Archives de Tag: Cartier

Fin de la grève chez le joailler Cartier

Le Monde, 21 octobre 2013 :

Un accord a été trouvé, lundi 21 octobre, entre la direction de Cartier joaillerie international (CJI) et les ouvriers du site de Reims, mettant un terme à la grève entamée mardi.

« Nous avons fini par obtenir une augmentation de 110 euros brut, ce qui est quand même une avancée, même si nos salaires sont encore bas pour des employés qualifiés travaillant pour une entreprise aux bénéfices colossaux », a expliqué Flavien Lacrampe, le délégué CGT du site de Reims.

Lire la suite

Publicités

Des salariés de Cartier en grève manifestent pour leur salaire

Le Figaro, 18 octobre 2013 :

Venus en car de Reims, les ouvriers spécialisés en bijouterie-joaillerie qui entamaient leur quatrième jour de grève réclament 200 euros nets par mois d’augmentation.

«Cartier blindé, salariés endettés» ou «ouvriers mal payés» ont scandé une cinquantaine de salariés d’une filiale du célèbre joaillier filiale du groupe Richemont, un des leaders mondiaux du luxe, également propriétaire des marques Van Cleef et Arpels ou encore Mont Blanc. Ils manifestaient ce vendredi pour leur salaire devant le bijoutier, rue de la Paix, à Paris, a constaté une journaliste de l’AFP. Venus en car de Reims, site de la filiale Cartier Joaillerie International (CJI), les ouvriers spécialisés en bijouterie-joaillerie entamaient leur quatrième jour de grève pour réclamer 200 euros nets par mois d’augmentation. «C’est historique, c’est la première fois qu’il y a une grève chez Cartier», a assuré à l’AFP une ouvrière polisseuse disant gagner «seulement 1300 euros» après 13 années d’ancienneté chez le fabricant de bijoux . «On ne lâchera pas, on perd peut-être des sous, mais eux, ils perdent des millions», a-t-elle ajouté.

Lire la suite

Les ouvriers de Cartier Joaillerie à Reims en grève pour les salaires

BFMTV, 17 octobre 2013 :

Les salariés de la filiale de Reims du fabricant de bijoux Cartier Joaillerie International (CJI) ont mené jeudi leur troisième jour de grève pour réclamer une augmentation des salaires, a-t-on appris de source syndicale.

« Nous sommes les moins payés de tous les ouvriers de Cartier en France et nous demandons une augmentation de nos salaires de 200 euros net par mois », a expliqué à l’AFP Flavien Lacrampe, délégué CGT de l’usine Cartier à Reims.