Archives de Tag: Castorama

Anglet : Colère dans le hall de Castorama

Sud-Ouest, 6 novembre 2013 :

Drôle d’atmosphère, hier, à Anglet. Pour traverser le hall de Castorama, les clients doivent se faufiler au milieu d’une quarantaine d’employés et sympathisants. Sur leurs badges, il est écrit : « syndicaliste, pas voyou ». Une initiative de la CGT, qui a invité ses troupes à protester contre des faits supposés de « discrimination syndicale ». Faits que devra éplucher le tribunal des prud’hommes…à Lille.

En cause : un guide sur la stratégie sociale, qui préconise d’écarter une organisation syndicale pour en légitimer une autre, mais aussi un fichier stigmatisant les éléments « perturbateurs » d’Anglet en ces termes : « à surveiller », « irréductible », « suiveur » ou encore « délégué syndical CGT à marquer à la culotte ». Le délégué syndical en question s’appelle Christophe Punzano. On lui oppose le caractère non officiel des documents incriminés… Bref, pas de quoi empêcher sa procédure à Lille, aux côtés d’une collègue.

Les supermarchés Monoprix contraints de fermer à 21h

Après le parfumeur Sephora des Champs-Elysées, les supermarchés Monoprix vont à leur tour devoir baisser leurs rideaux au plus tard à 21H00 dans tout le pays, la CGT ayant bloqué un nouvel accord négocié sur les horaires nocturnes.

Sans titre

Cet accord, négocié après l’invalidation en avril par la Cour d’appel de Versailles de celui datant de 2006, prévoyait notamment de 25 à 35% de majoration de salaire pour le travail en soirée. Lire la suite

La plainte contre CASTORAMA pour l’espionnage des salarié(e)s

lepoint.fr 31/01/2013

La CFDT a déposé plainte après que les salariés d’un magasin ont été surveillés par un CDD infiltré.

7671187471_un-magasin-castorama

Lire la suite

Castorama supprime des emplois pour « sécuriser » ses bénéfices…

Alors que tous les acteurs s’accordent sur «la nécessité d’anticiper et de partager l’information au sein des entreprises, de réunir les conditions permettant une meilleure sécurisation de l’emploi », Castorama persiste à dissimuler une stratégie qui tend à préserver ses bénéfices au prix de la suppression de nombreux postes.
La CFDT a voté lors du CCE du 26 septembre un droit d’alerte ainsi qu’un délit d’entrave contre Castorama SAS pour dissimulation de documents.

Pour la CFDT, Castorama ne respecte ni ses salariés, ni les instances représentatives, ni la mobilisation engagée par l’ensemble des acteurs politiques, économiques et sociaux pour la sécurisation de l’emploi.

Lire la suite

Castorama: 1.167 emplois menacés selon les syndicats, la direction dément.

Les syndicats de Castorama ont affirmé mercredi avoir obtenu un document interne faisant état d’un plan de suppression de 1.167 postes d’ici à 2014, la direction assurant à l’AFP qu’un tel projet n’est pas d’actualité.

Selon Françoise Le Païh (CGT), un salarié a récupéré un document de travail émanant de la direction générale dans lequel « il est notifié 1.167 suppressions de postes, dont 25% en 2012, d’ici 2014 ».

« Il n’y a aucun plan social de prévu. Les effectifs de Castorama vont rester stables », a déclaré de son côté une porte-parole de la direction, disant ne pas comprendre l’inquiétude des syndicats du groupe qui compte 12.650 salariés.

« C’est un document interne qui a été fait pour calculer les zones de postes dans les différents magasins. Et ils ont interprété certaines analyses qui ont été faites en attribuant cela à des suppressions de postes, alors que ce n’est pas du tout des suppressions de postes », a-t-elle insisté.

Lire la suite

Castorama contraint à réintégrer un salarié responsable syndical

Le Dauphiné Libéré, 1 février 2012 :

Bourgoin-Jallieu (Isère) : « La réintégration de Matthieu D’Espalungue constitue une première victoire ! Le législateur a prévu de protéger les salariés investis d’un mandat syndical, la loi a été respectée », se félicitait Eugène Payre, défenseur syndical de cet employé de Castorama.

Employé depuis quatre ans, Matthieu D’Espalungue avait assigné en référé, le 16 janvier dernier, son employeur Castorama de Bourgoin-Jallieu pour licenciement abusif. « Nous contestons ce licenciement car Matthieu, investi d’un mandat au nom de la CGT, est un personnel protégé. Or, la direction du magasin n’a pas daigné saisir pour avis l’inspection du travail », détaillait Daniel Barbier, responsable de la CGT à Bourgoin-Jallieu. Aussi, à l’audience, la CGT réclamait la réintégration de l’employé par ailleurs responsable de la section syndicale au sein de l’entreprise.

Lire la suite