Archives de Tag: Carletonville

Afrique du Sud : Sit-in au fond d’une mine d’or d’AngloGold Ashanti

AFP, 2 novembre 2012 :

Environ 300 mineurs d’or du groupe sud-africain AngloGold Ashanti refusaient vendredi de remonter à la surface, pour réclamer le paiement d’une prime, contraignant le site de TauTona près de Carletonville (sud-ouest de Johannesburg) à suspendre ses opérations, a indiqué un porte-parole de la société.

« Il y a environ 300 mineurs de l’équipe de nuit qui font un sit-in sous terre à la mine de TauTona. (…) Ils demandent le paiement d’une prime de 1.500 rands prévue la semaine dernière dans le cadre (du règlement) de la fin de la grève », a expliqué Alan Fine, porte-parole du numéro trois mondial de l’or, à l’AFP.

La prime en question devait être versée ultérieurement en fonction de critères tels que la sécurité et la présence au travail, a-t-il précisé, notant que « la direction est en train de discuter avec eux ».

Lire la suite

Publicités

Afrique du Sud : Le patronat face à la vague de grèves dans les mines

Le Figaro, 11 octobre 2012 :

Après avoir joué du bâton, en licenciant des milliers de grévistes, le patronat accepte de revoir les grilles de salaires. L’enjeu est crucial pour le pays dont le secteur minier, paralysé depuis des semaines, représente 20% du PIB.

Le patronat des mines sud-africaines fait un petit pas en avant, alors que des grèves sauvages affectent toujours plusieurs sites à travers le pays. La Chambre des mines, qui centralise la négociation salariale dans les mines d’or, a annoncé très tard mardi soir qu’elle avait «revu les conditions pour les salaires de base et les autres catégories».

A l’issue d’une journée de négociations, la Chambre s’est dit prête à une série de mesures: hausse du salaire des ouvriers les moins payés, «allocation pour les foreurs», «amélioration de la rémunération» d’autres catégories de salariés. Plus symbolique encore, le patronant «reconnaît des anomalies qui méritent d’être traitées». Pour le NUM, syndicat majoritaire, il s’agit d’une première victoire. Son porte-parole, Lesiba Seshoka, précise toutefois qu’ «il n’y a pas d’accord, c’est encore une proposition». Le NUM doit en effet consulter la base, notamment à Carletonville où une mine d’or du groupe sud-africain Gold Fields est paralysée par une grève sauvage depuis le 9 septembre.

Lire la suite