Archives de Tag: centre de rétention

L’Europe épingle la France sur son accueil des réfugiés

franceinfo.fr, 16 février 2015

Le Conseil de l’Europe a publié ce mardi un rapport accablant sur le respect des droits de l’homme en France et plus précisément sur l’accueil réservé aux demandeurs d’asile.

L'accueil de jour des migrants à Calais © Maxppp

L’accueil de jour des migrants à Calais © Maxppp

D’après le Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, la France est coupable « d’insuffisances graves » dans l’accueil des demandeurs d’asile. Une situation qui les oblige à vivre dans des conditions indignes. Le gouvernement doit notamment améliorer les conditions de vie à Calais et protéger les migrants des violences dont ils sont victimes. Lire la suite

Publicités

Interpellation violente d’une famille arménienne à Nancy

Acharnement et violence dans l’expulsion d’une famille arménienne.

Une famille d’origine arménienne avec une enfant de 7 ans (scolarisée) et un bébé de 8 mois a été expulsée hier à la suite d’une interpellation illégale d’une grande violence à son domicile, comme le montre une vidéo filmée par un témoin de la scène.

Selon les témoignages qui nous ont été transmis, le 5 août 2014, à six heures du matin, toute la famille a été réveillée par la police aux frontières (PAF) et le secrétaire général de la préfecture de Meurthe et Moselle en personne, dans le centre d’accueil de demandeurs d’asile (CADA) où elle était hébergée. Le père a d’abord refusé d’ouvrir, puis a accepté suite à la promesse du représentant de la préfecture lui assurant que s’il les accompagnait, il laisserait sa famille tranquille. Il a alors été transféré au commissariat de police. Lire la suite

Nantes – Prison ferme pour deux expulsés de la rue des Stocks

Le Tribunal de Nantes s’illustre une nouvelle fois pas sa férocité particulière à l’encontre des plus fragiles et par sa complicité avec les oppresseurs.

Pas de Justice, pas de paix !

P1D2594173G_crop_640-330_

Le verdict vient d’être rendu à l’instant pour les deux des migrants expulsés, accusés de s’être rebellés vendredi matin devant la préfecture. Ils écopent 2 et 3 mois fermes avec mandat de dépôt – ils partent donc immédiatement en prison – et 1350 euros d’amende – 450 euros pour chaque policier pour « préjudice moral ».

Un cordon policier a empêché un spectateur direct des faits qui devait témoigner au procès d’entrer dans le tribunal.

Nantes. Huit réfugiés de la rue des Stocks placés en rétention administive

Nantes, 1er août 2014 : 8 réfugiés placés en camp de rétention.

Leur seul tort est de ne pas être né au bon endroit. De ne pas avoir le bon nom. Ne pas être dignes d’un toit, d’un emploi, d’une vie libre.

Leur lieu de vie a été détruit, jetés à la rue, harcelés par les policiers et maintenant placés en rétention. C’est ça le Voyage à Nantes.

0

Ouest-France, 1/08/2014

Les quarante-cinq personnes rassemblées sur la place du Port-Communeau, devant la préfecture, après avoir été expulsées d’un squat de la rue des Stocks, ont été délogées par la police, ce vendredi matin, peu avant 7 heures. Lire la suite

Saint-Etienne : deux collégiens placés en centre de rétention

ministere-interieur-537x224

Ils avaient préparé leur cartable et pensaient, comme tous les jours prendre la direction du collège Jean-Dasté, à Saint-ÉtienneMais la journée ne s’est pas exactement déroulée comme prévu pour deux frères d’origine albanaise.

Mercredi matin, la police est venue les cueillir à leur domicile, tout comme leur mère et leur frère aîné. Les trois adolescents en situation irrégulière ont été conduits au centre de rétention administrative de Lyon, dernière étape avant une possible expulsion du territoire français. Lire la suite

750 immigrants détenus en grève de la faim

Associated Press, 8 mars 2014 :

TACOMA, États-Unis : Les services frontaliers et de l’immigration des États-Unis ont confirmé que 750 détenus du Centre de détention du nord-ouest, dans l’État de Washington, avaient refusé de manger, et disent mener une grève de la faim.

Une militante immigrante affirme que cette grève de la faim a débuté vendredi pour protester contre des déportations, ainsi que contre les conditions de vie du centre.

Près de 1300 personnes sont actuellement détenues à cet endroit, et font l’objet d’une enquête pouvant mener à leur déportation.

Lire la suite

Onze personnes s’évadent du centre de rétention du bois de Vincennes

Onze étrangers en situation irrégulière se sont enfuis, dans la nuit de vendredi à samedi 31 août, du centre de rétention administrative (CRA) du bois de Vincennes, à Paris.

1627733_3_0e49_devant-le-centre-de-retention-de-vincennes-en_239b4f9703e6499d7d2986a7da10fe1a

Selon une source proche du dossier, les immigrés, dont la nationalité, l’âge et le sexe n’ont pas été précisés, sont parvenus à découper un grillage aux alentours de 2 heures du matin. « Le chef du centre a immédiatement pris toutes les mesures pour enrayer cette faille », a assuré une source policière. Les évasions de retenus sont relativement fréquentes, a précisé la source proche du dossier, qui a évoqué quatre évasions ces huit derniers mois. « Mais autant en une seule fois, c’est extrêmement rare, en général c’est une ou deux personnes », a-t-elle ajouté. Lire la suite