de casseroles a entouré la DOTC puis a escorté la délégation qui est allée négocier avec la direction départementale.

Lire la suite