Archives de Tag: Budapest

Hongrie: parents et enseignants encore dans la rue contre la loi sur l’école

RFI, 17 mars 2016 :

Mardi 15 mars, jour de la fête nationale hongroise, près de 15.000 Hongrois ont défilé pour protester contre la mainmise du gouvernement de droite nationaliste de Viktor Orban sur l’éducation. C’est la plus grande manifestation depuis octobre 2014, lorsque le premier ministre avait retiré un projet de taxe sur Internet après la mobilisation d’une centaine de milliers de personnes. Les enseignants et parents d’élèves protestent contre le nouveau système scolaire, jugé trop bureaucratique et qui a supprimé l’autonomie des écoles et des pédagogues. A défaut d’être entendus, ils menacent de faire grève le 30 mars prochain.

Malgré la pluie glaciale, près de 15.000 personnes ont défilé mardi 15 mars sur l’avenue Andrassy, les Champs-Elysées de Budapest, avant de rejoindre la place Kossuth où trône le parlement néo-gothique. Ibolya Nagy est venue manifester, pour la troisième fois depuis le 3 février. Ce jour-là, des milliers d’enseignants étaient descendus dans la rue pour protester contre la loi de l’éducation publique adoptée en 2011 par la droite majoritaire au pouvoir. La loi a abouti à une centralisation et une bureaucratisation jugées excessives du système scolaire.

Lire la suite

Publicités

Manifestation en Hongrie contre la mainmise d’Orban sur l’éducation

Le Vif, 13 février 2014 :

Des milliers de Hongrois mécontents de la mainmise de l’Etat sur l’éducation ont manifesté samedi à Budapest, formant l’un des plus grands rassemblements auxquels a dû faire face le Premier ministre Viktor Orban.

« Libérez le pays! Libérez l’école! », pouvait-on lire sur les banderoles brandies par les manifestants qui scandaient: « Orban, va-t-en! » Malgré la forte pluie qui tombait sur la capitale hongroise, plus de 10.000 personnes se sont déplacées, selon un photographe de l’AFP.

Lire la suite

Budapest : Manifestation contre le gouvernement xénophobe

Euronews, 14 septembre 2015 :

Près de 10 000 personnes sont descendues hier dans les rues de Budapest pour protester contre la politique migratoire du gouvernement hongrois. Ils réclament la démission du Premier ministre, Viktor Orbán. Selon eux, le chef du gouvernement tente de séduire l‘électorat d’extrême droite et de faire oublier les scandales de corruption qui éclaboussent son parti.

“Ma conscience m’interdisait de rester chez moi, explique une jeune manifestante. C’est ma contribution, le minimum que l’on puisse faire pour mettre un terme à tout ça.”

Lire la suite

Vidéos : Mobilisation du 12 septembre pour l’accueil des réfugiés en Europe

Vidéos de manifestations et de rassemblements sous le slogan « bienvenue aux réfugiés » à travers l’Europe ce 12 septembre.

– Bristol (Grande-Bretagne) :

– Budapest (Hongrie) :

Lire la suite

Une image de l’autre Hongrie

Si nous voyons régulièrement des images du traitement inhumain des réfugiés par les autorités racistes en Hongrie, voilà une autre image, celle d’habitantes et d’habitants de Budapest qui distribuent des chaussures aux réfugiés.

budapest

Convoi de voitures pour aider les réfugiés en Hongrie

Alors que des centaines de réfugiés sont partis à pied depuis Budapest en direction de la frontière autrichienne, 140 conductrices et conducteurs ont quitté Vienne ce dimanche matin pour aller à leur rencontre et les aider à traverser la frontière, et ce malgré les menaces des autorités hongroises que toute aide aux réfugiés est illégal. Une autrichienne, interrogée par la BBC, explique : « Je pense que c’est mon devoir. Je suis une mère. Je suis une femme d’Autriche et je ne peux plus fermer les yeux. Nous sommes tous des êtres humains et personne n’est illégal ».

convoy Lire la suite

2.200 conducteurs autrichiens prêts à aller chercher des réfugiés à Budapest

Alors que de nombreux réfugiés restent bloqués à Budapest, 2.200 conducteurs autrichiens se sont portés volontaires vendredi pour aller avec leurs véhicules à Budapest aider ces réfugiés à rejoindre l’Autriche.

Quatre militants autrichiens ont été arrêtés vendredi par la police hongroise alors qu’ils tentaient d’organiser des départs en voiture pour des réfugiés. Selon la législation en vigueur du gouvernement Viktor Orban, ils risquent jusqu’à cinq ans de prison pour ce simple geste de solidarité humaine. Le gouvernement autrichien a lui rappelé que « l’aide à l’immigration illégale » était passible d’une amende de 5.000 euros.