Archives de Tag: Ceuta

Face aux racistes de Pegida et à l’Europe des barbelés

Ce samedi 6 février, les racistes de Pegida voulaient faire des marches dans plusieurs pays d’Europe pour appeler à la haine contre les réfugiés, les immigrés, leurs enfants et petits-enfants.

NPEFin

A Dresde (Allemagne), ils étaient entre 6.000 et 8.000 selon des camarades allemands et 1500 à Prague (Tchéquie). A Dresde, après une cérémonie à la synagogue, 3500 antifascistes ont manifesté contre l’extrême-droite tandis que des groupes de manifestants plus petits ont tenté de bloquer la marche raciste. Une vingtaine d’antifascistes ont été arrêtés. En France, ils étaient 35 néo-nazis à se rassembler à Saint-Brieuc face à 300 antifascistes. A Graz (Autriche) aussi,  comme à Birmingham,  les antifascistes étaient plus nombreux que les racistes.  A Amsterdam, des affrontements ont opposé racistes et antifascistes. Dans d’autres villes, comme à Barcelone (Espagne), à Ceuta (possession espagnole au Maroc) ou à Idemi (Grèce), des manifestations ont été organisées contre l’Europe des barbelées. 400 personnes ont également manifesté devant l’ambassade d’Espagne à Rabat pour réclamer l’ouverture des frontières à Ceuta et Melilla.

Lire la suite

Publicités

Les frontières meurtrières de l’Union Européenne

Avec les récents drames de Lampedusa et de Malte, les politiciens de l’Union Européenne ont versé des larmes de crocodiles, allant jusqu’à offrir la nationalité italienne aux morts de Lampedusa pour mieux expulser les survivants. Mais au-delà de ces deux tragédies, où le nombre de victimes a fait la une de l’actualité, ce sont 20.000 migrants et réfugiés qui ont péri en tentant de traverser la Méditerranée ces 20 dernières années.

frontières_Europe

Et ces 20.000 morts ne concernent que les noyades lors de la traversée de la Méditerranée… la carte ci-dessus (en anglais) montre l’ensemble des victimes recensées aux frontières de l’Union Européenne de janvier 1993 à mars 2012. En bleu les noyades, en jaune les suicides, en violet les morts par asphyxie, en vert les morts de faim ou de froid, en orange les morts par homicide ou manque de soins médicaux, et en gris les morts par accidents, champs de mines et autres.

Lire la suite

Manifestation des travailleurs marocains de Ceuta à Rabat

Jeudi 28 mars, quelques 600 travailleuses et travailleurs marocains  de l’enclave de Ceuta (enclave espagnole au nord du Maroc) ont manifesté à Rabat devant le ministère des affaires étrangères, demandant au gouvernement marocain de farie pression sur l’Espagne pour améliorer leurs conditions de vie.

Travailleuses marocaines à la frontière entre le Maroc et l’enclave espagnole de Ceuta

« Nous aussi nous avons des droits » ont scandé les manifestants qui étaient venus par bus depuis la ville de Nador et qui demandent les mêmes droits que les travailleurs espagnols.

Lire la suite