Archives de Tag: Caroline du Sud

Bree Newsome libérée sous caution

Bree Newsome, la militante qui a décroché hier le drapeau sudiste qui flotte devant le capitole à Columbia (Caroline du Sud) a été libéré ce dimanche sous caution de 3.000 $ ainsi que son camarade James Ian Tyson of Charlotte.

Bree-Newsome-Bring-It-Down

Tous deux ont été inculpés de pour dégradation de monument, un chef d’accusation qui peut leur valoir jusqu’à trois ans de prison, selon le département de la Sécurité publique de l’État (SCDPS).

Lire la suite

Columbia : Le drapeau confédéré descendu

Ce samedi 27 juin, une jeune femme, Bree Newsome, a escaladé le mat devant le capitole de l’Etat de Caroline du Sud à Columbia afin de décrocher le drapeau confédéré qui y flotte, symbole de l’esclavagisme et des discriminations racistes. Après son action, elle a été arrêtée et les services officiels ont refait flotter l’odieuse bannière raciste.

Des enseignes américaines retirent le drapeau confédéré de la vente

Le Monde, 24 juin 2015 :

De nombreuses entreprises américaines ont répondu à l’émotion suscitée par la tuerie de Charleston en annonçant, mardi 23 juin, ne plus vouloir commercialiser de produits flanqués du drapeau confédéré, symbole controversé du passé esclavagiste des Etats-Unis.

colum0

Les groupes de supermarchés Sears, Kmart ou encore la boutique en ligne Ebay font partie des enseignes qui ont renoncé à vendre tout objet ou vêtement arborant le drapeau à treize étoiles rouge, blanc et bleu, symbole de l’héritage du Sud pour ses partisans, du racisme et de la théorie de la suprématie blanche pour ses détracteurs.

Lire la suite

Caroline du Sud : les appels au retrait du drapeau confédéré se multiplient

24 Matin, 23 juin 2015 :

Suite à la tuerie de charleston qui a eu lieu le 17 juin dernier, les appels au retrait du drapeau confédéré se multiplient en Caroline du Sud.

colum0

Mercredi 17 juin vers 21h, durant une séance d’étude de la Bible dans l’église Emanuel African Methodist Episcopal Church, une des plus anciennes églises noires de la ville de Charleston, un jeune homme de 21 ans a fait irruption sur le lieu de culte et a tiré sur les fidèles, provoquant la mort de 9 personnes. Ce crime perpétré par le jeune Dylann Roof, est un crime raciste qui a ravivé les douleurs des habitants de cette région (Caroline du Sud) fortement touchée par l’esclavage durant près de 200 ans. Aux États-Unis, de nombreuses personnes prônant la suprématie blanche, comme Dylann Roof par exemple, vouent une certaine admiration au drapeau confédéré, qui au fil des années, est devenu, plus qu’un symbole de résistance à l’oppression nordiste, un symbole de la suprématie blanche. C’est ce drapeau qui suscite de nombreuses controverses et qui flotte toujours au siège du gouvernement de l’État à Charleston, que les habitants de la région souhaitent voir retirer.

Lire la suite

Charleston : Plus de 10.000 personnes contre la barbarie raciste

Dimanche 21 juin en fin de journée, plus de 10.000 personnes ont participé à une marche et à une chaîne humaine sur le pont Ravenel à Charleston (Caroline du Sud) en mémoire des neufs victimes de l’attentat terroriste, assassinées parce que Noires, et contre le racisme.

charles1charles2 Lire la suite

Graffitis sur le monument aux « défenseurs confédérés » à Charleston

Ce dimanche 21 juin, une main anonyme a redécoré la statue aux « défenseurs confédérés de Charleston – Fort Sumter » du White Point Garden de Charleston (Caroline du Sud).

charl01

La prise du fort par les troupes sudistes le 12 avril 1861 marque le début de la guerre de sécession, guerre qui opposera jusqu’en 1865 le nord abolitionniste au sud esclavagiste des Etats-Unis.

Lire la suite

Manifestations contre le drapeau sudiste après la tuerie de Charleston

L’Express, 21 juin 2015 :

La colère ne retombe pas. Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés samedi en Caroline du Sud en exigeant le retrait du drapeau confédéré, symbole controversé du Sud des Etats-Unis, trois jours après la tuerie de neuf Noirs à Charleston par un Blanc qui avait visiblement un site internet raciste. Le rassemblement a eu lieu devant le parlement local à Columbia, capitale de l’Etat, où l’étendard sudiste continue de flotter et à Charleston.

colum0

Les personnes présentes ont également entonné We Shall Overcome (« Nous triompherons »), un chant emblématique des marches pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis, et brandi des pancartes exigeant le retrait du drapeau confédéré, décision qui est du ressort du parlement local. « Nous ne pouvons plus tolérer » que le drapeau continue d’être un flambeau pour ceux qui ont de « mauvaises opinions », a déclaré l’avocate et militante Sarah Leverette, 95 ans, recueillant les applaudissements de la foule.

Lire la suite

Marche contre le racisme à Charleston

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi dans les rues de Charleston contre le racisme et en mémoire des victimes de l’attentat terroriste qui a fait neuf victimes, neuf Noirs tués par balles tirées par un militant raciste dans une église de la ville.

Manifestation pour le retrait du drapeau sudiste à Columbia

La Dépêche, 20 juin 2015 :

Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés samedi en Caroline du Sud en exigeant le retrait du drapeau confédéré, symbole controversé du Sud des Etats-Unis, trois jours après la tuerie de neuf Noirs à Charleston par un Blanc qui avait visiblement un site internet raciste.

Ce blog, semblant appartenir au tueur présumé Dylann Roof, montre des dizaines de photos du jeune homme, armé, brûlant le drapeau fédéral américain, brandissant au contraire le drapeau confédéré et justifiant a priori, dans un texte raciste, son crime par sa haine des Noirs.

Lire la suite

Caroline du Sud : derrière la mort de Walter Scott, l’ombre de la ségrégation

Les Inrocks, 11 avril 2015 :

L’affaire Walter Scott, un homme noir de 50 ans abattu par un policier blanc, illustre un fait : l’Etat de Caroline du sud s’affranchit difficilement de son passé ségrégationniste.

Impossible de prévoir si la Caroline du Sud sera le théâtre d’émeutes, mais les derniers développements rendent l’hypothèse improbable. Contrairement à la police de Ferguson – dont la gestion de la mort de Michael Brown a entraîné le chaos cet été – des leçons semblent avoir été retenues à North Charleston, et la mise en examen du policier a permis de réduire la pression.

Lire la suite