Archives de Tag: Buffalo Grill

Villeneuve-d’Ascq : troisième semaine de grève au Buffalo Grill

Nord Eclair, 2 juin 2015 :

Les salariés de Buffalo grill de Villeneuve-d’Ascq en grève depuis quinze jours sont au bord de la rupture. Mais ils ne veulent pas flancher alors que la direction semble complètement sourde à leurs revendications.

Ils sont éreintés, au bord de la dépression et dégoûtés par leur direction dont ils n’ont vu aucun membre depuis le début de leur mouvement. Pourtant, ils veulent poursuivre leur grève jusqu’à ce qu’à obtenir satisfaction : la mutation d’un responsable de salle.

Lire la suite

Publicités

Buffalo Grill : grève au menu

France 3, 1 juin 2014 :

Un mouvement de grève touche la chaîne de restaurants Buffalo Grill ce week-end. Les salariés protestent contre la suppression envisagée de leurs heures supplémentaires.

Les salariés de la chaîne de restaurants Buffalo Grill sont en grève ce week-end. Une soixantaine sur 200 ont été touchés par le mouvement samedi 31 mai. Ce dernier pourrait être reconduit le week-end prochain.

Lire la suite

La grève continue à Buffalo Grill

Communiqué CGT et Force Ouvrière, 30 mai 2014 :

A l’appel de l’intersyndicale CGT et FORCE OUVRIERE, les salariés des restaurants BUFFALO GRILL seront à nouveau en grève le samedi 31 mai prochain.

Après le succès retentissant de la première journée de grève le 25 mai dernier et faute d’ouverture de négociations, les salariés des restaurants BUFFALO GRILL ont décidé de reconduire le mouvement national de grève qui a paralysé une cinquantaine de restaurants la semaine dernière.

Lire la suite

Haute-Loire : les salariés de Buffalo Grill ne décolèrent pas

Mon 43, 30 mai 2014 :

Dimanche 25 mai, le personnel du restaurant Buffalo Grill à Brives-Charensac était en grève pour protester contre la modulation des horaires que souhaite mettre en place la chaîne de restauration. Depuis, rien n’a évolué et les salariés sont prêts à reconduire le mouvement…

Dimanche 25 mai, une cinquantaine de restaurants Buffalo Grill sur les 270 implantés en France a été touchée par un mouvement de grève des salariés, dont celui situé à Brives-Charensac. Ce mouvement, national est le fruit d’une mesure envisagée par la direction portant sur la modulation du temps de travail, « de 26 à 45h par semaine », précise Malika Gzanay, déléguée du personnel du restaurant de Brives-Charensac. Dimanche dernier, sur les 11 salariés, 4 étaient en grève.

Lire la suite

Les travailleurs des restaurants Buffalo Grill en grève

Le Figaro, 25 mai 2014 :

Une cinquantaine de restaurants Buffalo Grill ont fait grève dimanche pour protester contre les projets de la direction concernant la modulation du temps de travail, selon des sources syndicales. Plus de cinquante restaurants sont en grève sur quelque 200, a indiqué le délégué FO, Jean-Luc Giraudon. Sur 16 restaurants en Ile-de-France, seulement deux n’ont pas suivi le mouvement, ont précisé la CGT et FO à l’AFP. Les salariés en grève ont manifesté devant leurs établissements en expliquant les raisons de leur mouvement.

Devant le Buffalo Grill de Brives-Charensac

Les deux syndicats avaient appelé à une grève nationale pour « dénoncer le projet de modulation du temps de travail imposé par la direction aux salariés ». Si ce projet est appliqué, il n’y aurait plus d’heures supplémentaires et complémentaires, « ce qui correspondrait à une perte de pouvoir d’achat de cinq millions d’euros répartis sur les 4.000 salariés », a indiqué FO. « C’est inacceptable », a estimé Jean-Luc Giraudon. Cette perte de pouvoir d’achat « s’inscrit dans un contexte déjà difficile », souligne le syndicat, relevant que « les dix plus importantes rémunérations de l’entreprise ont augmenté de plus de 37% en deux ans ».

Appel à la grève chez Buffalo Grill dimanche

Ouest France, 24 mai 2014 :

Les syndicats FO et CGT ont appelé à la grève nationale dimanche dans les restaurants Buffalo Grill pour protester contre les projets de modulation du temps de travail.

Cette grève vise « à dénoncer le projet de modulation du temps de travail imposé par la direction aux salariés », indique FO dans un communiqué. Si ce projet est appliqué, il n’y aurait plus d’heures supplémentaires et complémentaires, « ce qui correspondrait à une perte de pouvoir d’achat de cinq millions d’euros répartis sur les 4 000 salariés », selon les salariés.

Lire la suite