Archives de Tag: Commune de Paris

18 mars 1871 : Proclamation de la Commune de Paris

Alors que gouvernement et patronat veulent nous ramener au XIXème siècle, il est intéressant de revenir sur les luttes révolutionnaires qui ont fait la force du mouvement ouvrier.

Code19

Le 18 mars 1871, alors que Tiers veut désarmer la garde nationale, la population de Paris se soulève et proclame la Commune de Paris. Ce sera la première expérience d’exercice du pouvoir par la classe ouvrière, réprimée dans le sang le 28 mai 1871.

Lire la suite

Publicités

Révolution, socialisme et pouvoir ouvrier

Texte d’introduction à une réunion publique organisée par l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Sous l’influence du stalinisme, de la social-démocratie et d’autres courants du nationalisme de gauche, la question du socialisme s’est trop souvent limitée à une question de nationalisations. La forme juridique de la propriété (privée ou d’Etat) a ainsi remplacée dans une bonne partie de la gauche radicale et même l’extrême-gauche la question de la classe dirigeante.

C’est ainsi que la majorité des courants se réclamant du trotskisme ont ajouté le qualificatif « d’ouvrier » (« dégénéré » ou « déformé » selon les tendances) pour caractériser des régimes où jamais la classe ouvrière n’a pris ou même approché le pouvoir. Or, la première question lors de toute révolution est celle du pouvoir. Si, pour les révolutions de palais il s’agit de savoir quelle clique prend le pouvoir, dans une révolution sociale, la question qui est posée est celle de la classe qui a le pouvoir. La première étape dans la destruction du système capitaliste et de la construction du socialisme, c’est la prise du pouvoir par la classe ouvrière. Sans prise de pouvoir par la classe ouvrière, toutes les expropriations, nationalisations, expériences autogestionnaires et autres « mesures socialistes » ne sauraient être, au mieux, que des adaptations au système capitaliste, qui, non seulement ne brisent en rien l’exploitation, mais ne garantissent même pas une amélioration des conditions de vie des travailleurs. Aujourd’hui comme hier, des régimes violemment anti-ouvriers disposent parfois de larges secteurs nationalisés ou sous contrôle étatique. Lire la suite

18 mars 1871 : Proclamation de la Commune de Paris

Le 18 mars 1871, les ouvriers de Paris prennent le pouvoir et proclament « La Commune », elle durera jusqu’au 28 mai, succombant sous les coups de la répression. Plus qu’une des nombreuses pages héroïques des luttes révolutionnaires de la classe ouvrière, La Commune de Paris est la première réponse, non pas théorique mais dans les faits, de ce qu’est la réalité du pouvoir ouvrier, non pas la vieille machine d’Etat de la bourgeoisie repeinte en rouge, mais sa destruction et la mise en place de nouveaux organes de pouvoir, la révocabilité des élu(e)s, l’abolition de l’armée permanente, le versement à tout mandaté politique d’un revenu équivalent au salaire moyen d’un ouvrier, etc.

A l’heure où, de l’Afrique à l’Amérique, en passant par le Moyen-Orient, l’Asie et l’Europe, des millions et des millions de gens cherchent une alternative pour en finir avec le capitalisme, ses crises et ses souffrances, l’expérience de la Commune de Paris reste d’une brûlante actualité. La révolution, pour vaincre, pour apporter le pain, la liberté et la dignité humaine, ne peut se contenter de mettre les Frères Musulmans et des militaires sur le siège de Moubarak, les islamistes sur celui de Ben Ali, ou tout autre force bourgeoise à la place d’une autre. C’est bien la machine d’Etat de la bourgeoisie qu’il faut briser, la remplacer par le pouvoir des conseils de travailleuses et de travailleurs, bref construire une forme nouvelle de pouvoir, un Etat du type de celui de la Commune.

Lire la suite

8 mars à Audincourt : Conférence « les femmes et la commune de Paris »

Le 8 mars, journée internationale de la femme, l’association l’Atelier
organise à Audincourt une conférence-débat sur le rôle joué par les femmes
dans la Commune de Paris en 1871  :
– quel fut l’apport des femmes à la Commune ?
– quelle fut la contribution de la Commune à l’émancipation des femmes ?

Commune de Paris : Une séance du Club des Femmes dans l'église Saint-Germain

Claudine REY, co-présidente de l’Association des Amis de la Commune animera
la conférence qui se déroulera à 20 H 15, au Studio des 3 Oranges, Allée de
la Filature, Audincourt

Lire la suite

18 Mars 1871 : Les ouvriers prennent le pouvoir à Paris

« Le philistin social-démocrate a été récemment saisi d’une terreur salutaire en entendant prononcer le mot de dictature du prolétariat. Eh bien, messieurs, voulez-vous savoir de quoi cette dictature a l’air ? Regardez la Commune de Paris. C’était la dictature du prolétariat. » (F. Engels)

Il y a 140 ans, le 18 mars 1871 était proclamée la Commune de Paris. pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, la classe ouvrière prenait le pouvoir politique.

Extraits de l’analyse de Marx sur la Commune de Paris, « La guerre civile en France » :

À l’aube du 18 mars, Paris fut réveillé par ce cri de tonnerre : Vive la Commune ! Qu’est-ce donc que la Commune, ce sphinx qui met l’entendement bourgeois à si dure épreuve ?

Les prolétaires de la capitale, disait le Comité central dans son manifeste du 18 mars, au milieu des défaillances et des trahisons des classes gouvernantes, ont compris que l’heure était arrivée pour eux de sauver la situation en prenant en main la direction des affaires publiques… Le prolétariat… a compris qu’il était de son devoir impérieux et de son droit absolu de prendre en main ses destinées, et d’en assurer le triomphe en s’emparant du pouvoir.

Mais la classe ouvrière ne peut pas se contenter de prendre tel quel l’appareil d’État et de le faire fonctionner pour son propre compte.

Lire la suite