Archives de Tag: Cerizay

Mia Electric en liquidation judiciaire : 204 licenciements

12/03/2014, d’après sources locales.

Le fabricant de voitures électriques Mia Electric a été placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Niort ce mercredi. La Région Poitou-Charente détient 12% des parts de la société, mais elle n’a rien pu faire. …

photo-mia

Le tribunal de commerce de Niort a prononcé ce mercredi la liquidation judiciaire de Mia Electric, fabricant de voitures électriques qui emploie 204 salariés à Cerizay, dans les Deux-Sèvres.  Lire la suite

Des fonds pour payer les salaires seraient arrivés chez MIA Electric

D’après nos informations, des fonds seraient arrivés ce matin dans la trésorerie du constructeur automobile de Cerizay. Les problèmes de salaires et de primes impayés ces derniers temps pourraient donc se régler.

mia

 » La situation reste tendue mais le problème des salaires devrait se régler: des fonds sont en effet arrivés ce matin. »

Voilà ce que nous a déclaré un salarié de MIA ELECTRIC qui souhaite conserver l’anonymat.

Une bonne nouvelle en particulier pour les 38 salariés qui ont déposé un référé devant le tribunal des prud’hommes de Niort pour obtenir le paiement de leurs salaires.

La directrice du constructeur de Cerizay, Michèle Boss, affirmait avoir passé des ordres de virements pour régler ce problème. Elle serait donc parvenue à ses fins. Lire la suite

Cerizay : Grève illimitée chez Heuliez SAS

Nouvelle République, 21 mars 2012 :

La CFDT, la CFE-CGC et une grande partie des 400 salariés sont en désaccord avec la direction de la société de Cerizay (Deux-Sèvres) sur le temps de travail, les salaires et la prime d’ancienneté.

Depuis un an et demi, la société cerizéenne Heuliez SAS (1) appartient au groupe BGI. Pour ses quelque 400 salariés, les accords d’entreprise antérieurs à cette reprise s’arrêteront au 31 mars. La nouvelle direction (2) a fait savoir qu’elle souhaitait en renégocier certains points, afin de gagner en productivité en diminuant le poids de la masse salariale. Depuis juillet dernier, plusieurs réunions se sont ainsi déjà déroulées avec les représentants syndicaux. « Nous souhaitions une reconduction globale de nos accords », précise la CFDT. Avec la CFE-CGC, face à ce qu’elle considère comme une situation de blocage, elle a décidé hier matin, à l’issue d’un ultime entretien avec la direction, de lancer une grève illimitée.

Lire la suite