Archives de Tag: colonialisme

Événements de Chalvet : point d’orgue des luttes syndicales

Martinique 1ere, 14 février 2016 :

Quarante-deux ans après la tuerie de Chalvet, le 14 février 1974, qui a coûté la vie à Rénor Ilmany, les militants de l’époque se souviennent. Maurice Vénite a participé à l’émergence de ce mouvement social. Pour lui, c’est une action globale qui a conduit à ces événements.

Le 14 février représente chez nous une date bien plus funeste que la fête des amoureux. Souvenez vous : le 14 février 1974 dans une effervescence sociale exacerbée, un ouvrier du secteur des bananeraies, Rénor Ilmany, 55 ans, qui revendiquait notamment des augmentations de salaires, la suppression totale des produits toxiques et l’amélioration de leurs conditions de travail est tué par les gendarmes sur le plateau de Chalvet à Basse-Pointe.

Lire la suite

Publicités

17 octobre 1961 : Massacre dans les rues de Paris

Il y a cinquante ans, le 17 octobre 1961, la police française, sous les ordres du préfet de police de l’époque à Paris, Maurice Papon, allait commettre la plus sanglante des répressions d’Europe occidentale de l’après-guerre.

Le 5 octobre, la Préfecture décide d’un couvre-feu à l’encontre des travailleurs algériens vivant à Paris et banlieue :

« Dans le but de mettre un terme sans délai aux agissements criminels des terroristes, des mesures nouvelles viennent d’être décidées par la préfecture de police. En vue d’en faciliter l’exécution, il est conseillé de la façon la plus pressante aux travailleurs algériens de s’abstenir de circuler la nuit dans les rues de Paris et de la banlieue parisienne, et plus particulièrement de 20h30 à 5h30 du matin. (…) D’autre part, il a été constaté que les attentats sont la plupart du temps le fait de groupes de trois ou quatre hommes. En conséquence, il est très vivement recommandé aux Français musulmans de circuler isolément, les petits groupes risquant de paraître suspects aux rondes et patrouilles de police. Enfin, le préfet de police a décidé que les débits de boissons tenus et fréquentés par les Français musulmans d’Algérie doivent fermer chaque jour à 19 heures. »

Lire la suite