Archives de Tag: campement rom

Nous nous souvenons de toi Mélissa

rom_melissa

Plus de 500 personnes se sont rassemblées ce dimanche à Bobigny pour rendre hommage à Mélisa, fillette bulgare de huit ans brûlée vive ce mercredi dans l’incendie d’un important camp de Roms, et demander la fin des bidonvilles en France.

BglpbugIAAEX-AE

Membres de la communauté Rom, parents et proches, associations, riverains et élus ont marché en silence derrière une grande banderole indiquant « Nous nous souvenons de toi Mélisa » jusqu’à l’école primaire Marie-Curie où était scolarisée la fillette. La marche emmenée par la directrice de l’école Véronique Decker a été marquée par plusieurs évanouissements et malaises des proches de la fillette. Lire la suite

POUR MÉLISA. Appel à rassemblement du Collectif de soutien aux familles roumaines et bulgares de Bobigny

poupee-bruleeUne petite fille est morte dans l’incendie qui a frappé un bidonville à Bobigny. La mort de Melissa n’est pas un fait-divers. C’est le résultat d’une politique que la LDH ne cesse de condamner.

Si des hommes, des femmes et des enfants sont contraints de s’entasser dans des abris précaires, sur les rares espaces disponibles, sans accès à l’eau, sans évacuation des déchets, sans sécurité incendie, c’est qu’ils ne peuvent accéder à un logement décent, c’est qu’ils ont été chassés dix fois, vingt fois des lieux qu’ils occupaient précédemment, c’est que les évacuations répétées les condamnent à toujours davantage d’entassement et de précarité.

Le ministère de l’Intérieur et le préfet de Seine-Saint-Denis mènent une politique répressive et font du chiffre à coup d’opérations policières, en affectant d’ignorer les dégâts d’une politique qui ne règle rien, mais accroît l’insécurité des populations qui en sont victimes et contribue à aggraver la stigmatisation et le racisme dont elle font l’objet. Lire la suite

Bobigny : une fillette de 8 ans meurt dans l’incendie d’un camp de roms

Bobigny, quartier des Coquetiers, mercredi 12 février 2014. Environ un cinquième du camp a été détruit par l'incendie qui a fait un mort.

Bobigny, quartier des Coquetiers, mercredi 12 février 2014. Environ un cinquième du camp a été détruit par l’incendie qui a fait un mort.

Un incendie mortel s’est déclaré ce mercredi dans un camp de Roms situé dans le quartier des Coquetiers à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Un enfant, vraisemblablement une fillette de 8 ans, a été retrouvé par les secours mort brûlé.

Pour une raison encore inconnue, le sinistre s’est déclaré vers 5h45. «Une centaine de pompiers a été mobilisée, indique-t-on à la préfecture de Seine-Saint-Denis.

Ils ont réussi à maîtriser le feu vers 6h40.» Ce camp qui avait, ces dernières semaines, vu affluer de plus en plus de personnes victimes d’expulsions, était occupé par près de 200 Roumains et Bulgares, qui ont été évacués. C’est environ un cinquième de ce camp de 500 mètres carrés, installé depuis plusieurs années au cœur de Bobigny, qui a été dévasté par l’incendie. Lire la suite

Evacuation du campement rom de Saint-Ouen. Une politique cruelle

Le matin du 27 novembre, l’un des plus grands campements roms de France a été évacué à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis. La grande majorité des occupants se retrouvent aujourd’hui à la rue. L’expulsion a anéanti tout le processus de scolarisation et d’accès aux soins mis en place auprès des familles.

Roma informal settlements Ile-de-France

Des familles sans abri

Les habitants d’un quartier informel de Saint-Ouen (en Seine-Saint-Denis), décrit par les médias comme l’un des campements roms les plus importants de France – on estime que 800 personnes y vivaient à un moment donné –, ont été expulsés de force le matin du mercredi 27 novembre 2013.

Selon les médias, environ 70 mineurs figuraient parmi les quelque 250 personnes évacuées. La grande majorité des résidents expulsés se sont retrouvés à la rue, sans nulle part où vivre, par une température de 7°C qui annonce le début de l’hiver. Lire la suite