Archives de Tag: CMT

À 600 mètres sous terre, la grève de mineurs marocains

Observer France 24, 13 mai 2016 :

Un sit-in à plus de 600 mètres sous terre. Depuis plus d’une semaine, une centaine de mineurs manifestent au fond d’une mine de la région de Khénifra au centre du Maroc, dans des conditions de sécurité dangereuses. Un moyen de porter leur message : ils réclament notamment une amélioration de la sécurité de leur travail quotidien sur ce site.

Le groupe de mineurs a entamé cette grève inédite le 2 mai dernier dans la mine de Jbal Aouam. Ce site est géré par la Compagnie minière de Touissit (CMT) et produit notamment du plomb, du zinc et l’argent.

Lire la suite

Ile Maurice : « This is what a capitalist society looks like »

Le journal Elle  et The Fawcett Society ont lancé une campagne visant à promouvoir le féminisme grâce à des t-shirts où l’on peut lire le slogan « This is what a feminist looks like » (« C’est à ça que ressemble une féministe »). Ces t-shirts sont produits à l’usine CMT de l’Ile Maurice par des ouvrières immigrées bangladaises payées moins de 0,85 euros de l’heure. Les ouvrières se sont mises en grève pendant trois jours suite à la disparition d’une de leurs collègues et pour l’amélioration de leurs conditions de travail. Le 2 avril, les forces de répression ont violemment mis fin à la grève, et au moins 69 ouvrières ont été arrêtées, licenciées et expulsées vers le Bangladesh.

Répression de la grève des ouvrières de CMT le 2 avril : « this is what a capitalist society looks like »

Screen shot 2015-04-03 at 12.35.49.jpg Lire la suite

Maurice : Expulsion d’ouvrières bangladaises pour fait de grève

L’Express, 6 avril 2015 :

Le journal anglais Mail Online n’a pas manqué de souligner l’ironie de la situation. Plusieurs travailleuses bangladaises qui ont fabriqué des t-shirts qui comportent des slogans féministes ont été déportées manu militari par les autorités mauriciennes cette semaine. Ces vêtements, qui arborent le slogan «This is what a feminist looks like», ont été portés par des personnalités anglaises, dont le leader du Labour Edd Milliband, son adjointe, Harriet Harman, ou encore le Deputy Prime Minister, Nick Clegg.

Conditions de travail «inhumaines»

Le journal précise que les ouvrières qui ont maintenu la grève «pour dénoncer leurs conditions de travail» clament avoir été chargées par les forces de l’ordre et battues. Selon le site anglais, 69 d’entre elles ont déjà été déportées, tandis que des «centaines craignent de connaître le même sort».

Lire la suite

Grève à la CMT: 20 ouvrières expulsées

L’Express, 2 avril 2015 :

La grève des 1 300 ouvrières bangladaises de la Compagnie mauricienne de textile (CMT) a connu un dénouement brutal, ce jeudi 2 avril. Des éléments de la police régulière, de la Special Supporting Unit et de la Special Mobile Force ont procédé à l’arrestation de plusieurs grévistes vers les 14 h 30.

Certaines de ces femmes ont été empoignées de manière assez brutale et précipitées dans des véhicules des forces de l’ordre. Dans la confusion, des coups auraient été échangés de part et d’autre. Il y aurait eu une vingtaine d’arrestations.

Lire la suite

Lutte de classes en Martinique

Dom Actu, 18 avril 2011 :

Si le conflit dans les hôtels Karibéa s’est terminé ce week-end avec la signature d’un protocole de fin conflit, d’autres mouvements sociaux perdurent.

Tout d’abord à EDF. Cela fait presque qu’un mois que les grévistes sont mobilisés. Ils réclament toujours une prime de vie chère équivalente à celle des fonctionnaires. Ce week-end, les agents martiniquais étaient avec leur collègues de Guadeloupe pour décider de la suite à donner au mouvement. La direction nationale a elle accepté de recevoir une délégation Fédération Nationale Mines Energie CGT.

Lire la suite