Archives de Tag: Cevital

Michelin Algérie : 600 travailleurs licenciés en 5 minutes

Maghreb Émergent, 11 juin 2013 :

C’est sur le parking de l’usine de fabrication de pneumatiques de Bachdjerrah, à l’est d’Alger, que les 600 salariés de Michelin Algérie ont appris la nouvelle. Leur entreprise a été rachetée par Cevital, premier groupe privé algérien spécialisé dans l’agroalimentaire, qui ne poursuivra pas l’activité industrielle pneu. Les bruits couraient dans la presse depuis le début de la matinée mais les supérieurs leur avaient dit de « ne pas s’inquiéter », a confié à Maghreb Emergent un des salariés de la Société Michelin Algérie. Quelques heures plus tard, ils apprennent cependant que l’usine s’arrêtera le 31 octobre 2013 et leur travail avec. L’annonce faite par le directeur général de Michelin, Igor Zyemit, à l’aide d’un haut-parleur aura duré cinq minutes. Cinquante ans de production liquidés en cinq minutes. Six cent personnes remerciées en cinq minutes.

« Les détails » de l’opération ont ensuite été donnés par un autre directeur. « On nous a fait trois propositions », raconte le salarié. « Soit partir avec des indemnités équivalentes à un an de salaires pour les employés de moins de cinq ans d’ancienneté, à un an et demi de salaires pour ceux de plus de cinq ans et à deux ans et demi de salaires pour ceux de plus de dix ans. Soit accepter un poste chez Cevital au sein des unités industrielles actuelles ou en cours de développement en Algérie, pour les quelque 450 employés de la branche industrie. Soit poursuivre le même travail au sein de l’activité pneu chez Cevital, pour les salariés du service groupe rassemblant les métiers administratifs (commerce, logistique, finances, etc.) ».

Lire la suite

Publicités

Béjaia, ALGÉRIE. Soutien des camarades du PST aux travailleurs de Cevidal.

Lundi 7 mai 2012 :

Communiqué du PST Algérien en soutien aux travailleurs de Cevidal :

DÉCLARATION – APPEL A UN RASSEMBLEMENT DEVANT L’ENCEINTE DE L’ENTREPRISE CEVITAL* :

LE LUNDI 07/05/2012 à 12h00 pour exiger la réintégration des seize (16) travailleurs licenciés et qui sont en grève de la faim.

La gravité à laquelle se sont confrontés les travailleurs (es) de CEVITAL en grève de la faim depuis deux (02) semaines nous interpelle !

Ces derniers ont été licenciés abusivement et en violation des lois de la République. Leur seul tort est d’avoir protesté pour réclamer leurs droits les plus légitimes.

Nous, comité de solidarité avec les travailleurs grévistes de la faim, dénonçons avec fermeté la transgression des lois par le groupe CEVITAL à savoir la loi 90/11 relative aux relations de travail ou la loi 90/14 relative au droit syndical, et la convention de branches du secteur agroalimentaire signée lors de la tripartite en 2011.

A cet effet, le comité de solidarité aux grévistes de la faim appelle :
• Les forces sociales et politiques, (syndicats, partis politiques, mouvements associatifs et estudiantins), ainsi que les citoyens et citoyennes ;
• L’ensemble des candidats aux législatives.

*CEVITAL en question est un groupe agroalimentaire Privé Algérien. plus de 4000 ouvriers rien que pour l’unité de Béjaia.

La solidarité s’organise à Bejaïa autour des employés licenciés de Cevital

L’Expression, dimanche 29 Avril 2012 :

Ils entament leur sixième jour de grève de la faim aujourd’hui sans que le patron du plus grand groupe industriel privé, Cevital, réagisse.

Un grand mouvement de protestation s’apprête à se déclencher dans la maison de Cevital dans les tout prochains jours si le patron de cette entreprise ne réintègre pas dans l’immédiat les travailleurs licenciés. Alors que deux d’entre eux ont été évacués hier en extrême urgence à l’hôpital pour leur prise en charge médicale, la solidarité autour des grévistes de la faim s’organise et prend de l’ampleur. Elle a gagné les réseaux sociaux sur la Toile (Facebook, Twitter…), les associations locales de la société civile, les partis politiques, les candidats à la députation, les organisations syndicales, les deux Ligues des droits de l’homme, les travailleurs de Cevital qui n’attendent qu’un sursaut d’orgueil pour riposter de la plus belle manière …

Le groupe Cevital défraie sérieusement la chronique non seulement dans la capitale des Hammadites, mais au-delà. « Silence c’est la liquidation des travailleurs à ciel ouvert, halte à l’esclavagisme des temps modernes, Rabrab Issad, un richissime patron sans état d’âme, résistez chers grévistes, la victoire est plus proche que jamais… » sont, entre autres, quelques expressions postées sur la Toile. Cevital est désormais dans de sales draps. Le patron de Cevital peut-il encore rester insensible et inflexible ? Ira-t-il jusqu’au bout de sa logique de liquidation devant cet élan de solidarité sans précédent ? Quelles que soient sa position et l’issue de ce bras de fer, le groupe Cevital n’en sortira avec une image que plus ternie.

Lire la suite

Grève au complexe «Cevital» de Bejaia

L’Expression, 18 janvier 2012 :

Le complexe agroalimentaire de Bejaia, relevant du groupe privé «Cévital», a été paralysé mercredi par une grève générale de ses travailleurs, montés au créneau pour revendiquer de meilleurs salaires et surtout exiger la mise en place d’un syndicat propre à l’entreprise, a-t-on constaté.

Cette grève, une première depuis 1998, date de mise en fonction du complexe, a eu comme effet de geler l’activité des chaînes de production des unités de raffinage de sucre, d’huile et de margarine, selon les contestataires.

Lire la suite